Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada renforce sa préparation aux cas d'infection au virus Ebola pour les Canadiens - Signature d'un contrat visant la production de ZMappMC pour aider à protéger les Canadiens

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 10 juin 2015 - Ottawa (Ontario) - Agence de la santé publique du Canada

L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et l'administrateur en chef de la santé publique du Canada, le Dr Gregory Taylor, ont annoncé aujourd'hui une entente de 4,5 millions de dollars américains conclue entre le gouvernement du Canada et l'entreprise Mapp Biopharmaceutical Inc. pour la fabrication d'un certain nombre de doses de ZMappMC, un traitement par anticorps monoclonal (AcM) contre le virus Ebola.

Développé par Mapp Biopharmaceutical, le traitement ZMappMC utilise deux AcM découverts par des scientifiques du Laboratoire national de microbiologie de l'Agence de la santé publique du Canada à Winnipeg et un AcM découvert par la Army Medical Research Institute of Infectious Diseases (Institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l'armée) des États-Unis. ZMappMC a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour des essais cliniques menés aux États-Unis et en Afrique de l'Ouest et semble prometteur lorsqu'utilisé pour traiter des personnes atteintes.

Cette entente avec Mapp Biopharmaceutical assure au Canada un accès à ce traitement contre le virus Ebola.

L'accès au traitement ZMappMC contre le virus Ebola viendra compléter les activités de préparation et d'intervention générales du gouvernement du Canada ayant trait au virus Ebola. Ces activités comprennent le financement d'essais cliniques du vaccin canadien contre le virus Ebola VSV-EBOV, le renforcement des mesures de contrôle des voyageurs aux frontières, et la mise sur pied d'équipes nationales d'intervention rapide contre le virus Ebola. Ces initiatives et d'autres encore assurent la capacité du Canada d'intervenir rapidement pour préserver la santé de la population canadienne dans l'éventualité où des cas d'Ebola devaient éclore au Canada.

Le gouvernement du Canada s'engage toujours à soutenir les efforts internationaux visant à lutter contre l'épidémie du virus Ebola, et à veiller à ce que des précautions et des mesures appropriées soient en place pour assurer la protection des Canadiennes et Canadiens.

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada a affecté au total plus de 110 millions de dollars pour soutenir les interventions humanitaires, de santé et de sécurité destinées à lutter contre la propagation de la maladie, et la recherche et le développement visant la prévention médicale contre le virus Ebola.
  • Mapp Biopharmaceutical est une entreprise établie aux États-Unis qui met au point de nouveaux produits pharmaceutiques conçus pour prévenir et traiter les maladies infectieuses, et met l'accent sur les besoins non comblés en matière de santé et de biodéfense mondiales.
  • Étant donné que leur utilisation à des fins commerciales n'a pas encore été autorisée, ces traitements expérimentaux innovateurs ne seraient utilisés qu'en cas d'urgence, à titre humanitaire, pour traiter des patients qui ont contracté le virus Ebola.
  • Les traitements contre le virus Ebola qui utilisent des AcM sont conçus et mis au point de façon à repérer, à attaquer et à enrober le virus Ebola afin d'en prévenir la réplication et la multiplication dans le corps. Ce dernier aura ainsi le temps d'organiser une réponse immunitaire appropriée et de guérir de l'infection.
  • L'Agence de la santé publique du Canada et son Laboratoire national de microbiologie ont déployé plus de 40 employés en Afrique de l'Ouest. Ces spécialistes apportent tous un savoir-faire différent pour appuyer l'intervention contre l'éclosion, y compris dans les domaines de la gestion des urgences, de l'épidémiologie et des soins de santé transfrontaliers. Le personnel de laboratoire fournit la capacité diagnostique pour détecter rapidement les cas de maladie à virus Ebola et transmet des renseignements aux organisations qui luttent contre l'éclosion du virus Ebola.

Citations

« Le Canada a affecté des ressources considérables afin d'appuyer les efforts aux plans de la santé, de l'aide humanitaire et de la sécurité, pour lutter contre le virus Ebola au pays et à l'étranger. En investissant dans cette technologie prometteuse, nous renforçons notre capacité d'intervenir rapidement afin d'assurer la santé de la population canadienne. »
L'honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Il s'agit d'un élément important des efforts que nous déployons pour nous préparer au pays contre le virus Ebola et pour mettre en évidence l'innovation scientifique au Canada. Cette solution renforcera notre capacité de produire et de fournir des traitements contre le virus Ebola en cas d'urgence. »
Dr Gregory Taylor
Administrateur en chef de la santé publique

« Nous sommes heureux de poursuivre notre partenariat de longue date avec l'Agence de la santé publique du Canada. Nous nous sommes engagés à fournir des traitements ZMappMC pour que des études cliniques puissent avoir lieu en Afrique de l'Ouest, mais nous avons aussi hâte d'aider le Canada à accroître son état de préparation. »
Dr Kevin Whaley
Chef de direction, Mapp Biopharmaceutical, Inc.

- 30 -

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Rona Ambrose Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :