Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada annonce des investissements pour lutter contre le virus Ebola

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Aujourd’hui, l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, et le Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada, ont annoncé un investissement de 30,5 M$ et des mesures supplémentaires pour renforcer l’état de préparation au Canada et la réponse internationale à l’éclosion du virus Ebola dans l’Afrique de l’Ouest.

Recherche et développement de mesures médicales de prévention de la propagation du virus Ebola
Le gouvernement du Canada s’engage à verser 23,5 M$ pour soutenir la recherche et développement de mesures médicales de prévention de la propagation du virus Ebola – c’est-à-dire le vaccin contre le virus Ebola, mis au point au Canada, et des traitements aux anticorps monoclonaux. Les fonds serviront au soutien des essais cliniques en Afrique et à la production de traitements aux anticorps monoclonaux contre le virus Ebola dans la lutte contre l’éclosion.

État de préparation des communautés
Afin d’appuyer l’état de préparation des communautés, le gouvernement du Canada investit 3 M$ au soutien des provinces et territoires dans l’offre de formation et d’équipements pour la prévention des infections. Les fonds seront versés au soutien du déploiement des équipes d’intervention rapide de l’Agence de la santé publique du Canada. De plus, le gouvernement du Canada investit 1 M$ pour le déploiement d’agents de quarantaine formés supplémentaires dans les aéroports canadiens au soutien des mesures existantes aux frontières.

Collaboration avec les provinces et territoires
La ministre et l’administrateur en chef de la santé publique du Canada discutent régulièrement de l’état de préparation contre le virus Ebola avec leurs homologues provinciaux et territoriaux. Toutes les compétences conviennent de la nécessité de la collaboration de tous les ordres de gouvernement et du secteur de la santé dans l’éventualité d’un cas d’Ebola au Canada. Les réunions fréquentes entre l’Agence de la santé publique du Canada et les autorités de la santé provinciales et territoriales se poursuivent afin de soutenir l’état de préparation et la collaboration pangouvernementale.

Équipes d’intervention rapide
L’Agence de la santé publique du Canada a créé cinq équipes d’intervention rapide en cas d’éclosion du virus Ebola. Dans l’éventualité d’un premier cas d’Ebola au Canada et à la demande des provinces et territoires, ces équipes seraient déployées immédiatement. Elles ont la formation et les équipements nécessaires pour travailler avec la province ou le territoire et les autorités locales de santé et fournir une capacité d’intensification ainsi que des ressources supplémentaires.

Campagne de sensibilisation du public
Une campagne de sensibilisation du public au virus Ebola sera lancée en novembre. La campagne pour but d’accroître les connaissances des Canadiens sur le virus Ebola et les symptômes de la maladie connexe, et de les rassurer que des mesures raisonnables et responsables sont en place pour assurer la protection.

Programmes de biosécurité
De plus, le gouvernement du Canada verse 3 M$ supplémentaires à l’OMS pour appuyer les activités de réponse au virus Ebola relatives à la sécurité dans la région de l’Afrique de l’Ouest. La contribution du Canada vise précisément le soutien des mesures essentielles de biosécurité, y compris la fourniture d’équipements de protection individuelle. Cette contribution, du Programme de partenariat mondial (PPM) d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada (MAECD), s’ajoute aux 2,6 M$ d’un engagement antérieur à l’OMS visant le renforcement de la réponse à l’éclosion sur le terrain et l’atténuation des menaces connexes à la santé et la sécurité.

Équipement de protection individuelle
Le dernier envoi de dons d’équipements de protection individuelle (EPI) à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été envoyé le vendredi 31 octobre 2014. Il est arrivé à Conakry, en Guinée et à Monrovia, au Liberia le 1er novembre. Notre engagement antérieur est ainsi respecté, soit la fourniture d’EPI d’une valeur de plus de 2 M$ aux professionnels des soins de santé de première ligne pour stopper la propagation du virus Ebola dans l’Afrique de l’Ouest.

Capacité en laboratoires mobiles
L’Agence de la santé publique du Canada a déployé deux laboratoires mobiles en Sierra Leone pour soutenir le diagnostic rapide en laboratoire et l’évaluation des mesures de lutte contre l’infection dans les milieux de soins de santé. L’une des équipes est récemment de retour d’une mission réussie et prête à un nouveau déploiement, à la demande de l’OMS.

La protection de la santé des Canadiens constitue la priorité la plus importante de l’Agence de la santé publique du Canada. L’Agence continuera de communiquer des informations, collaborer et planifier avec ses partenaires en santé publique pour s’assurer que tous les ordres de gouvernement partout au Canada sont bien préparés à intervenir rapidement et efficacement dans l’éventualité d’un cas d’Ebola.

Faits en bref

  • Il n’y a jamais eu de cas d’Ebola au Canada.
  • Le Canada est l’un des chefs de file mondiaux dans la lutte contre l’éclosion du virus Ebola dans l’Afrique de l’Ouest, en participant à la prévention de sa propagation et au traitement des patients. À part l’annonce d’aujourd’hui, le Canada a engagé 65 M$ pour les efforts internationaux de soutien aux interventions sanitaires, humanitaires et sécuritaires déployés pour prévenir la propagation de la maladie.
  • À ce jour, 800 flacons du vaccin expérimental contre le virus Ebola ont été livrés à l’OSM.
  • Le gouvernement du Canada détient les droits de propriété intellectuelle associée au vaccin VSB­EBOV. Le gouvernement a accordé une licence à NewLink Genetics par l’entremise de sa filiale en propriété exclusive, BioProtection Systems, pour la mise au point continue du vaccin chez les humains.
  • L’Agence de la santé publique du Canada a mis au point deux des anticorps monoclonaux dans le traitement ZMapp contre Ebola. L’Agence a accordé une licence pour ces deux anticorps à Defyrus Pharmaceuticals, qui a accordé une sous-licence à MappBio Pharmaceuticals.

Citations

« Ma priorité absolue comme ministre de la Santé, c’est d’assurer la protection de la santé et de la sécurité des Canadiens. Aujourd’hui, nous prenons des mesures supplémentaires pour améliorer notre état de préparation dans l’éventualité d’un premier cas d’Ebola au Canada et nous continuons d’investir dans la recherche et la mise au point de vaccins et de traitement qui contribueront à la réponse internationale à l’éclosion. »
L’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Le nouveau financement de la recherche et développement dans des mesures médicales de prévention de la propagation du virus Ebola compléteront d’autres activités au Canada visant l’état de préparation et l’intervention pour veiller à ce que le Canada soit prêt à intervenir dans l’éventualité d’un premier cas confirmé au Canada. Les investissements témoignent encore de notre engagement, c’est-à-dire de s’assurer que le Canada demeure prudent et bien préparé. »

Dr Gregory Taylor
Administrateur en chef de la santé publique du Canada

Produits connexes

Fiche d’information – Maladie à virus Ebola

Photo

Légende : L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, accompagnée du Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada, et de la Dre Judith Bossé, sous-ministre adjointe, Direction générale de la prévention et du contrôle des maladies infectieuses, annonce des investissements et d’autres mesures pour renforcer la préparation nationale et l’intervention internationale du Canada contre l’éclosion de maladie à virus Ebola en Afrique occidentale.

Légende : L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, annonce le plus récent investissement du gouvernement du Canada ayant trait au virus Ebola et d’autres mesures pour renforcer la préparation nationale et l’intervention internationale contre l’éclosion de maladie à virus Ebola en Afrique occidentale.

Légende : La ministre de la Santé Rona Ambrose visite le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg et observe des scientifiques qui mettent au point des traitements expérimentaux contre le virus Ebola.

Contacts

Michael Bolkenius
Bureau de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :