Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada et la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC continuent d'installer des défibrillateurs externes automatisés (DEA) dans des arénas de hockey du Canada

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Plus de 1 600 DEA ont déjà été installés grâce à l’initiative nationale de DEA

16 mars 2015 - North Vancouver (C.-B.) - Agence de la santé publique du Canada

Au nom de l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, Cathy McLeod, secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé, en compagnie d’Andrew Saxton, secrétaire parlementaire du ministre des Finances et député de North Vancouver, et d’Adrienne Bakker, chef de la direction de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (FMCA) de la Colombie-Britannique et du Yukon, s’est rendue au North Shore Winter Club pour souligner l’installation récente de 17 défibrillateurs externes automatisés (DEA) à cet endroit.

Ces DEA ont été installés dans le cadre de l’initiative nationale de DEA, un partenariat entre l’Agence de la santé publique du Canada et la FMCA visant l’installation de DEA dans des arénas de hockey à l’échelle du pays. Le North Shore Winter Club a également commencé à tenir des séances de formation pour aider à enseigner au personnel et aux utilisateurs de l’aréna comment utiliser efficacement un DEA. 

Jusqu’à présent, plus de 1 600 DEA ont été installés dans les arénas du Canada grâce à l’initiative nationale, et plus de 12 000 personnes ont été formées sur la façon de les utiliser correctement. Le but est d’installer 2 000 de ces appareils de sauvetage dans les arénas de hockey du pays avant la fin du programme en mars 2016, et nous avons déjà atteint 80 % de cet objectif.

Offrir à tous les utilisateurs un accès à un DEA dans les arénas et les installations de loisirs où ils se livrent à des activités physiques d'intensité modérée à élevée peut faire la différence entre la vie et la mort en cas d’arrêt cardiaque. En fait, trois vies ont déjà été sauvées grâce à des DEA installés dans le cadre de cette initiative.

Tout aréna récréatif au Canada peut faire une demande de DEA dans le cadre de l’initiative nationale de DEA en se rendant sur le site de la FMCA. Une fois que tous les arénas seront équipés de DEA, il sera possible d’obtenir du financement pour en installer dans des établissements de loisirs très fréquentés autres que des arénas.

Faits en bref

  • Le très honorable Stephen Harper, premier ministre du Canada, a annoncé cette initiative de quatre ans en février 2013.
  • Au moyen de cette initiative, le gouvernement du Canada fournit un soutien à la Fondation pour l’établissement d’une base de données nationale permettant d’assurer le suivi des DEA installés dans les arénas récréatifs. L’objectif de la base de données est de fournir aux services médicaux d’urgence des renseignements utiles à propos de la présence de DEA sur leurs territoires respectifs.
  • Les défibrillateurs sont des appareils électroniques qui permettent de faire battre à nouveau un cœur qui s’est arrêté. Ils sont sûrs, faciles à utiliser et le public peut s’en servir efficacement.
  • Plus de 700 installations sont prévues au cours des prochains mois partout au Canada.
  • Environ 130 DEA ont été installés dans le cadre de cette initiative en Colombie-Britannique seulement.
  • Cette initiative est financée par l’Agence de la santé publique du Canada et mise en œuvre par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Citations

« Notre gouvernement s’engage à protéger la santé et la sécurité des Canadiens tout en encourageant l’adoption de modes de vie sains et actifs. Je suis fière que nous ayons contribué à l’installation de DEA, en collaboration avec nos partenaires, dans le plus d’arénas possibles à l’échelle du pays. »

Cathy McLeod
Secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé

« Le risque de subir un arrêt cardiaque soudain peut augmenter lors d’une activité physique intense comme le hockey, surtout chez les personnes affichant d’autres facteurs de risque comme de l’hypertension artérielle ou qui ont un problème cardiaque sous-jacent. L’accès rapide à la réanimation cardiorespiratoire (RCR) et à la défibrillation pourrait sauver la vie de milliers d’adultes et d’enfants canadiens chaque année. Grâce à l’initiative nationale de DEA de notre gouvernement et à l’installation de ces appareils dans les arénas et les collectivités locales du pays, les Canadiens qui utilisent ces arénas seront mieux protégés. »

Andrew Saxton
Secrétaire parlementaire du ministre des Finances et député de North Vancouver

« À l’échelle du Canada, près de 40 000 arrêts cardiaques surviennent chaque année. Les arénas, les patinoires et les autres installations de loisirs peuvent être propices aux arrêts cardiaques. Si un DEA et la RCR sont utilisés rapidement, les chances de survie doublent. C’est pourquoi cette initiative est tellement importante; elle contribue à installer des DEA dans des endroits où ils peuvent sauver des vies. »

Mike Hoffman
Gestionnaire, Programme national de DEA de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

Produits connexes

Liens connexes

Photo

Légende : Mike Hoffman de la Fondation des maladies du cœur et de l'AVC montre à la secrétaire parlementaire Cathy McLeod et au député Andrew Saxton comment utiliser un défibrillateur externe automatisé.

Légende : Colton Boechler, 14 ans, dit comment un défibrillateur externe automatisé lui a sauvé la vie quand il n'avait que 11 ans.

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :