Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le gouvernement Harper lance la prochaine phase de Non à la cyberintimidation pour lutter contre la cyberintimidation

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 8 septembre 2014                 Scarborough (Ontario)              Sécurité publique Canada

L’honorable Joe Oliver, ministre des Finances, au nom de l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, et la secrétaire parlementaire et députée de Scarborough-Centre, Roxanne James, ont annoncé aujourd’hui la troisième phase de la campagne de sensibilisation publique anticyberintimidation du gouvernement Harper intitulée Non à la cyberintimidation. Dans le cadre de cette campagne nationale de sensibilisation publique, notre gouvernement prend des mesures en vue d’aider à protéger nos enfants et nos jeunes contre la cyberintimidation.   

S’appuyant sur le succès de la campagne de l’hiver dernier en vue d’accroître la sensibilisation au sujet de la cyberintimidation, la prochaine phase de Non à la cyberintimidation portera sur la présentation de l’annonce publicitaire « Conséquences » à la télévision, dans les salles de cinéma et en ligne. Notre gouvernement lance également #LesMotsBlessent, une expérience interactive sur YouTube qui démontre les profondes répercussions que peuvent entraîner les mots. 

Les faits en bref

  • En janvier 2014, le gouvernement du Canada a lancé la campagne de sensibilisation anticyberintimidation intitulée Non à la cyberintimidation afin d’accroître la sensibilisation auprès des Canadiens relativement aux conséquences de la cyberintimidation et à la façon dont ce comportement constitue un acte criminel. Le gouvernement a aussi lancé Canada.ca/Nonalacyberintimidation, une ressource exhaustive destinée aux parents et aux jeunes qui comprend des renseignements, des conseils et les outils requis pour identifier, prévenir et arrêter la cyberintimidation.   
  • # LesMotsBlessent constitue la première utilisation de l’environnement YouTube par le gouvernement du Canada pour créer une expérience interactive.   
  • Le projet de loi C-13, Loi sur la protection des Canadiens contre la cybercriminalité, a été déposé le 20 novembre 2013. Cette législation criminaliserait la distribution d’images intimes sans le consentement de la personne concernée.
  • Notre gouvernement appuie également l’élaboration d’un bon nombre de projets en milieu scolaire afin de prévenir l’intimidation, dans le cadre du financement de 10 millions de dollars qui a été engagé en 2012 en vue de réaliser de nouveaux projets de prévention du crime.
  • Voici d’autres projets importants que le gouvernement appuie afin de traiter la cyberintimidation :
    • le Centre de prévention du crime chez les jeunes de la GRC offre aux jeunes, aux parents, aux policiers et aux éducateurs des ressources, telles que des fiches documentaires, des plans de leçon et des outils d’apprentissage électroniques, traitant de questions comme l’intimidation et la cyberintimidation;
    • les sites Web du Centre canadien de la protection de l’enfant, Cyberaide.ca et AidezMoiSVP.ca, que les Canadiens peuvent utiliser pour signaler les cas d’exploitation sexuelle d’enfants sur Internet et obtenir de l’aide contre l’exploitation découlant de la diffusion non consensuelle d’images sexuelles.

Citations

« Notre gouvernement n’assistera pas sans réagir au harcèlement en ligne de nos enfants. Voilà pourquoi, j’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui la prochaine phase de la campagne de sensibilisation publique anticyberintimidation de notre gouvernement intitulée Non à la cyberintimidation. Depuis son lancement en janvier 2014, cette campagne nationale a connu un grand succès en informant les parents et les jeunes sur la cyberintimidation et sur la façon de la prévenir, et comment elle peut constituer un acte criminel. Mettre fin à la cyberintimidation nécessite une intervention de tous les niveaux du gouvernement et de l’ensemble des intervenants et des partenaires communautaires, y compris les parents et les jeunes. »
– L’honorable Joe Oliver, ministre des Finances

« La prochaine phase de la campagne de sensibilisation anticyberintimidation, Non à la cyberintimidation, est un autre exemple des mesures vigoureuses prises par notre gouvernement pour protéger nos enfants et nos jeunes de la cyberintimidation. Le lancement de l’expérience interactive sur YouTube #LesMotsBlessent qui a eu lieu aujourd’hui démontre les profondes répercussions que peuvent entraîner les mots. L’expérience envoie un message clair aux jeunes que les gestes qu’ils posent en ligne peuvent avoir des conséquences, et qu’ils peuvent entraîner de graves répercussions sur de vraies personnes dans le monde réel. Nous avons tous un rôle important à jouer pour mettre fin à l’intimidation au Canada. »
L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Notre gouvernement s’est engagé à assurer la sécurité de nos rues et collectivités, ce qui comprend la protection de nos enfants et de nos jeunes contre la cyberintimidation. La campagne Non à la cyberintimidation a connu un grand succès en donnant aux parents et aux enfants les outils nécessaires pour identifier, prévenir et mettre fin à la cyberintimidation. La cyberintimidation est un problème qui nous concerne tous et qui exige que les Canadiens travaillent ensemble pour y mettre un terme. »
– Roxanne James, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Au Club Garçons et Filles, notre vision est de s’assurer que tous les enfants et les jeunes grandissent en bonne santé, qu’ils vivent des réussites et qu’ils soient des participants actifs dans la société. Nous avons tous la responsabilité partagée d’assurer la sécurité de nos enfants. L’excellent travail effectué par le gouvernement du Canada pour attirer l’attention sur la question très sérieuse de la cyberintimidation nous encourage, car elle peut avoir de graves effets sur le bien-être de nos enfants et de nos jeunes. »
– Ron Rock, Représentant du Club Garçons et Filles de Scarborough-Est

Produits connexes

Liens connexes

Renseignements

Jason Tamming
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les média
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter : (@Securite_Canada).

Pour plus de renseignements, veuillez consulter le site Web www.securitepublique.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :