Déclaration Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Déclaration du Dr Gregory Taylor, administrateur en chef adjoint de la santé publique, sur l’éclosion d’Ebola en Afrique

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ottawa, ON

Le Canada et ses partenaires internationaux apportent leur aide à l’Afrique, qui fait face à une tragique épidémie d’Ebola. Je tiens toutefois à rassurer les Canadiens : le risque pour le Canada est très faible.

Le virus Ebola en lui-même ne se transmet pas facilement d’une personne à une autre. Il ne se répand pas comme la grippe. Il se transmet par contact direct avec des fluides corporels infectés, et non par simple contact.

Le Canada dispose également de plusieurs outils pour déceler et prévenir les maladies infectieuses graves comme l’Ebola, mais aussi pour offrir les meilleurs soins possibles aux patients qui en sont atteints.

Nous avons mis en place des procédures complètes à nos frontières afin de reconnaître les voyageurs atteints qui arrivent au Canada. Celles-ci sont définies dans la Loi sur la mise en quarantaine et sont appliquées jour et nuit, tous les jours, à chaque point d’entrée au Canada.

Cette loi exige que les voyageurs malades à leur arrivée en fassent état à un agent de l’Agence des services frontaliers du Canada. De plus, les compagnies aériennes et les autorités aéroportuaires doivent déclarer aux agents de quarantaine tout voyageur malade qui arrive sur un vol provenant de l’étranger.

Ces agents agissent avec vigilance pour repérer les voyageurs qui sont souffrants, y compris ceux qui présentent des nausées, des vomissements, de la diarrhée ou tout autre signe de maladie infectieuse. Ces agents sont habilités par la loi à prendre des mesures afin de protéger la population.

En outre, nos hôpitaux disposent de systèmes et de procédures perfectionnés de contrôle des infections destinés à limiter la transmission des infections, à protéger les professionnels de la santé et à offrir les meilleurs soins possibles aux patients. Pour soutenir ces systèmes, l’Agence de la santé publique fournit aux établissements médicaux de l'ensemble du pays une série de lignes directrices en matière de contrôle des infections.

Nous invitons les Canadiens qui se rendent à l’étranger à consulter les conseils de santé aux voyageurs sur l’éclosion d’Ebola affichés sur le site Web de l’Agence de la santé publique du Canada.

Nous recommandons également aux professionnels de la santé et aux autres intervenants canadiens qui rentrent de zones où l’éclosion d’Ebola est active de surveiller l’apparition de symptômes pendant 21 jours. Si un symptôme se présente, ils doivent communiquer immédiatement avec leur fournisseur de soins de santé.

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires en santé des provinces et des territoires, et notre Laboratoire national de microbiologie et son réseau complet de laboratoires provinciaux sont prêts à détecter et à intervenir rapidement dans l’éventualité improbable de l'apparition d’un cas au Canada.

Le Canada a pris l’engagement d’aider ses partenaires mondiaux, et nous restons le deuxième donateur le plus important en ce qui concerne la réponse à la crise d’Ebola. Le gouvernement du Canada a engagé 1,41 million de dollars à ce jour, et il met à la disposition de l’Organisation mondiale de la Santé des experts de l’Agence de la santé publique du Canada pour soutenir les interventions sur place.

Nous continuerons de suivre attentivement l’évolution de la situation et de transmettre de l'information à la population canadienne.

Liens associés

Conseils de santé aux voyageurs sur l’éclosion d’Ébola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Agence de la santé publique du Canada
Relations avec les médias
(613) 957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :