Discours Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Notes d'allocution du Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada : Participez à la lutte contre le virus Ebola

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ottawa (Ontario)
Jeudi 27 novembre 2014

Merci.

Comme la ministre Ambrose et le ministre Nicholson l'on dit, le Canada franchit aujourd'hui une autre étape de sa contribution pangouvernementale à une lutte mondiale intégrée contre la propagation du virus Ebola en Afrique de l'Ouest.

Ce niveau de collaboration est au cœur des efforts internationaux.

Et il témoigne de l'engagement continu du Canada à neutraliser à sa source la crise provoquée par le virus Ebola.

La ministre Ambrose l'a dit, le gouvernement du Canada joue un rôle de premier plan depuis le début de ces efforts de lutte.

Comme vous le savez peut-être, en juin dernier, le gouvernement a envoyé son premier laboratoire mobile en Sierra Leone pour procéder à des diagnostics rapides en laboratoire.

C'est ce qui a permis d'isoler les personnes atteintes de la maladie à virus Ebola et de leur fournir les traitements appropriés.

Aujourd'hui, l'ampleur de cette crise a entraîné en Sierra Leone un manque flagrant de lits et de soins médicaux.

Beaucoup de centres de traitement et de premiers répondants en Sierra Leone sont encore débordés et nous constatons une augmentation des décès associés à d'autres maladies, comme le paludisme et la pneumonie, faute de traitement et de ressources.

Il faut absolument apporter maintenant un important soutien médical et en santé publique pour mettre fin à cette éclosion.

Je parle principalement de médecins et d'infirmières et infirmiers, mais aussi de spécialistes de laboratoire, de professionnels du soutien psychosocial, de logisticiens, d'ingénieurs en hydraulique, d'ingénieurs sanitaires, d'ambulanciers paramédicaux, d'aides-infirmières ainsi que de professionnels médicaux de nos forces armées.

Ces types de capacités spécialisées sont essentiels lors de crises médicales et de santé publique de cette envergure.

Elles aident aussi à assurer un soutien logistique intégré.

Toutes les précautions seront prises pour s'assurer que tous les Canadiens qui participent aux efforts de lutte contre cette crise en Afrique de l'Ouest sont en sécurité.

Les annonces d'aujourd'hui contribuent à garantir cette sécurité.

Nos forces armées recevront une formation spécialisée au Royaume-Uni avant de se rendre en Sierra Leone.

Nos fonds d'aide humanitaire permettront de répondre aux besoins urgents en formation du personnel médical et des experts en situations d'urgence.

Nous observons des progrès sur plusieurs fronts, et nous savons que ces efforts supplémentaires sont absolument essentiels pour poursuivre sur cette voie.

Il reste encore beaucoup de chemin à faire avant que la situation en Afrique de l'Ouest ne soit plus facile à gérer.

Mais je suis extrêmement fier du grand pas en avant que notre pays fait aujourd'hui pour y parvenir.

J'aimerais me joindre aux deux ministres pour remercier sincèrement nos braves soldats, ainsi que nos professionnels de la santé, bénévoles et travailleurs humanitaires qualifiés et courageux.

Merci beaucoup.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :