Déclaration Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Mois de la sensibilisation aux traumatismes crâniens

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

juin 2014

Chaque année, des milliers de Canadiens subissent des traumatismes crâniens. Ce type de blessure peut survenir soudainement sans avertissement, et peut entraîner la cécité, un traumatisme médullaire, un déficit cognitif voire même la mort. Chaque mois de juin, pendant le Mois de la sensibilisation aux traumatismes crâniens, le gouvernement du Canada en profite pour mettre l’accent sur ce grave problème.

Les traumatismes crâniens s’accompagnent de risques sociaux, émotionnels et financiers élevés. C’est pourquoi le gouvernement du Canada appuie activement la Fondation Brain Canada en investissant 100 millions de dollars sur six ans pour établir le Fonds canadien de recherche sur le cerveau. Ce fonds sera consacré à la recherche sur les fonctions cérébrales, la maladie mentale, la régénérescence cérébrale et les techniques de guérison.

De plus, le gouvernement du Canada a récemment annoncé l’injection de fonds pour appuyer 19 projets de recherche sur les traumatismes crâniens légers. Les projets sont particulièrement axés sur les nouvelles techniques de prévention, de diagnostic, de traitement et de prise en charge des commotions cérébrales qui pourront peut-être améliorer le temps de guérison et la santé à long terme des Canadiens qui présentent de telles lésions. 

Pendant le Mois de la sensibilisation aux traumatismes crâniens, j’aimerais rappeler aux Canadiens des façons simples de se protéger et de protéger leur famille des traumatismes crâniens :

  • Toujours porter une protection adéquate sur la tête pour les sports comme le hockey, le ski et le vélo;
  • Inspecter les surfaces de jeu des enfants pour éliminer les dangers;
  • Suivre les règles du jeu et jouer correctement et sécuritairement lors de la pratique de sports organisés ou d’autres activités.

Ce ne sont que quelques exemples des façons dont vous pouvez aider à prévenir les traumatismes crâniens. N’oubliez pas de consulter la page sur la prévention des blessures de Santé Canada pour plus de conseils sur la sécurité et la prévention des blessures.

Vous pouvez aussi examiner les consignes de sécurité sur le jeu à l’intérieur et à l’extérieur sur le site Web de Santé Canada.

L’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé du Canada


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :