Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le ministre Blaney souligne la sanction royale du projet de loi qui appuie les victimes d'actes criminels

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Modification de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition concernant les sorties avec escorte

Le 17 décembre 2014                Ottawa (Ontario)                       Sécurité publique Canada

Aujourd’hui, l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, et Dave MacKenzie, député d’Oxford, soulignent la sanction royale du projet de loi C-483, Loi modifiant la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (sortie avec escorte)

Ce projet de loi émanant d’un député, qui a été présenté par M. MacKenzie en mars 2013, modifie la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (LSCMLC) de façon à étendre le pouvoir de la Commission des libérations conditionnelles du Canada d’approuver ou de refuser les sorties avec escorte des délinquants purgeant une peine minimale d’emprisonnement à perpétuité.

Les faits en bref

  • Le Projet de loi élimine le transfert automatique de l’autorité compétente pour les sorties avec escorte de la Commission des libérations conditionnelles du Canada au Service correctionnel du Canada à la date d’admissibilité à la semi‑liberté. La Commission des libérations conditionnelles du Canada continue d’avoir le pouvoir décisionnel quant aux sorties avec escorte après qu’un détenu a atteint la date d’admissibilité à la semi‑liberté.
  • Maintenant, le transfert de l’autorité compétente pour les sorties avec escorte a seulement lieu lorsque les trois critères suivants sont satisfaits : 1) le détenu est admissible à la semi‑liberté; 2) la Commission des libérations conditionnelles du Canada lui a accordé permission de sortir avec escorte à des fins de réhabilitation (p. ex. à des fins de contacts familiaux); et 3) le détenu a respecté les conditions de la sotie avec escorte. Si ces critères sont satisfaits, le pouvoir décisionnel sera transféré de la Commission des libérations conditionnelles du Canada au Service correctionnel du Canada.
  • Le pouvoir décisionnel reviendrait immédiatement à la Commission des libérations conditionnelles du Canada si le détenu ne respecte pas les conditions d’une sortie avec escorte subséquente des fins de réhabilitation. 
  • Le Service correctionnel du Canada conserve le pouvoir d’autoriser les sorties avec escorte pour des raisons médicales, ou pour comparution dans le cadre de procédures judiciaires ou d'enquêtes du coroner, n'importe quand au cours de la peine d’un détenu.
  • Les modifications au régime des sorties avec escorte s’appliquent seulement aux délinquants purgeant une peine minimale d’emprisonnement à perpétuité.

Citations

« Grâce à ces changements, la Commission des libérations conditionnelles du Canada possède plus de pouvoir relativement à la sortie avec escorte des délinquants purgeant des peines minimales d’emprisonnement à perpétuité. Notre gouvernement continue de défendre les victimes d’actes criminels, assurant la sécurité dans nos rues et nos collectivités et un système judiciaire juste et efficace. »

- L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada

« Je suis ravi que le projet de loi C‑483 ait reçu la sanction royale. Ce projet de loi permet aux victimes d’actes criminels de participer au processus décisionnel en ce qui concerne les sorties avec escorte des délinquants. Ce projet de loi assure la transparence accrue du processus de libération des délinquants purgeant une peine d’emprisonnement dans la collectivité. »

- Dave MacKenzie, député d’Oxford

Personnes‑ressources

Jason Tamming
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter : (@Securite_Canada).

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.securitepublique.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Santé et sécurité

Date de modification :