Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement Harper et la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC poursuivent leurs efforts pour installer des DEA dans des arénas de hockey récréatif partout au pays

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Plus de 750 appareils installés en Ontario seulement grâce à l’initiative nationale de DEA

19 mars 2015 – Waterdown (Ontario) – Agence de la santé publique du Canada

Aujourd’hui, au nom de l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, l’honorable Peter Van Loan, leader du gouvernement à la Chambre des communes, était en compagnie de David Sweet, député d’Ancaster-Dundas-Flamborough-Westdale, et de Tom McAllister, chef de la direction de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC de l’Ontario, à l’aréna Harry-Howell pour souligner l’installation de défibrillateurs externes automatisés (DEA) à cet endroit.

Plus tôt cette semaine, deux activités similaires ont eu lieu à North Vancouver et à North Saanich, où la secrétaire parlementaire Cathy McLeod a souligné l’installation récente de DEA dans des arénas de ces villes.

Ces DEA ont été installés dans le cadre de l’initiative nationale de DEA, un partenariat entre l’Agence de la santé publique du Canada et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC visant l’installation de DEA dans des arénas de hockey à l’échelle du pays.

Jusqu’à présent, plus de 1 600 DEA ont été installés dans les arénas du Canada grâce à l’initiative nationale, et plus de 12 000 personnes ont été formées sur la façon de les utiliser correctement. À l’aréna Harry-Howell, deux DEA ont été installés et plus de 20 employés ont reçu la formation. Le but est d’installer 2 000 de ces appareils de sauvetage dans les arénas de hockey du pays avant la fin du programme en mars 2016, et nous avons déjà atteint 80 % de cet objectif.

Offrir à tous les utilisateurs un accès à un DEA dans les arénas et les installations de loisirs où ils se livrent à des activités physiques d’intensité modérée à élevée peut faire la différence entre la vie et la mort en cas d’arrêt cardiaque. En fait, trois vies ont déjà été sauvées grâce à des DEA installés dans le cadre de cette initiative.

Tout aréna récréatif au Canada peut faire une demande de DEA dans le cadre de l’initiative nationale de DEA en se rendant sur le site Web de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Une fois que tous les arénas seront équipés de DEA, il sera possible d’obtenir du financement pour en installer dans des établissements de loisirs très fréquentés autres que des arénas.

Faits en bref

  • Le très honorable Stephen Harper, premier ministre du Canada, a annoncé cette initiative de quatre ans en février 2013.
  • Au moyen de cette initiative, le gouvernement du Canada fournit un soutien à la Fondation pour l’établissement d’une base de données nationale permettant d’assurer le suivi des DEA installés dans les arénas récréatifs. L’objectif de la base de données est de fournir aux services médicaux d’urgence des renseignements utiles à propos de la présence de DEA sur leurs territoires respectifs.
  • Les défibrillateurs sont des appareils électroniques qui permettent de faire battre à nouveau un cœur qui s’est arrêté. Ils sont sûrs, faciles à utiliser et le public peut s’en servir efficacement.
  • Plus de 700 installations sont prévues au cours des prochains mois partout au Canada.
  • Environ 750 DEA ont été installés dans le cadre de cette initiative en Ontario seulement.
  • Cette initiative est financée par l’Agence de la santé publique du Canada et mise en œuvre par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Citations

« Je suis fier de souligner l’installation de DEA dans la région de Hamilton, dans le cadre de l’initiative nationale de DEA. Nous savons que les DEA sont efficaces. Nous entendons souvent parler de Canadiens dont la vie a été sauvée grâce à ces appareils. C’est pourquoi notre gouvernement s’est associé avec la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC pour concrétiser ce projet. Cet organisme est un chef de file dans le domaine et le seul capable de s’occuper de tous les aspects du programme, en collaboration avec des partenaires locaux. Ensemble, nous augmentons l’accessibilité des DEA au Canada et sauvons des vies. »
Peter Van Loan
Leader du gouvernement à la Chambre des communes

« Dans le cadre de ce programme, 60 DEA ont été installés dans des installations récréatives partout dans la ville de Hamilton, et des centaines d’employés, d’entraîneurs et de bénévoles ont reçu une formation pour les utiliser. C’est une protection pour des milliers d’adultes et d’enfants de Flamborough, de Dundas, d’Ancaster et de Hamilton qui utilisent régulièrement les patinoires de hockey, les terrains de soccer et de tennis et autres installations. »
David Sweet
Député d’Ancaster-Dundas-Flamborough-Westdale

« Le gouvernement fédéral est un partisan de longue date du programme de DEA de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC. Avec l’aide de personnes, de groupes communautaires et de partenaires financiers comme lui, un jour les DEA de sauvetage deviendront aussi communs que les extincteurs. »
Mike Hoffman
Gestionnaire, Programme national de DEA de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

« Ces appareils de sauvetage sont mis à la disposition du public. Nous ne serions pas ici aujourd’hui sans l’accès aux DEA et l’intervention rapide des témoins et des ambulanciers paramédicaux. »
John Marechal
Survivant

« La sensibilisation du public à ce qu’il faut faire en cas d’urgence et l’installation de défibrillateurs externes automatisés dans des endroits publics sont d’importantes mesures de sécurité publique qui améliorent les probabilités de survie des victimes d’arrêt cardiaque soudain. Dans ces situations extrêmement critiques où chaque seconde compte, les défibrillateurs permettent aux membres du public d’intervenir immédiatement en toute sécurité avant l’arrivée d’ambulanciers paramédicaux; il s’agit donc d’un maillon essentiel de la chaîne de survie. Au nom de la Ville de Hamilton, nous remercions l’ensemble de nos partenaires, en particulier les gouvernements fédéral et provinciaux, d’avoir offert au fil des dernières années du financement pour l’installation de plus de 360 défibrillateurs d’accès public dans des immeubles publics à l’échelle de la ville. Le leadership et le soutien qui rendent ces installations possibles sont directement responsables d’avoir sauvé la vie de citoyens qui n’auraient pas survécu autrement. Nous espérons que cet important programme se poursuivra et s’étendra. »
Michael Sanderson
Chef, service médical de Hamilton

Produits connexes

Liens associés

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :