Communiqué de presse Article provenant de  Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Archivé - Le gouvernement Harper investit dans les jeunes chercheurs les plus prometteurs au monde

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les bourses d'études supérieures du Canada Vanier et les bourses postdoctorales Banting de 2014 continueront d'appuyer la recherche axée sur la découverte et d'améliorer la prospérité économique et la qualité de vie au pays.

Le 14 août 2014 — Toronto (Ontario) — Secrétariat Vanier-Banting

Le gouvernement Harper démontre une fois de plus qu'il est résolu à recruter, à former et à retenir au pays les jeunes chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier en annonçant aujourd'hui l'attribution de 166 nouvelles bourses d'études supérieures du Canada Vanier et de 70 nouvelles bourses postdoctorales Banting.

Le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Ed Holder, s'est rendu aujourd'hui à l'Université de Toronto, en compagnie du leader du gouvernement à la Chambre des communes, l'honorable Peter Van Loan, pour annoncer l'attribution de bourses totalisant plus de 34 millions de dollars. Ces bourses prestigieuses permettront aux étudiants au doctorat et aux chercheurs postdoctoraux de calibre mondial qui effectuent des recherches de pointe dans des universités canadiennes, ainsi qu'aux Canadiens qui effectuent des recherches dans des établissements à l'étranger, de recevoir l'appui nécessaire pour poursuivre leurs travaux dans les domaines des sciences de la santé, des sciences naturelles, du génie et des sciences humaines.

L'Université de Toronto accueille 26 nouveaux boursiers Vanier et 8 nouveaux boursiers Banting, y compris :

  • le boursier Vanier Miles Montgomery, dont les recherches en sciences de l'ingénieur portent principalement sur le développement en laboratoire de tissus qui, une fois transplantés, pourraient servir à réparer des organes humains qui ont subi des lésions;
  • la boursière Vanier Catia Perciani, dont les recherches sur le virus varicelle-zona pourraient aider à lutter contre le VIH/SIDA;
  • le boursier Banting Santiago Rincón-Gallardo, dont les travaux explorent comment on pourrait intégrer des méthodes d'enseignement novatrices dans les systèmes d'éducation à grande échelle;
  • la boursière Banting Elizabeth Willis, dont les travaux visent à expliquer comment une molécule, connue sous le nom de PSA (ou APS en français), pourrait être utilisée pour recouvrir la surface des cellules cancéreuses afin de leur permettre de se déplacer librement dans l'organisme humain, ce qui aurait pour effet d'augmenter le nombre de cellules pouvant être ciblées par la chimiothérapie.

Les faits en bref

  • Le programme de bourses d'études supérieures du Canada Vanier, qui a été créé en 2008 par le gouvernement du Canada, vise à recruter et à retenir au pays des étudiants au doctorat de calibre mondial. Les boursiers reçoivent 50 000 $ par année pour une période maximale de trois ans de recherche.
  • Le programme de bourses d'études postdoctorales Banting, qui a été mis au point par le gouvernement du Canada en 2010, est le fruit d'un effort concerté pour attirer et retenir au pays des chercheurs postdoctoraux hautement qualifiés de calibre mondial. Les boursiers annoncés aujourd'hui recevront 70 000 $ par année pour une période maximale de deux ans de recherche.
  • Les deux programmes sont financés par l'entremise des trois organismes subventionnaires de recherche fédéraux : les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

Citations

« Notre gouvernement investit en vue de recruter, de former et de retenir au pays les jeunes talents les plus prometteurs au monde pour faire en sorte que le Canada demeure un chef de file en matière de découverte et de recherche appliquée. Les titulaires des bourses d'études supérieures du Canada Vanier et des bourses postdoctorales Banting annoncés aujourd'hui sont de jeunes chercheurs de calibre mondial qui donneront naissance aux découvertes et aux innovations dont dépendent les emplois, l'économie et la qualité de vie au Canada. »

— Le ministre d'État (Sciences et Technologie), Ed Holder

« En tant que ville dynamisée par l'économie canadienne du savoir, Toronto continuera de bénéficier d'un bassin de jeunes chercheurs parmi les plus prometteurs au monde qui auront été recrutés, formés et employés par l'Université de Toronto. Notre gouvernement continuera d'investir dans les bourses de recherche qui peuvent produire des avantages socioéconomiques à long terme pour les Canadiens. »

— Le leader du gouvernement à la Chambre des communes et député de York-Simcoe, Peter Van Loan

« Les bourses d'études supérieures du Canada Vanier et les bourses postdoctorales Banting permettent aux universités canadiennes de recruter et de former les chercheurs de la prochaine génération qui deviendront de véritables chefs de file dans toutes les disciplines. Les titulaires de ces bourses font avancer le savoir et contribuent à placer le Canada à l'avant-plan des réalisations scientifiques et de la recherche universitaire. »

— La Chef des opérations du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et membre du comité directeur du programme Vanier-Banting des trois organismes, Janet Walden

« Nous célébrons aujourd'hui les lauréats des bourses d'études supérieures du Canada Vanier et des bourses postdoctorales Banting qui s'inscrivent dans la plus grande force du Canada — nos jeunes esprits les plus audacieux et les plus brillants. L'attribution de ces bourses au sein du milieu canadien de la recherche aide les universités, comme l'Université de Toronto, à attirer et à retenir les personnes les plus talentueuses au monde en provenance du Canada et d'ailleurs. »

— Le doyen des études supérieures et vice-recteur à la recherche et à l'enseignement aux cycles supérieurs de l'Université de Toronto, Locke Rowe

Produits connexes

Liens connexes

Renseignements :

Scott French
Directeur des communications et des affaires parlementaires
Cabinet du ministre d'État (Sciences et Technologie)
613-943-6177

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
mediarelations@cihr-irsc.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 200 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

Laboratoire visite: (de gauche à droite) Miles Montgomery, candidat au doctorat et titulaire d¿une bourse d¿études supérieures du Canada Vanier 2013-2014 à l¿Université de Toronto; l¿honorable Peter Van Loan, leader du gouvernement à la Chambre des communes; la professeure Milica Radisic, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en ingénierie tissulaire cardiovasculaire fonctionnelle à l¿Université de Toronto; et l¿honorable Ed Holder, ministre d¿État (Sciences et Technologie)

Recherche d'information connexe par mot-clés

Innovation, Sciences et Développement économique Canada Économie et industrie

Date de modification :