Communiqué de presse Article provenant de  Commission canadienne de sûreté nucléaire

Archivé - Audience publique de la CCSN au sujet du point d'arrêt du permis pour la phase 2 du projet de remise en état du site Gunnar et financement offert aux participants

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 5 mai 2015 – Ottawa (Ontario)

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) tiendra une audience publique en octobre 2015, à Ottawa (Ontario), en vue d’examiner la demande du Saskatchewan Research Council (SRC) de lever le point d’arrêt du permis de déchets de substances nucléaires (PDSN) pour la phase 2 du projet de remise en état du site Gunnar. Le projet est situé dans le Nord de la Saskatchewan sur la rive nord du lac Athabasca.

À la suite d’une audience publique tenue en novembre 2014, la Commission a accordé au SRC un PDSN d’une durée de 10 ans. Elle doit approuver les plans détaillés du SRC relatifs à l’option de remise en état avant de lever le point d’arrêt, ce qui permettrait au SRC de réaliser des activités de restauration dans le cadre de la phase 2 du projet de remise en état. La Commission acceptera uniquement les interventions écrites pour l’audience.

Dans le cadre de son Programme de financement des participants (PFP), la CCSN offre du financement pouvant aller jusqu’à 20 000 $ pour aider le public, les groupes autochtones et les autres parties intéressées à examiner les plans détaillés du SRC relatifs à l’option de remise en état et pour présenter des commentaires à la Commission.

La date limite pour soumettre une demande de financement à la CCSN est le 19 juin 2015.
La CCSN réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité des Canadiens, de protéger l’environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, et d’informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l’énergie nucléaire.
Pour obtenir plus d’information sur la façon de participer, veuillez consulter les sections Participer à une audience publique de la Commission et Programme de financement des participants sur le site Web de la CCSN. Nous vous invitons aussi à visionner le vidéo sur le Programme de financement des participants de la CCSN aussi disponible en ligne.

En bref

  • L’ancien site de la mine d’uranium Gunnar héritée a été exploité par Gunnar Mining Limited, de 1955 à 1963, dans le nord de la Saskatchewan. Le site a été officiellement fermé en 1964 avec un déclassement minimal.
  • L’ancien site de la mine Gunnar et de l’usine de concentration comprenait des fosses à ciel ouvert et des mines souterraines, trois dépôts de résidus miniers couvrant plus de 70 hectares de terrain et des amas de stériles. La province de la Saskatchewan a plus tard assumé la responsabilité de la gestion du site.
  • Le permis lié à la gestion des déchets de substances nucléaires autorisera la remise en état de diverses composantes du site.

Personne-ressource

Aurèle Gervais
Relations avec les médias et les collectivités
Commission canadienne de sûreté nucléaire
613-996-6860
1-800-668-5284
mediarelations@cnsc-ccsn.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne de sûreté nucléaire Sciences et technologie Santé et sécurité Nature et environnement Gouvernement et vie politique

Date de modification :