Déclaration Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Semaine de la santé des hommes

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

9-15 juin 2014

À titre de ministre de la Santé, je suis fière d’attirer l’attention sur la première Semaine canadienne de la santé des hommes, qui commence le 9 juin.

Les hommes sont plus susceptibles que les femmes de mourir d’une maladie du cœur, du cancer ou de complications du diabète. De plus, le taux de suicide est trois fois plus élevé chez les hommes que chez les femmes, et quatre suicides sur cinq sont commis par des hommes.

Il est possible de prévenir beaucoup de ces problèmes de santé, en particulier si nous, comme société, créons des milieux propices qui habilitent les hommes à être en meilleure santé, tant physique que mentale. Dans bien des cas, des attitudes, des comportements, des motivations et des modes de vie peuvent contribuer à l’élimination des obstacles à la santé et au bien-être des hommes.

Nous devons recentrer nos efforts sur l’amélioration de la santé des garçons et des hommes et parler davantage de la santé des hommes.

C’est pourquoi le gouvernement du Canada investit environ 20 millions de dollars par année dans des projets de partenariats abordant les facteurs de risque qui nuisent à la santé des Canadiens, comme la mauvaise alimentation, l’inactivité physique et le tabagisme. Ces investissements se situent dans la même veine que les efforts pour combattre l’obésité juvénile et aider les garçons et les jeunes hommes à conserver un mode de vie sain.

Nous reconnaissons aussi que la santé mentale est tout aussi importante que la santé physique. En travaillant pour instaurer de l’estime, des capacités d’adaptation et des relations saines, nous pouvons améliorer la santé mentale, réduire la maladie mentale et physique et mettre fin aux abus et à la violence.

Les problèmes de santé auxquels les hommes font face sont difficiles et complexes. Nous devons aborder ces problèmes ensemble au moyen de partenariats et de collaboration pour nous permettre d’échanger nos approches et nos pratiques exemplaires, de trouver les lacunes en matière de recherche et de mieux intégrer nos efforts en vue d’améliorer la santé des hommes partout au pays.

Cette semaine, j’encourage tous les hommes à faire le point sur leur propre santé physique et mentale et à donner l’exemple en étant de bons modèles pour leurs enfants, leurs familles et leurs amis. Ensemble, nous pouvons, et nous devons, interpeler les attitudes qui ont favorisé le silence entourant les questions de santé des hommes.

La ministre de Santé Canada,
L'honorable Rona Ambrose


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :