Déclaration Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Journée mondiale du sida - Le 1er décembre 2014

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

1 décembre 2014

Le 1er décembre est la Journée mondiale du sida, qui est l'occasion d'unir nos efforts à l'échelle mondiale pour prévenir la propagation du VIH et du sida et pour appuyer les hommes, femmes et enfants vivant avec cette maladie ou touchée par cette maladie. C'est aussi l'occasion de nous souvenir des personnes qui en sont mortes.

Le Canada s'est engagé à promouvoir la collaboration, la recherche et l'innovation et à renforcer les capacités, au pays et à l'étranger, afin de lutter contre le VIH et le sida. Par l'entremise de l'Initiative fédérale de lutte contre le VIH/sida au Canada et l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH, le gouvernement du Canada a investi plus de 86 millions de dollars cette année seulement et quelque 700 millions de dollars depuis 2006 afin de combattre le VIH et le sida.

Au Canada, le VIH et le sida demeurent des problèmes de santé publique touchant les populations vulnérables, chez qui la stigmatisation et la discrimination créent des obstacles au dépistage, à la prévention, au traitement, aux soins et au soutien. Grâce à des efforts concertés, nous pouvons trouver des moyens novateurs pour lutter contre le VIH et les infections connexes transmissibles sexuellement ou par le sang, notamment des approches holistiques portant sur la santé mentale, la stigmatisation, le vieillissement et les maladies chroniques s'y rattachant.

L'an dernier, l'Agence de la santé publique du Canada a diffusé le Guide pour le dépistage et le diagnostic de l'infection par le VIH auprès des fournisseurs de soins de santé de partout au Canada qui, en offrant le dépistage dans le cadre des soins de santé réguliers, peuvent aider à créer un environnement de dépistage positif qui réduit la stigmatisation et la discrimination. Les personnes infectées, si elles le savent, peuvent se faire soigner et prendre des mesures afin de ne pas répandre l'infection.

L'épidémie de VIH et de sida est un problème mondial qui nécessite une solution mondiale et de grands efforts de collaboration internationale. Lorsque j'ai participé à la Conférence internationale sur le sida tenue en Australie cet été, il était encourageant de voir tant de pays, d'organisations et d'individus se rassembler pour prévenir la propagation du VIH et venir en aide aux personnes vivant avec le VIH et le sida.

Je remercie chaleureusement les nombreux Canadiens qui mettent à profit leur temps, leur énergie et leurs connaissances afin de résoudre ce problème. Grâce à votre appui et à vos efforts continus, je suis convaincue que nous réaliserons notre but commun, qui est de voir naître une génération indemne de VIH et de sida.

L'honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :