Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick continuent de travailler ensemble pour renforcer la préparation contre le virus Ebola au pays

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L’Équipe d’intervention rapide contre le virus Ebola effectue un exercice de planification avec les responsables provinciaux de la santé publique

23 janvier 2015 – Fredericton (Nouveau-Brunswick) – Agence de la santé publique du Canada

Le Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada, a rencontré aujourd’hui l’honorable Victor Boudreau, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, et la Dre Eilish Cleary, médecin-hygiéniste en chef, pour lancer un exercice commun de planification auquel participe l’Équipe d’intervention rapide contre le virus Ebola et des responsables néo-brunswickois de la santé.

Il s’agit de la plus récente série de réunions et d’exercices communs entre l’équipe d’intervention rapide et des responsables de la santé des provinces et des territoires dans le but de renforcer et de raffiner encore les efforts de planification et de coordination canadiens au pays. L’exercice, tenu par le Nouveau-Brunswick, a mis à l’essai divers éléments de l’intervention de santé publique de cette province (notamment les communications, la biosûreté, la prévention des infections, la lutte contre les infections, l’intervention en laboratoire, l’épidémiologie, la surveillance et les opérations d’urgence) dans l’éventualité d’un cas de maladie à virus Ebola dans la province.

Les autorités provinciales et territoriales de la santé, les organisations de soins de santé et des associations de partout au pays ont entrepris de vastes activités de planification et de préparation depuis le début de l’éclosion de maladie à virus Ebola en Afrique. Toutefois, maîtriser la propagation d’une maladie infectieuse comme la maladie à virus Ebola exige une collaboration entre tous les ordres de gouvernement et le secteur de la santé. Puisque les besoins opérationnels peuvent varier d’une province ou d’un territoire à l’autre, les exercices de planification sont un élément important pour assurer une préparation mutuelle.

En plus de lancer l’exercice d’aujourd’hui, le Dr Taylor et la Dre Cleary se sont aussi rencontrés pour discuter de la récente mission de la Dre Cleary au Nigéria et en Sierra Leone, au cours de laquelle elle a fourni une expertise en prévention des maladies infectieuses et en lutte contre celles-ci à titre de conseillère pour l’intervention de l’Organisation mondiale de la Santé contre l’éclosion de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Les leçons que la Dre Cleary a tirées de son expérience sur le terrain contribueront à la préparation du Canada au pays.

De plus, le Dr Taylor a profité de l’occasion pour remercier le gouvernement du Nouveau-Brunswick de ses contributions à la lutte mondiale contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, notamment de son don d’expertise et de surplus de fournitures médicales, y compris d’équipement de protection individuelle, pour lequel il y avait un besoin urgent. En octobre 2014, la Province du Nouveau-Brunswick, de concert avec l’Agence de la santé publique du Canada, a fait don de surplus d’équipement de protection individuelle d’une valeur de 425 000 $ à l’Organisation mondiale de la Santé.

Faits en bref

  • Les Équipes d’intervention rapide contre le virus Ebola du gouvernement du Canada sont composées de spécialistes de l’Agence de la santé publique du Canada. Elles sont prêtes pour le déploiement sur demande et équipées pour fournir une capacité d’intensification, des ressources supplémentaires et un savoir-faire complémentaire aux autorités provinciales, territoriales et locales de la santé dans l’éventualité d’un cas de maladie à virus Ebola au Canada.
  • L’exercice de planification d’aujourd’hui fait suite à d’autres exercices similaires tenus entre les Équipes d’intervention rapide contre le virus Ebola et d’autres autorités provinciales et territoriales de la santé.
  • En octobre 2014, l’Agence de la santé publique a mené de concert avec le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick un premier exercice de simulation avec l’Équipe d’intervention rapide contre le virus Ebola pour mettre à l’essai les mesures immédiates prises dans un contexte d’intervention rapide contre un premier cas au Canada.
  • Le Canada est un chef de file dans la lutte contre le virus Ebola et il continue de contribuer à l’intervention en Afrique de l’Ouest. Le gouvernement du Canada a engagé plus de 110 millions de dollars pour soutenir les interventions sur les plans de la santé, de l’aide humanitaire et de la sécurité en vue de combattre le virus Ebola, tant au pays qu’à l’étranger.
  • Le Canada a également apporté une contribution non financière – comme les équipes de laboratoire mobile – et a fait don de 800 fioles du vaccin expérimental contre le virus Ebola, mis au point au Canada, ainsi que d’équipement de protection individuelle d’une valeur de plus de 2,6 millions de dollars.

Citations

« Le Canada demeure un chef de file dans la lutte contre le virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Nous travaillons assidûment avec nos partenaires provinciaux et territoriaux afin de soutenir l’état de préparation partout au pays. Si nous n’avons pas encore connu de cas d’infection par le virus Ebola, nous devons être prêts et nous continuerons à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les Canadiens et nous assurer que nous sommes en mesure d’intervenir rapidement et efficacement ».

Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Le gouvernement du Canada continue de travailler étroitement avec ses partenaires en santé pour veiller à ce que nous soyons aussi prêts que possible dans l’éventualité d’un premier cas, et les Équipes d’intervention rapide contre le virus Ebola du Canada sont un élément essentiel de notre planification concertée contre le virus Ebola. Le Canada a la chance d’avoir un modèle souple et maniable pour une intervention rapide contre le virus Ebola, un modèle qui peut se déployer sans hésitation au besoin et qui peut s’adapter aux divers besoins d’une collectivité à l’autre. »

Dr Gregory Taylor
Administrateur en chef de la santé publique du Canada

« La planification et la préparation en cas d’un éventuel premier cas de maladie à virus Ebola au Nouveau-Brunswick ou au Canada exige une collaboration fédérale, provinciale et territoriale. La rencontre d’aujourd’hui avec le Dr Taylor, des membres de l’équipe d’intervention rapide de l’Agence et nos hauts fonctionnaires de la santé montre la capacité de tous les ordres de gouvernement et de tous les organismes gouvernementaux de travailler ensemble pour une préparation et une intervention efficaces et en temps opportun par rapport aux incidents de santé publique d’envergure. »

L’honorable Victor Boudreau
Ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick

Produits connexes

Feuillet de renseignements – Maladie à virus Ebola

Feuillet de renseignements – Équipe d’intervention rapide de l’Agence de santé publique du Canada

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983

Bruce Macfarlane
Directeur des communications
Ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick
506-444-4583


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :