Déclaration Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Déclaration de l'administrateur en chef de la santé publique du Canada concernant les mesures supplémentaires prises aux frontières

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 8 octobre 2014

Aujourd'hui, la ministre de la Santé, Rona Ambrose, a annoncé une mesure supplémentaire visant à dépister chez les voyageurs qui arrivent au Canada des régions touchées par la maladie à virus Ebola les signes de maladie en confirmant l'approche adoptée par le gouvernement à l'égard de la prise de la température ciblée aux frontières du Canada.

Il n'y a jamais eu de cas de maladie à virus Ebola au Canada et le risque pour les Canadiens demeure très faible.

Les Canadiens et les voyageurs qui viennent au Canada doivent connaître et comprendre leurs obligations en vertu de la Loi sur la mise en quarantaine.

En vertu de la Loi, les voyageurs qui arrivent au Canada doivent aviser un agent de l'Agence des services frontaliers du Canada s'ils croient avoir une maladie contagieuse ou ont été en contact étroit avec une autre personne qui en avait une.

À l'heure actuelle, les points de passage de la frontière internationale du Canada sont surveillés 24 heures par jour et sept jours par semaine. Les voyageurs qui arrivent des pays d'Afrique de l'Ouest touchés sont identifiés et des questions leur sont posées sur leur santé. Il n'y a pas de vols directs entre les pays africains touchés et le Canada.

Si ces voyageurs sont malades ou indiquent avoir été en contact avec une personne malade, ils sont dirigés vers un agent de quarantaine de l'Agence de la santé publique du Canada. Les agents de quarantaine ont la formation et l'équipement nécessaires (y compris des appareils de surveillance de la température) pour procéder à une évaluation de l'état de santé des voyageurs et déterminer si des mesures sanitaires supplémentaires sont nécessaires.

Une vérification de la température des voyageurs qui s'identifient de cette manière sera désormais effectuée.

Cette nouvelle mesure complète les mesures supplémentaires déjà mises en place par l'Agence de la santé publique du Canada qui consistent entre autres à accroître sa présence dans les aéroports canadiens pour participer au dépistage des signes de maladie chez les voyageurs qui arrivent des régions touchées par la maladie à virus Ebola et à éduquer les voyageurs internationaux sur la santé publique.

Je tiens à rassurer les Canadiens en précisant que le risque associé à la maladie à virus Ebola n'a pas changé et demeure très faible. Nous prendrons si nécessaire d'autres mesures pour protéger les Canadiens.

Renseignements aux médias :

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :