Déclaration Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le ministre Blaney loue l'examen indépendant sur la fusillade de Moncton impliquant la GRC

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

OTTAWA, le 16 janvier 2015 – L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et Protection civile du Canada, a accueilli aujourd’hui l’examen indépendant sur la fusillade de Moncton qui a été demandé par Bob Paulson, commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

« La fusillade de Moncton a horrifié notre pays. C’était un acte sinistre qui a causé la mort tragique de trois policiers dont nous nous souviendrons pour leurs rôles importants dans leur communauté, mais aussi pour leur rôle de maris, pères et amis. Les Canadiennes et Canadiens de partout au pays partagent le deuil des familles des victimes et des gens de Moncton qui se commémorent cette perte énorme.

Je salue le travail du sous‑commissaire (à la retraite) Alphonse MacNeil et de son équipe. Cet examen constitue une étape nécessaire et importante afin de comprendre les événements tragiques survenus le 4 juin 2014 et de connaître les mesures pouvant être prises afin d’améliorer la réponse de la GRC si d'autres situations semblables surviennent. La GRC a accepté les 64 recommandations de l’examen. Sa réponse complète à ces recommandations assure des bases solides à l’amélioration des pratiques pour aborder de futures menaces.

Je tiens à reconnaître la collectivité de Moncton, qui a collaboré avec la GRC au moment où elle recherchait intensément le tireur pendant ces heures éprouvantes qui ont immédiatement suivi la fusillade. Cet esprit de collaboration illustre à quel point un partenariat positif entre des citoyens et les forces de l’ordre peut aider aux enquêtes et protéger les habitants. Ce partenariat a contribué à résoudre cet incident, pour la sécurité de la collectivité.

Le 31 octobre 2014, le juge Smith a infligé une peine d'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 75 ans de la peine. Il s’agit d’un résultat découlant directement des mesures que notre gouvernement a adoptées, lesquelles permettent l'imposition de périodes consécutives d'inadmissibilité à la libération conditionnelle dans les cas de délinquants déclarés coupables de meurtres multiples. Notre gouvernement a travaillé sans relâche pour faire du Canada un pays où ceux qui enfreignent la loi sont punis avec des sanctions qui sont proportionnelles à la gravité de leurs crimes.

Je me joins aux Canadiennes et Canadiens de partout au pays afin de  témoigner de ma gratitude à l’égard du dévouement de la GRC et d’autres corps de police et de la bravoure des agents qui travaillent chaque jour pour assurer notre sécurité. »

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter @Securite_Canada).

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web à http://www.securitepublique.gc.ca/.

Renseignements

Jason Tamming
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
media@ps-sp.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Santé et sécurité Droit

Date de modification :