Communiqué de presse Article provenant de  Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Archivé - De passage à Kelowna, le ministre Moore discute de l'élimination des obstacles au commerce intérieur

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Souligne l'importance, pour les entreprises et les consommateurs canadiens, d'un commerce intérieur ouvert et efficace

Le 4 juillet 2014 — Kelowna (Colombie-Britannique) — Industrie Canada

Le ministre de l'Industrie James Moore était à Kelowna aujourd'hui, dans le cadre d'une tournée nationale visant à amener les entreprises, les consommateurs et la population canadienne à se rallier au plan du gouvernement d'abolir les obstacles au commerce intérieur qui paralysent l'économie nationale et nuisent aux entreprises et aux consommateurs canadiens.

Au cours de l'allocution qu'il a prononcée à l'occasion de sa visite de la Gray Monk Winery, le ministre Moore a rappelé que le Canada était une nation de libre échange, mais que les progrès en matière de commerce intérieur n'allaient malheureusement pas de pair avec les succès de nos accords internationaux. Le ministre a souligné le fait qu'il ne devrait pas être plus facile de négocier avec nos partenaires étrangers qu'avec nos concitoyens, sur notre propre territoire. Il a tenu à préciser que le gouvernement Harper entend travailler avec les provinces et les territoires dans le but d'examiner les changements à apporter à l'Accord sur le commerce intérieur qui n'est plus à jour, afin qu'il tienne davantage compte du contexte économique mondial actuel. L'élimination des obstacles au commerce intérieur et la réduction du fardeau administratif pourraient grandement favoriser les mouvements des biens et des services au Canada, ce qui permettrait de créer des emplois et de stimuler l'économie.

Le ministre Moore a aussi tenu une table ronde avec des dirigeants d'entreprises locales, avec qui il a discuté de questions relatives au commerce intérieur régional, comme celle du transport du vin au-delà des frontières provinciales. Il s'agit d'un problème épineux pour l'industrie vinicole, y compris en Colombie-Britannique, car les règles qui permettent aux Canadiens d'importer du vin directement d'autres provinces ne sont pas harmonisées à l'échelle du pays. Selon le B.C. Wine Institute, la Colombie-Britannique permet aux consommateurs de commander et de faire livrer chez eux des autres provinces des vins produits à 100 % avec des raisins canadiens, si c'est pour leur consommation personnelle, mais ne reçoit pas le même traitement en retour.

Les faits en bref

  • L'Accord sur le commerce intérieur est un accord intergouvernemental sur le commerce intérieur, qui vise à abolir les obstacles paralysants au commerce qui nuisent à notre économie.
  • Lorsque l'Accord sur le commerce intérieur a été adopté, il y a près de 20 ans, le Canada avait conclu des accords de libre-échange avec seulement deux pays. Depuis, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec 38 pays, qui représentent près de la moitié du marché mondial.
  • Près de 40 % des échanges commerciaux du Canada sont effectués à l'intérieur du pays.
  • La création d'un nouvel indicateur de commerce intérieur, tel qu'annoncé dans le Plan d'action économique de 2014, permettra de mettre en lumière les obstacles au commerce intérieur et d'aider les gouvernements à déterminer les secteurs prioritaires où des mesures doivent être prises.

Citations

« L'ambitieux programme en matière de commerce intérieur mis de l'avant par notre gouvernement vise à moderniser l'Accord sur le commerce intérieur pour qu'il reflète davantage la nouvelle réalité économique de notre pays. Nous sommes déterminés à faire en sorte que le commerce intérieur soit tout aussi ouvert et efficace que le commerce international. Il est temps d'aller de l'avant et de bâtir un Canada plus fort et plus ouvert, en favorisant l'essor des petites entreprises dans l'ensemble du marché intérieur. En tant que ministre responsable de la Colombie-Britannique, j'accorde une grande importance au dialogue qui permettra à notre province de contribuer pleinement à l'économie nationale. Les échanges qui ont eu lieu aujourd'hui à Kelowna constituent une étape importante pour faire progresser ce dossier. »

— Le ministre de l'Industrie et ministre responsable de la Colombie-Britannique, l'honorable James Moore

« L'objectif de notre gouvernement est d'édifier un Canada plus ouvert et un marché intérieur où les petites entreprises de Kelowna–Lake Country et de partout au pays peuvent prospérer. Il est clairement ressorti des discussions tenues aujourd'hui que les consommateurs et les entreprises partagent notre vision. La modernisation de l'Accord sur le commerce intérieur contribuera à faire de cette vision une réalité. »

— Le député de Kelowna–Lake Country, Ron Cannan

« La Gray Monk Estate Winery est fière de produire des vins de grande qualité entièrement fabriqués au Canada. Nous sommes heureux de la décision du gouvernement fédéral d'adopter le projet de loi C-311 visant à permettre la vente de vin sans restrictions partout au Canada. Bien que cette décision constitue un immense pas en avant, après deux ans seulement, seules quelques provinces sont allées de l'avant. Il y a encore plusieurs restrictions provinciales qui restreignent la distribution de nos vins aux consommateurs canadiens. Nous appuyons pleinement les démarches en cours et collaborerons avec toutes les parties intéressées de l'industrie vinicole qui veulent travailler afin de permettre la vente libre et sans limitations des vins canadiens à tous les consommateurs canadiens. Nous sommes heureux de pouvoir participer à l'avancement de ce processus en accueillant le ministre Moore à l'occasion de la table ronde de discussions. »

— Le président-directeur général de la Gray Monk Estate Winery, Robert Heiss

Suivez-nous sur Twitter @industriecanada et faites-nous savoir comment le commerce intérieur touche votre entreprise en utilisant le mot-clic #commerceintérieur.

Renseignements :

Jake Enwright
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502
relations-medias@ic.gc.ca

Le ministre Moore à Kelowna, pour discuter de commerce intérieur

Recherche d'information connexe par mot-clés

Innovation, Sciences et Développement économique Canada Économie et industrie

Date de modification :