Communiqué de presse Article provenant de  Ressources naturelles Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada annonce la prolongation de l'exploitation du réacteur national de recherche universel

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 6 février 2015            Ottawa              Ressources naturelles Canada

Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Greg Rickford, a annoncé aujourd’hui la décision du gouvernement du Canada de prolonger l’exploitation du réacteur national de recherche universel (NRU) jusqu’au 31 mars 2018. Il était d’abord prévu que la société Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), filiale d’Énergie atomique du Canada limitée, cesserait d’exploiter le réacteur dès le 31 octobre 2016.

La prolongation annoncée aujourd’hui contribuera à répondre à la demande mondiale d’isotopes médicaux entre 2016 et 2018 dans l’éventualité improbable d’une pénurie. La société LNC entreprendra les travaux de déclassement du NRU après le 31 mars 2018. 

Une demande de prolongation du permis d’exploitation du NRU doit d’abord être approuvée par la Commission canadienne de sûreté nucléaire, organisme indépendant chargé de la réglementation nucléaire au Canada.

Le gouvernement du Canada, qui prend toutes les mesures responsables pour garantir la sécurité de l’approvisionnement en isotopes médicaux, avait annoncé en 2010 sa décision de mettre fin à la production de l’isotope molybdène 99 au NRU en 2016.

L’échelonnement sur six ans de l’arrêt de la production a permis aux producteurs de par le monde de se préparer en conséquence. Le marché mondial s’est diversifié et il appert maintenant que, dans des conditions normales, l’offre sera suffisante pour répondre à la demande.

La stratégie du gouvernement du Canada prévoyait l’affectation de 60 millions de dollars à la recherche-développement sur de nouvelles sources d’isotopes. Des annonces faites récemment par TRIUMF, Prairie Isotope Production Enterprise et l’Université de l’Alberta, avec le concours du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke, confirment des progrès qui ouvrent la voie à la viabilité commerciale.

La société LNC continuera de faire progresser la science et la technologie nucléaires, offrant ainsi une expertise précieuse au gouvernement et à l’industrie. La restructuration des laboratoires nucléaires d’EACL annoncée en 2009 compte parmi plusieurs initiatives importantes lancées pour affermir les assises de la filière nucléaire canadienne pour l’avenir.

Au cours des cinq dernières années, 325 millions de dollars ont été affectés à la modernisation des laboratoires de Chalk River, à l’actualisation des mesures législatives sur la responsabilité nucléaire et à l’évaluation d’alliances qui pourraient contribuer à l’innovation dans le domaine du nucléaire.

Faits saillants

  • Le gouvernement a consacré 60 millions de dollars à des travaux de recherche-développement sur de nouvelles techniques de production d’isotopes médicaux qui pourraient permettre de diversifier les sources d’approvisionnement et de créer un système de production commercialement viable en remplacement des réacteurs après 2016. 
  • Le réacteur national de recherche universel est en service depuis 1957 aux Laboratoires de la société LNC à Chalk River, dans l’Est ontarien. 
  • Les arrêts de service fortuits du NRU ont coûté de fortes sommes aux contribuables, dont 114 millions de dollars en 2009 pour sa remise en service et 351 millions de dollars entre 2008 et 2016 pour assurer la sûreté et la fiabilité de son exploitation.

Citation

« Depuis l’annonce de notre projet de restructuration des laboratoires nucléaires, notre gouvernement a agi de façon responsable pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en isotopes médicaux. Notre soutien à la prolongation de l’exploitation du réacteur témoigne de notre attachement à une transition responsable de nos laboratoires, qui soutiennent l’approvisionnement en isotopes médicaux à l’échelle de la planète. »

Personnes-ressources

Alexandra Lemieux
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
et ministre de l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HNE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan  (http://twitter.com/rncan)
Les communiqués de presse et les documents d’information de RNCan sont diffusés à l’adresse www.rncan.gc.ca/media.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Ressources naturelles Canada Sciences et technologie

Date de modification :