Communiqué de presse Article provenant de  Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Archivé - Le gouvernement Harper fait un investissement important pour encourager les Canadiens à poursuivre des études et à faire carrière en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L'investissement destiné à Parlons sciences vise à venir en aide à 5 millions de jeunes Canadiens au cours des cinq prochaines années

Le 21 mai 2015 – Hamilton (Ontario)

Un investissement considérable du gouvernement Harper vise à sensibiliser davantage les jeunes Canadiens de la maternelle à la douzième année aux sciences, à la technologie, à l'ingénierie et aux mathématiques (STIM). Avec cet investissement, le gouvernement espère accroître le nombre de diplômés canadiens qui s'orientent vers des emplois et des carrières bien rémunérés exigeant des compétences dans ces domaines. L'honorable Ed Holder, ministre d'État (Sciences et Technologie), en compagnie de David Sweet, député d'Ancaster–Dundas–Flamborough–Westdale, ont annoncé un investissement de 12,5 millions de dollars sur cinq ans destiné à l'organisme Parlons sciences. Le ministre d'État Holder en a fait l'annonce à l'occasion du Défi Parlons sciences qui a eu lieu à l'Université McMaster, devant plus de 230 élèves de la sixième à la huitième années.

Ce financement permettra d'élargir la programmation de Parlons sciences pour joindre cinq millions de jeunes Canadiens sur cinq ans partout au pays, en particulier ceux qui habitent dans les collectivités rurales, éloignées et autochtones à l'extérieur des grands centres urbains. Il permettra également d'accroître à près de 50 le nombre de Sites de sensibilisation de Parlons sciences dans les universités et les collèges de partout au pays. L'organisme sera par ailleurs davantage en mesure de joindre les étudiants francophones du Québec et du Canada entier.

Compte tenu de l'investissement annoncé aujourd'hui, le gouvernement Harper a plus que quadruplé ses investissements visant à inssuffler une passion de toute une vie chez les jeunes Canadiens à l'égard des études en STIM ouvrant la voie à des carrières prometteuses.

Favoriser l'amélioration des compétences en STIM et prêter main-forte à organismes tels que Parlons sciences et à des programmes comme Promoscience du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie sont au nombre des engagements formulés dans la nouvelle stratégie des sciences, de la technologie et de l'innovation, Un moment à saisir pour le Canada : Aller de l'avant dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation 2014, présentée par le premier ministre Stephen Harper en décembre dernier.

Les faits en bref

  • Le financement de 12,5 millions de dollars sur cinq ans accordé par le gouvernement du Canada à l'organisme Parlons sciences vise à promouvoir l'acquisition de compétences et les possibilités de carrière en STIM auprès des jeunes Canadiens.
  • Grâce à ce financement, le nombre de bénévoles de Parlons sciences passera 3 500 à 5 000.
  • Plus de 1,3 million d'échanges sont prévus dans le cadre du programme CurioCité de Parlons sciences.
  • En raison de l'augmentation du nombre de Sites de sensibilisation à 48 dans les universités et les collèges, Parlons sciences permettra de joindre 1,5 million de jeunes partout au pays.
  • Le programme Sentier d'idées de Parlons sciences s'adressera à 840 000 enfants.
  • Selon le rapport Parlons sciences – AMGEN publié en 2013, près de trois quarts des « meilleurs » emplois au pays exigeront une formation en STIM, y compris dans les métiers spécialisés, et ce, dès 2020.
  • Les auteurs d'un rapport publié dernièrement par le Conseil des académies canadiennes encouragent les gouvernements à investir dans des programmes de formation et d'acquisitions de compétences fondamentales en STIM] pour préparer les jeunes Canadiens à intégrer l'économie canadienne moderne. Intitulé Assemblage requis : Compétences en STGM et productivité économique du Canada, le rapport précise que « [d']améliorer la qualité et le niveau des compétences fondamentales en STGM chez les élèves des niveaux préscolaire, primaire et secondaire est une stratégie à long terme qui permettra de réaliser cet objectif. Cet investissement peut aussi aider à accroître le degré d'innovation et de productivité du Canada. »

Citations

« Notre gouvernement s'est engagé à fournir aux jeunes Canadiens des expériences enrichissantes en sciences, en technologie, en ingénierie et en mathématiques (STIM) leur ouvrant la voie à des carrières et à des emplois valorisants, nécessitant des compétences dans ces domaines. L'investissement annoncé aujourd'hui permettra à Parlons sciences de joindre cinq millions de jeunes Canadiens sur cinq ans, en particulier ceux qui habitent dans les collectivités rurales, éloignées et autochtones, afin qu'un plus grand nombre d'entre eux puissent avoir l'occasion de faire carrière en STIM plus tard. »

— L'honorable Ed Holder, ministre d'État (Sciences et Technologie)

« Notre gouvernement a consenti des investissements sans précédent dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation pour créer des emplois et des occasions et améliorer la qualité de vie des Canadiens. L'investissement annoncé aujourd'hui permettra à Parlons sciences de continuer d'appuyer les initiatives visant à sensibiliser les étudiants de Hamilton aux sciences, à la technologie, à l'ingénierie et aux mathématiques, et à faire naître chez eux la passion des STIM et à les encourager à poursuivre des carrières reliées à ces disciplines. »

— David Sweet, député d'Ancaster–Dundas–Flamborough–Westdale

« Depuis plus d'une vingtaine d'années, Parlons sciences a aidé les jeunes Canadiens à se préparer à affronter un monde reposant sur les sciences et la technologie. Grâce à cet investissement conséquent du gouvernement du Canada, nous lancerons un plan national ambitieux afin que des millions d'enfants, de jeunes et d'éducateurs de plus, dans des centaines de collectivités partout au pays, puissent bénéficier de nos programmes. De concert avec notre réseau de bénévoles et de partenaires en éducation de calibre mondial, nous aiderons aussi bien les tout-petits que les adolescents à acquérir des compétences fondamentales qui leur seront fort utiles tout au long de leur future carrière. »

— Bonnie Schmidt, Ph. D., présidente et fondatrice de Parlons sciences

Liens connexes

Suivez-nous sur Twitter : @industriecanada

À propos de Parlons sciences

Parlons sciences est un organisme de bienfaisance national de sensibilisation aux sciences, à la technologie, à l'ingénierie et aux mathématiques (STIM), qui crée et offre des programmes et des services d'apprentissage visant à susciter l'intérêt des enfants, des jeunes et des éducateurs envers ces domaines. L'organisme aide les jeunes à se préparer à entreprendre leurs futures carrières et à assumer leur rôle de citoyens dans un monde en rapide évolution.

Renseignements

Scott French
Directeur des communications et des affaires parlementaires
Cabinet du ministre d'État (Sciences et Technologie)
343-291-2700

Relations avec les médias
Industrie Canada
343-291-1777
media-relations@ic.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Ed Holder Innovation, Sciences et Développement économique Canada Sciences et technologie Économie et industrie

Date de modification :