Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le ministre Blaney ouvre le deuxième Sommet sur les paramètres économiques des services de police et de la sécurité des collectivités

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Aujourd’hui, l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, a prononcé le mot de bienvenue à l’occasion du deuxième Sommet sur les paramètres économiques des services de police et de la sécurité des collectivités : Innovation et partenariats, tenu à Ottawa.

Le ministre Blaney a souligné les nombreuses mesures introduites par le gouvernement Harper qui permettent aux forces de l’ordre de mieux protéger nos rues et nos collectivités, dont la plus récente Loi antiterroriste de 2015. Grâce à la Loi antiterroriste de 2015, le gouvernement du Canada prend des mesures supplémentaires pour criminaliser la promotion du terrorisme et s’assurer que nos agences de sécurité puissent lutter contre ceux qui appuient le terrorisme, prévenir le déplacement des terroristes et les efforts de ceux qui cherchent à utiliser le Canada comme terrain de recrutement, et perturber les attaques prévues en sol canadien.

Ces mesures s’ajoutent aux nombreuses autres mesures introduites afin de mieux protéger les Canadiens et leurs familles, y compris la Loi sur la lutte contre le terrorisme, la création de la liste des personnes recherchées par l’ASFC, la Loi sur le renforcement des peines pour les prédateurs d’enfants, la Loi sur la lutte contre les crimes violents et la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, parmi beaucoup d’autres.

L’initiative des paramètres économiques des services de police et de la sécurité des collectivités s’est avérée un partenariat efficace entre tous les paliers de gouvernement, les trois associations de police nationales (l’Association canadienne des chefs de police, l’Association canadienne de gouvernance de police et l’Association canadienne des policiers), les universitaires et d’autres intervenants, visant à garantir la durabilité à long terme des services de police canadiens. D’importants progrès ont été réalisés depuis que l’initiative a été approuvée pour la première fois par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) responsables de la justice et de la sécurité publique à leur réunion de janvier 2012.

Pendant son discours, le ministre Blaney a aussi annoncé le Catalogue canadien de recherches policières, une bibliothèque en ligne centralisée et largement accessible destinée aux recherches policières canadiennes. Le Catalogue regroupe plus de 5 000 documents résumant des recherches menées par des universitaires, des services de police et d’autres chercheurs, les mettant à la disposition de tous les Canadiens et du monde entier. Le Catalogue comble une importante lacune au chapitre des recherches policières au Canada, et il constitue un produit livrable clé du programme commun des paramètres économiques des services de police et de la sécurité des collectivités, dont les objectifs consistent entre autres à diffuser les constatations des recherches policières.

Les faits en bref

  • La Loi antiterroriste de 2015 s’ajoute aux nombreuses autres mesures introduites par le gouvernement Harper afin de doter les responsables de l’application de la loi les outils dont ils ont besoin pour protéger nos rues et nos collectivités.
  • Cette législation comprend un ensemble complet de mesures qui ont pour but ce qui suit :
    • criminaliser la revendication ou la promotion d’actes terroristes en général;
    • lutter contre le recrutement terroriste en accordant à nos tribunaux le pouvoir d’ordonner l’élimination de propagande terroriste en ligne;
    • renforcer les pouvoirs du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) pour lutter contre les menaces pour la sécurité du Canada tout en veillant à ce que les tribunaux maintiennent une surveillance;
    • fournir aux organismes d’application de la loi la capacité accrue de perturber les infractions terroristes et l’activité terroriste;
    • renforcer le Programme de protection des passagers en atténuant davantage les risques pour la sécurité des transports et empêcher le déplacement par avion aux fins de participer aux activités d’un groupe terroriste;
    • faciliter pour les organismes d’application de la loi la détention des terroristes soupçonnés avant qu’ils ne blessent des Canadiens et renforcer les peines pour violation des conditions ordonnées par la cour par des terroristes soupçonnés;
    • permettre l’échange efficace et responsable de renseignements nationaux pertinents dans l’ensemble des ministères et organismes fédéraux afin de mieux identifier les menaces et y répondre.

 

Citation

« La première responsabilité d’un gouvernement consiste à protéger ses citoyens, une responsabilité que le premier ministre Harper et notre gouvernement prennent très au sérieux. Les Canadiens méritent de se sentir en sécurité dans leurs rues et dans leurs collectivités, et c’est pourquoi nous avons introduit la Loi antiterroriste de 2015, afin de mieux protéger les Canadiens contre la menace évolutive de la terreur. Notre gouvernement prend des mesures afin de s’assurer que les professionnels de l’application de la loi possèdent les outils dont ils ont besoin pour protéger les Canadiens et leurs familles. »

– L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada

 

Personnes‑ressources

Jean-Christophe de Le Rue
Directeur des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Sécurité publique Canada (@Securite_Canada) sur Twitter.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.securitepublique.gc.ca.

Citation

« La première responsabilité d’un gouvernement consiste à protéger ses citoyens, une responsabilité que le premier ministre Harper et notre gouvernement prennent très au sérieux. Les Canadiens méritent de se sentir en sécurité dans leurs rues et dans leurs collectivités, et c’est pourquoi nous avons introduit la Loi antiterroriste de 2015, afin de mieux protéger les Canadiens contre la menace évolutive de la terreur. Notre gouvernement prend des mesures afin de s’assurer que les professionnels de l’application de la loi possèdent les outils dont ils ont besoin pour protéger les Canadiens et leurs familles. »

– L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada

Personnes‑ressources

Jean-Christophe de Le Rue
Directeur des communications
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Sécurité publique Canada (@Securite_Canada) sur Twitter.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.securitepublique.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :