Communiqué de presse Article provenant de  Santé Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada encourage les Canadiens à participer aux efforts de prévention de l'abus de médicaments d'ordonnance

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

30 avril 2015 - Ottawa - Santé Canada et Sécurité publique Canada

L’abus de médicaments d’ordonnance est un grave problème de santé et de sécurité publiques qui touche des personnes, des familles et des collectivités à l’échelle du Canada. L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, encouragent tous les Canadiens à participer à la Journée nationale de retour des médicaments d’ordonnance le samedi 9 mai. La coordination de la Journée sera assurée par l’Association canadienne des chefs de police dans des collectivités de partout au Canada.

La Journée nationale de retour des médicaments d’ordonnance donne aux Canadiens l’occasion de remettre leurs médicaments d’ordonnance inutilisés et périmés aux corps de police et à des partenaires communautaires dans des points de collecte précis afin d’assurer leur élimination en toute sécurité. Cette initiative vise à réduire le volume de médicaments d’ordonnance pouvant être mal utilisés et à informer le public des méfaits associés à l’abus de médicaments d’ordonnance. Elle rappelle aussi aux Canadiens qu’il est possible de remettre des médicaments d’ordonnance à la pharmacie toute l’année.

La Journée nationale de retour des médicaments d’ordonnance n’est que l’une des façons dont le gouvernement du Canada lutte contre l’abus de médicaments d’ordonnance. L’automne dernier, le gouvernement a lancé une campagne nationale de marketing visant à donner aux parents l’information et les outils dont ils ont besoin pour parler à leurs adolescents des effets néfastes de l’abus de médicaments d’ordonnance et de la consommation de marihuana. Plus tôt cette année, il a également annoncé un investissement à hauteur de 13,5 millions de dollars sur cinq ans pour accroître l’accès aux services de soutien aux toxicomanes, de prévention et de traitement de l’abus de médicaments d’ordonnance pour les membres des Premières Nations vivant dans les réserves à la grandeur du pays.

Faits en bref

  • Au moyen du Plan d’action économique 2014, le gouvernement du Canada a engagé une somme de plus de 44 millions de dollars sur cinq ans afin d’étendre la portée de la Stratégie nationale antidrogue pour inclure des mesures de lutte contre l’abus de médicaments d’ordonnance.
  • En 2013, 22 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus ont déclaré avoir pris un médicament psychotrope d’ordonnance. De ce nombre, 2 % (environ 146 000) ont déclaré avoir abusé du médicament à des fins non médicales.
  • Selon une enquête menée en Ontario en 2013, un jeune sur huit a déclaré avoir pris un médicament opioïde d’ordonnance à des fins non médicales, et environ 70 % ont dit s’être procuré ce médicament à la maison.
  • À l’échelle nationale, 42 % des corps de police canadiens ont pris part activement à la Journée de retour des médicaments d’ordonnance en 2014.
  • Les corps policiers participants ont affirmé avoir récupéré plus d’une tonne et demie de médicaments d’ordonnance lors de la Journée de retour des médicaments d’ordonnance de 2014.

Citations

« Les médicaments d’ordonnance sont conçus pour aider les patients qui en ont besoin, mais s’ils sont utilisés à mauvais escient, ils peuvent être très dommageables et peuvent même causer la mort. Le gouvernement est déterminé à s’attaquer de front à ce problème, et nous encourageons les Canadiens à apporter leur contribution en retournant leurs médicaments d’ordonnance inutilisés ou superflus et en appuyant cette importante initiative. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« L’abus de médicaments d’ordonnance est un problème complexe qui touche les collectivités de nombreuses façons. Il s’agit en particulier d’un problème croissant chez les jeunes canadiens. En travaillant avec nos partenaires, le gouvernement du Canada montre sa détermination à combattre l’utilisation illicite des médicaments d’ordonnance et à protéger la sécurité de nos rues et de nos collectivités. »
Steven Blaney
Ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« L’abus de médicaments d’ordonnance peut se produire de bien des façons. Quelques comprimés restants d’une ordonnance d’opioïdes inachevée peuvent sembler inoffensifs, mais constituent en réalité un risque réel. Le gouvernement encourage les Canadiens à appuyer cette initiative importante en faisant l’inventaire du contenu de leurs armoires à médicaments et en retournant les médicaments d’ordonnance inutilisés dans les points de collecte désignés lors de la Journée de retour des médicaments d’ordonnance et toute l’année. »
John Weston
Député, West Vancouver – Sunshine Coast – Sea to Sky Country

« Le samedi 9 mai 2015, les chefs de police du Canada et leurs corps policiers demandent à tous les Canadiens de prendre un moment pour faire le ménage de leurs armoires à médicaments. Les taux croissants d’abus de médicaments d’ordonnance, en particulier des opioïdes, chez les jeunes peuvent entraîner la dépendance et des conséquences involontaires tragiques. Nous pouvons tous jouer un rôle dans la protection de nos familles. Les médicaments d’ordonnance inutilisés ou superflus peuvent être remis à de nombreux corps policiers lors de cette journée ou retournés à la pharmacie toute l’année. »
Chef Clive Weighill
Président de l’Association canadienne des chefs de police

« Le Canada est le deuxième plus grand consommateur d’opioïdes d’ordonnance au monde. Au cours des dernières années, on y a constaté une augmentation marquée des décès des suites de surdoses, des visites à l’urgence et d’admissions dans des programmes de traitement de la toxicomanie, le tout en raison de l’abus d’opioïdes. La Journée nationale de retour des médicaments d’ordonnance est une excellente occasion de sensibiliser les Canadiens aux risques liés à la conservation de médicaments inutilisés à la maison et vient appuyer les efforts déployés par les pharmaciens, les corps policiers et les dirigeants communautaires pour lutter contre cet important problème de santé et de sécurité publiques. »
Rita Notarandrea
Première dirigeante (intérimaire), Centre canadien de lutte contre les toxicomanies

Liens associés

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Jeremy Laurin
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Santé Canada (@SanteCanada) et Sécurité publique Canada (@securite_canada) sur Twitter.

Les communiqués de Santé Canada sont accessibles par Internet : www.santecanada.gc.ca/media.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Santé Canada Santé et sécurité

Date de modification :