Discours Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Notes d'allocution de Dr Gregory Taylor, administrateur en chef de la santé publique du Canada - PREMIER CAS DE MALADIE À VIRUS EBOLA AUX ÉTATS-UNIS - 2014-10-01

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

1er octobre 2014

Banff (Alberta)

SEULE LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI.

Merci madame la ministre.

J’aimerais répéter certains des commentaires de la ministre. Nos pensées accompagnent le patient et sa famille en cette période difficile.

Il s’agit du premier cas humain confirmé d’infection à virus Ebola en Amérique du Nord chez une personne ayant voyagé du Libéria aux États-Unis.

Cette personne n’est pas passée par le Canada. Elle a voyagé du Libéria à Dallas au Texas en passant par Bruxelles. La personne n’avait pas de symptômes, et n’était donc pas contagieuse, pendant son voyage en direction des États-Unis.

Je tiens à rassurer tout le monde que le risque pour les Canadiens demeure très faible. Le virus Ebola ne se transmet pas facilement de personne à personne comme un rhume ou une grippe. Il se transmet par contact direct avec des liquides organiques contaminés, et non par de simples contacts.

Au cours de la fin de semaine dernière, la personne a été hospitalisée dans un hôpital de Dallas et placée en isolement en raison de ses symptômes et de ses antécédents de voyages récents.

Les laboratoires des CDC et de l’État du Texas ont confirmé le diagnostic d’infection à virus Ebola, et la recherche des contacts est en cours pour trouver toute personne avec qui la personne infectée aurait pu être en contact aux États-Unis.

Le Canada est bien préparé : de multiples systèmes sont en place afin de détecter la présence de maladies infectieuses graves, comme la maladie à virus Ebola, et d’en prévenir la propagation.

Le Canada a mis en place des procédures complètes à ses frontières afin de reconnaître les voyageurs malades qui arrivent au Canada. Des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada évaluent les voyageurs entrants, et des agents de quarantaine mettent en œuvre et font appliquer la Loi sur la mise en quarantaine en tout temps à tous les points d’entrée au Canada.

De plus, les autorités provinciales et territoriales de la santé ont mis en place de solides systèmes et procédures de lutte contre les infections conçus pour limiter la propagation de l’infection, protéger les travailleurs de la santé et offrir aux patients dans leurs hôpitaux les meilleurs soins possible.

À l’appui de ces systèmes, l’Agence de la santé publique a transmis à l’ensemble des provinces et des territoires une série de lignes directrices de lutte contre la maladie à virus Ebola.

De plus, le Laboratoire national de microbiologie de l’Agence travaille avec les laboratoires des provinces et des territoires pour augmenter leur capacité de faire des tests de dépistage du virus Ebola, ce qui améliore encore la capacité du Canada d’identifier rapidement le virus Ebola afin que des mesures adéquates puissent être prises pour protéger le patient et la collectivité.

Les Canadiens qui voyagent à l’étranger ou qui se sont trouvés dans une région touchée par une éclosion de maladie à virus Ebola doivent se souvenir de prendre les précautions qui suivent.

  1. Évitez tout contact direct avec le sang, la salive, les vomissures, l’urine et autres liquides organiques des personnes infectées par le virus Ebola ou ayant une maladie inconnue.
  2. Évitez tout contact étroit avec des animaux sauvages et évitez de manipuler de la viande d’animaux sauvages.
  3. Sachez quels sont les symptômes de la maladie à virus Ebola et consultez un professionnel de la santé s’ils apparaissent.

Les symptômes peuvent apparaître de 2 à 21 jours après l’exposition. Les premiers symptômes incluent :

  • mal de gorge;
  • fièvre;
  • frissons;
  • maux de tête;
  • faiblesse et douleurs musculaires.

Les autres symptômes comprennent :

  • éruption cutanée;
  • vomissements et diarrhée;
  • hémorragies (saignements externes et internes).

Si vous développez une fièvre ou tout autre symptôme pendant ou après un voyage, consultez immédiatement un professionnel de la santé et dites-lui que vous avez voyagé dans une région où la maladie à virus Ebola était présente.

Nous continuerons de travailler avec nos partenaires au Canada, aux États-Unis et autour du monde pour suivre ces cas et intervenir adéquatement. La protection des Canadiens est au sommet de notre liste de priorités.

Merci, thank you.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :