Communiqué de presse Article provenant de  L'Agence des services frontaliers du Canada

Archivé - Assurer la sécurité des familles et des collectivités

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, a souligné aujourd’hui deux grands succès de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui contribueront à la sécurité des familles et des collectivités canadiennes.

Le gouvernement Harper a atteint un jalon important avec plus de 50 renvois réussis de personnes figurant sur la liste des Personnes recherchées par l’ASFC.

Par ailleurs, les autorités frontalières canadiennes ont atteint un nouveau jalon en matière de renseignement. Plus de 150 Américains reconnus coupables de crimes sexuels se sont vu refuser l’entrée au Canada.

Ensemble, ces jalons témoignent de l’important travail de notre gouvernement pour veiller à la sécurité de nos collectivités en faisant en sorte que les criminels étrangers soient refoulés à la frontière et renvoyés du pays lorsqu’ils sont repérés par les autorités.  

 

Faits en bref
Personnes recherchées par l’ASFC

  • La liste des Personnes recherchées par l’ASFC s’est avérée un outil fort utile pour aider les agents des services frontaliers à localiser des individus recherchés pour renvoi du Canada. Grâce à ce programme, les Canadiens ont à ce jour aidé l’ASFC à repérer :
    • 59 personnes au Canada, dont 51 ont été renvoyées;
    • 17 personnes à l’étranger.

Interdiction d’entrée des délinquants sexuels

  • En 2014, les renvois effectués par le Service des douanes et de la protection des frontières (SDPF) des États-Unis à l’endroit de délinquants sexuels se rendant au Canada ont mené à 59 cas de refus d’entrée à la frontière par l’ASFC.
  • Un récent exemple de la réussite de ce projet remonte à novembre 2014 : le SDPF a informé l’ASFC du voyage prévu au Canada d’un délinquant sexuel impliquant des enfants inscrit âgé de 52 ans. À son arrivée à la frontière, l’homme a été intercepté par l’ASFC, qui a déterminé qu’il était interdit de territoire, et est ensuite retourné aux États-Unis.

 

Citation

« Je suis fier d’annoncer le renvoi de plus de 50 individus figurant sur la liste des Personnes recherchées par l’ASFC, un programme qui continue d’assurer la sécurité des familles et des collectivités. Je suis également encouragé de constater que grâce à nos politiques visant la sécurité et l’efficacité à la frontière, plus de 150 délinquants sexuels n’ont pu entrer au Canada et se trouver dans nos collectivités. L’engagement de notre gouvernement à assurer la sécurité des Canadiens et des Canadiennes continue de jouer un rôle important à notre frontière commune. Je tiens à féliciter les agents de l’ASFC, les membres du public et nos partenaires pour leurs efforts à repérer et appréhender ces individus qui n’ont pas leur place au Canada. »

L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada

 

Lien connexe

Personnes recherchées par l'ASFC

 

– 30 –

 

Renseignements supplémentaires

Agence des services frontaliers du Canada

Numéro pour les médias

613-957-6500

Suivez-nous sur Twitter (@Frontierecan), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube

 

L'honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, à Montréal le lundi 5 janvier, 2015, annonce le renvoi de plus de 50 personnes recherchées par l'ASFC et l'interdiction d'entrée de plus de 150 délinquants sexuels au Canada.

Recherche d'information connexe par mot-clés

L'Agence des services frontaliers du Canada Information et communication

Date de modification :