Communiqué de presse Article provenant de  Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Archivé - Améliorations au Programme des aides familiaux du Canada

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le gouvernement annonce des réformes pour mettre fin à l’exigence de résidence obligatoire chez l’employeur, réduire la période de séparation des familles et fournir plus de choix aux aides familiaux au Canada

Le 31 octobre 2014 — Ottawa — Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, Chris Alexander, a annoncé des réformes importantes au Programme des aides familiaux, qui reconnaissent l’apport important des aides familiaux aux familles et à l’économie canadiennes.

Parmi les modifications au programme, mentionnons la fin de l’obligation d’habiter chez l’employeur en plus de fournir aux aides familiaux éligibles deux moyens d’accéder en six mois à la résidence permanente.

Le premier de ces moyens prend en compte des critères pour les prestataires de soins aux enfants qui sont très semblables aux critères actuels, mais sans l’obligation d’habiter chez l’employeur, exigence qui rend les aides familiaux vulnérables aux mauvais traitements.

En outre, les aides familiaux dans diverses professions de la santé, dont les infirmières autorisées, les infirmières psychiatriques autorisées, les infirmières auxiliaires autorisées, les aide-infirmières, les préposés aux bénéficiaires, les associés au service de soins aux patients et les aides de maintien à domicile, auront aussi une voie d’accès à la résidence permanente. Les aides familiaux éligibles à cette voie pourront obtenir leur expérience professionnelle soit en fournissant des soins à domicile ou dans un établissement de santé à une personne âgée ou à une personne qui a un handicap ou une maladie chronique. Cette deuxième voie d’accès offre plus de choix de carrière aux aides familiaux éligibles et cible des professions pour lesquelles on prévoit une pénurie de personnel à l’avenir. Les demandes dans ce volet seront également traitées en six mois.

Le gouvernement du Canada prend des mesures énergiques pour réduire l’arriéré des demandes de résidence permanente en vertu du Programme des aides familiaux résidants. Dans le cadre du Plan des niveaux d’immigration de 2015 déposé aujourd’hui à la Chambre des communes, le Canada accueillera 30 000 nouveaux résidents permanents dans cette catégorie. La réduction de l’arriéré et des délais de traitement signifie que les aides familiaux qui répondent aux exigences du Programme des aides familiaux seront réunis avec leur famille plus rapidement.

Les aides familiaux qui ont déjà présenté une demande de permis de travail dans le cadre du programme des aides familiaux et ceux qui présentent une demande avant le 30 novembre en se fondant sur l’étude d’impact sur le marché du travail favorable obtenue par l’employeur pourront terminer leur exigence relative à l’expérience de travail en habitant chez l’employeur et présenter ultérieurement une demande de résidence permanente.

Faits en bref

  • Avec des niveaux établis à 17 500, Citoyenneté et Immigration Canada atteindra un nombre record d’admissions d’aides familiaux à titre de résident permanent en 2014.
  • Pour chacune des deux voies d’accès à la résidence permanente, le nombre de demandes sera plafonné à 2 750 chaque année, pour un total de 5 500. Ce nombre ne comprend pas les conjoints et les personnes à charge et correspond au nombre d’aides familiaux admis au Canada au cours des dernières années. De 2011 à 2013, environ 4 500 demandeurs principaux ont présenté une demande de résidence permanente chaque année en vertu du Programme des aides familiaux.
  • Au cours des dernières années, le gouvernement du Canada a apporté diverses améliorations au Programme, comme la délivrance de permis de travail ouverts aux aides familiaux résidants dès qu’ils présentent une demande de résidence permanente, l’augmentation de trois à quatre ans de la durée accordée aux aides familiaux pour obtenir l’expérience de travail requise, l’adoption d’un contrat d’emploi type pour les aides familiaux résidants qui définit les obligations de l’employeur envers l’aide familial, ainsi que le traitement prioritaire des nouveaux permis de travail pour les aides familiaux qui sont victimes de mauvais traitements et doivent quitter leur emploi de toute urgence.

Citation

« Nous avons écouté les préoccupations des aides familiaux dans l’ensemble du Canada et nous avons pris des mesures pour améliorer le Programme des aides familiaux du Canada. Les modifications apportées par notre gouvernement protègent les aides familiaux contre les mauvais traitements et réduisent la période de séparation des familles. Grâce aux améliorations apportées par notre gouvernement, les aides familiaux auront plus de moyens d’accéder à la résidence permanente et auront les outils nécessaires pour réussir sur le marché du travail canadien. »

Chris Alexander, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada

Produits connexes

Suivez-nous sur Twitter : twitter.com/CitImmCanada

Des photos du ministre Alexander sont disponibles à l’adresse suivante : www.cic.gc.ca/francais/ministere/media/photos/index.asp.

Personnes-ressources

Codie Taylor
Cabinet du ministre
Citoyenneté et Immigration Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Citoyenneté et Immigration Canada
613-952-1650
CIC-Media-Relations@cic.gc.ca

Bâtir un Canada plus fort : Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) contribue au progrès économique, social et culturel du Canada, et veille à la sécurité des Canadiens tout en gérant l’un des programmes d’immigration les plus vastes et les plus généreux du monde.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :