Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada annonce du soutien au sol pour l'intervention contre l'éclosion de maladie à virus Ebola en Sierra Leone

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Installation d’un autre laboratoire mobile en Sierra Leone et départ de personnel des Forces armées canadiennes du Royaume-Uni en direction de la Sierra Leone

19 décembre 2014
Ottawa (Ontario)
Gouvernement du Canada

L’honorable Robert Nicholson, ministre de la de la Défense nationale, l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et le Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada, ont annoncé aujourd’hui qu’un autre laboratoire mobile avait été mis sur pied ailleurs en Sierra Leone. De plus, après une formation exhaustive aux côtés de leurs homologues militaires britanniques, environ 40 membres du personnel médical et de soutien des Forces armées canadiennes quitteront samedi le Royaume-Uni en direction de la Sierra Leone.

Les scientifiques de l’Agence de la santé publique du Canada ont installé un laboratoire mobile pour servir un nouveau centre de gestion de la maladie à virus Ebola de Médecins Sans Frontières à Magburaka, en Sierra Leone. Avec l’établissement du laboratoire à Magburaka, il y a maintenant quatre scientifiques de l’Agence en Sierra Leone qui font fonctionner les deux laboratoires mobiles. Le laboratoire offrira les mêmes services que celui en place à Kailahun, en Sierra Leone, soit un soutien diagnostique rapide en laboratoire.

En plus de fournir un soutien diagnostique rapide en laboratoire, l’Agence a déployé, en octobre et en novembre 2014, un laboratoire mobile en Sierra Leone pour aider Médecins Sans Frontières à évaluer les mesures de lutte contre les infections dans les milieux de soins de santé.

Le samedi 20 décembre, dans le cadre de l’Opération SIRONA, des médecins militaires, des adjoints aux médecins, du personnel infirmier, des techniciens médicaux et du personnel de soutien entameront une période d’acclimatation au centre de traitement de Kerry Town du Royaume-Uni en Sierra Leone. Ils travailleront aux côtés de leurs homologues britanniques au centre jusqu’à ce que la gouvernance de l’établissement puisse être transférée à des organisations non gouvernementales œuvrant en Sierra Leone.

En Afrique de l’Ouest, de rigoureux protocoles de sécurité conçus pour atténuer le risque d’infection pendant la prestation de soins seront suivis. Les membres des Forces armées canadiennes seront dotés d’équipement de protection individuelle pour veiller à ce qu’ils puissent travailler de façon aussi sûre que possible.

Faits en bref

  • Le Canada est un chef de file dans la lutte contre le virus Ebola et il continue de contribuer à l’intervention en Afrique de l’Ouest. Le gouvernement du Canada a engagé plus de 110 millions de dollars pour soutenir les interventions sur les plans de la santé, de l’aide humanitaire et de la sécurité en vue de combattre le virus Ebola, tant au pays qu’à l’étranger.
  • Le Canada a également apporté une contribution non financière – comme les équipes de laboratoire mobile – et a fait don de 800 fioles du vaccin expérimental contre le virus Ebola, mis au point au Canada, ainsi que d’équipement de protection individuelle.
  • Le gouvernement du Canada a récemment lancé la campagne « Joignez-vous à la lutte contre le virus Ebola », qui favorise le recrutement de travailleurs canadiens du domaine de la santé par l’intermédiaire de la Croix-Rouge canadienne.
  • L’Agence fournit depuis juin 2014 du soutien rapide en matière de diagnostic en laboratoire à Kailahun, en Sierra Leone, où se relaient des équipes de scientifiques.
  • Le déploiement sur le terrain d’une équipe de laboratoire dure habituellement quatre semaines.
  • Chaque laboratoire mobile comprend une enceinte d’isolement, un microscope, diverses trousses d’analyse, une unité de détection rapide des virus, une génératrice, un ordinateur portatif conçu pour résister aux conditions difficiles (humidité, poussière, chaleur) et un téléphone satellitaire.
  • La mission des Forces armées canadiennes s’appelle Opération SIRONA. Elle vient augmenter la portée de l’Opération GRITROCK du Royaume-Uni et mettra principalement l’accent sur les soins médicaux aux travailleurs locaux et internationaux de la santé admis comme patients au centre de traitement de Kerry Town du Royaume-Uni en Sierra Leone.
  • Les membres des Forces armées canadiennes qui seront déployés en Sierra Leone sont bien préparés pour leur mission. Avant de se déployer en Afrique de l’Ouest, les membres des Forces armées canadiennes ont terminé une formation exhaustive au centre de formation du service de santé de l’Armée britannique, établissement ultramoderne situé à Strensall (Royaume-Uni), aux côtés de leurs homologues militaires britanniques.
  • Le déploiement du personnel de commandement et de soutien de la force opérationnelle du Canada durera jusqu’à six mois. Les 37 membres du personnel qui seront déployés en Sierra Leone rejoindront les trois membres de l’équipe d’activation du théâtre déjà sur le terrain et qui doit bientôt rentrer au pays. Le personnel des services de santé militaires canadiens sera renouvelé tous les deux mois au cours du déploiement.

Citations

« Le Canada demeure déterminé à appuyer les efforts pour limiter la propagation du virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Après une formation et des préparatifs exhaustifs en vue de cette importante mission, des professionnels de la santé et des membres du personnel de soutien des Forces armées canadiennes partent pour l’Afrique, incarnant ainsi la tradition canadienne d’aider les personnes dans les endroits les plus vulnérables du monde. »
L’honorable Robert Nicholson, C.P., c.r.
Ministre de la Défense nationale

« Le déploiement supplémentaire de scientifiques de l’Agence de la santé publique du Canada confirme l’engagement du Canada à enrayer la propagation du virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Nous sommes fiers d’appuyer nos partenaires internationaux en continuant de fournir du soutien indispensable sur le terrain. »
L’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Je félicite nos scientifiques pour leur persévérance ainsi que pour leur dévouement à la lutte contre l’éclosion de maladie à virus Ebola. En continuant d’appuyer le soutien diagnostique rapide en laboratoire, ils contribuent à ce que les patients soient placés rapidement en isolement, ce qui réduit le risque de transmission et sauve des vies. »
Dr Gregory Taylor
Administrateur en chef de la santé publique du Canada

Produits connexes

Maladie à virus Ebola

Au Coeur de la santé publique: Les faits sur le virus Ebola

Au Coeur de la santé publique: « Ebola : Protéger les Canadiens»

#LutteContreEbola : Faire une différence

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :