Communiqué de presse Article provenant de  Santé Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada annonce l'étiquetage obligatoire du boeuf attendri mécaniquement

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

De nouvelles étiquettes contribueront à améliorer la salubrité des aliments des Canadiens

21 août 2014 - Ottawa (Ontario) - Santé Canada

Aujourd'hui, la ministre de la Santé Rona Ambrose a annoncé de nouvelles exigences d'étiquetage du bœuf attendri mécaniquement pour aider les consommateurs à savoir quand ils achètent des produits de bœuf attendri mécaniquement et comment les cuire.

À partir de maintenant, tous les produits de bœuf attendri mécaniquement vendus au Canada doivent clairement afficher la mention que la viande est « attendrie mécaniquement » et inclure des directives de cuisson salubre. Les nouvelles étiquettes mettront l'accent sur l'importance de faire cuire le bœuf attendri mécaniquement jusqu'à ce qu'il atteigne une température interne d'au moins 63 °C (145 °F) et de retourner les steaks attendris mécaniquement au moins deux fois pendant la cuisson pour tuer les bactéries nocives pouvant causer des intoxications alimentaires. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) vérifiera que les étiquettes respectent les nouvelles exigences.

Cette modification est un exemple de la façon dont le gouvernement fait la promotion de choix alimentaires sains et salubres auprès des consommateurs et prévient les risques pour la salubrité alimentaire, comme promis dans le cadre d'application Aliments sains et salubres pour les Canadiens.

Dans le cadre de son engagement à favoriser la salubrité des aliments, Santé Canada a aussi récemment fait paraître de nouvelles lignes directrices pour l'industrie en vue d'améliorer l'information relative à la cuisson et à la manipulation sécuritaire des produits de viande et de volaille hachés emballés à l'état cru qui sont vendus au Canada. Ces lignes directrices, destinées aux détaillants, aux transformateurs et aux importateurs qui choisissent d'inclure de l'information relative à la salubrité des aliments sur leurs produits, fixent des normes régissant les renseignements et les symboles à inclure sur l'étiquette afin d'accroître la reconnaissance par les consommateurs et leur intérêt, en plus de régir la présentation de l'étiquette et la façon dont elle est disposée sur les emballages de viande hachée pour que les consommateurs puissent la voir facilement.

Faits en bref sur les exigences d'étiquetage du bœuf attendri mécaniquement

  • L'attendrissement mécanique de la viande est une pratique commune utilisée par l'industrie alimentaire pour améliorer la tendreté et la saveur du bœuf en brisant les fibres musculaires au moyen d'aiguilles ou de lames.
  • Cette modification réglementaire s'applique à tous les secteurs de l'industrie qui vendent du bœuf attendri mécaniquement à l'état cru à d'autres membres de l'industrie ou aux consommateurs. Ceux-ci comprennent, sans s'y limiter, les épiceries, les boucheries, les transformateurs de viande et les importateurs de bœuf attendri mécaniquement.
  • Les établissements agréés par le gouvernement fédéral qui produisent des coupes de bœuf attendries mécaniquement, comme des steaks et des rôtis, ont l'obligation depuis juillet 2013 d'indiquer sur l'étiquette qu'il s'agit de produits attendris et d'y inclure des directives de cuisson.

Citations

« Sans étiquettes claires, il est difficile pour les consommateurs de savoir quels produits de bœuf ont été attendris mécaniquement. L'annonce d'aujourd'hui, de concert avec les nouvelles lignes directrices d'étiquetage pour l'industrie que nous avons fait paraître, aidera les Canadiens à savoir quand ils achètent ces produits et comment les faire cuire. Cette modification réglementaire est une autre mesure prise par notre gouvernement dans le cadre de son engagement de veiller à ce que les consommateurs aient l'information sur la salubrité des aliments dont ils ont besoin. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

Liens associés

- 30 -

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Santé Canada
Relations avec les médias
613-957-2983

Relations avec les médias de l'ACIA
613-773-6600

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Recherche d'information connexe par mot-clés

Santé Canada Santé et sécurité

Date de modification :