Communiqué de presse Article provenant de  Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Archivé - Le ministre de l'Industrie Moore entame à Ottawa une tournée sur le commerce intérieur

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Discute de la nécessité de moderniser le commerce intérieur pour appuyer les entreprises et les consommateurs et renforcer l'économie

Le 17 juin 2014 – Ottawa – Industrie Canada

Le ministre de l'Industrie James Moore a entamé aujourd'hui une tournée nationale de deux semaines visant à amener les entreprises, les consommateurs et la population canadienne à se rallier au plan du gouvernement de moderniser l'Accord sur le commerce intérieur (ACI) conclu il y a 20 ans.

À l'occasion de la table ronde qui a eu lieu aujourd'hui à Ottawa, le ministre Moore a rappelé que le Canada était une nation de libre échange, mais que les progrès en matière de commerce intérieur n'allaient malheureusement pas de pair avec les succès de nos accords internationaux. Le ministre a souligné le fait qu'il ne devrait pas être plus facile de négocier avec nos partenaires étrangers que sur notre propre territoire.

Le gouvernement Harper entend travailler avec les provinces et les territoires dans le but d'examiner les changements à apporter à l'ACI démodé pour qu'il reflète davantage le contexte économique mondial actuel. Les participants à la table ronde ont discuté en particulier de l'élimination des obstacles commerciaux et des améliorations pouvant être apportées à l'ACI pour que les petites entreprises puissent se développer et fournir aux consommateurs plus de choix en matière de biens et services.

Des représentants du Conseil canadien des chefs d'entreprise, de Manufacturiers et Exportateurs du Canada, de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante, de la Fédération canadienne du vêtement, de la Beau's All Natural Brewing Co., de la Greater Ottawa Truckers Association, des Fabricants de produits alimentaires du Canada, de l'Association des comptables généraux accrédités du Canada et du restaurant Les Fougères ont participé à la table ronde à Ottawa.

Les faits en bref

  • L'Accord sur le commerce intérieur est un accord intergouvernemental sur le commerce intérieur, qui vise à aplanir les obstacles à la croissance du commerce intérieur qui nuisent à notre économie.
  • Lorsque l'ACI a été adopté, il y a près de 20 ans, le Canada avait conclu des accords de libre-échange avec seulement cinq pays. Depuis, le Canada a conclu des accords de libre-échange avec 38 pays, qui représentent près de la moitié du marché mondial.
  • On estime que les obstacles au commerce intérieur peuvent représenter un déficit de 50 milliards de dollars pour notre économie nationale.
  • Près de 40 % des échanges commerciaux du Canada sont effectués à l'intérieur du pays.
  • La création d'un nouvel indicateur de commerce intérieur, tel qu'annoncé dans le Plan d'action économique de 2014, permettra de mettre en lumière les obstacles au commerce intérieur et d'aider les gouvernements à déterminer les secteurs prioritaires où des mesures doivent être prises.

Citations

« Les progrès dans le dossier de l'Accord sur le commerce intérieur sont beaucoup trop lents et ne sont pas suffisants pour préparer le Canada au contexte actuel de l'économie mondiale. Il ne devrait pas être plus facile de faire des échanges commerciaux avec d'autres pays qu'à l'intérieur de nos propres frontières. Les échanges qui ont eu lieu aujourd'hui à Ottawa constituent une étape importante pour faire progresser le commerce intérieur au Canada. Le moment ne pourrait être mieux choisi pour collaborer, aller de l'avant, et bâtir un Canada plus fort et plus ouvert. »

— Le ministre de l'Industrie, James Moore

« Il est tout à fait illogique que le Canada offre plus d'avantages à ses partenaires commerciaux qu'aux entreprises, travailleurs et consommateurs à l'intérieur du pays. Nous exhortons tous les gouvernements à collaborer afin d'éliminer les obstacles inutiles. »

— Le président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d'entreprise, l'honorable John Manley

« La croissance des manufacturiers et des exportateurs canadiens est étroitement liée à la libre circulation des biens et des personnes au pays. Au cours de la dernière décennie, et spécialement au cours de la récente récession qui a frappé les États-Unis, les échanges commerciaux interprovinciaux ont augmenté beaucoup plus que les échanges commerciaux canado-américains. Le commerce interprovincial peut devenir une source importante de croissance pour le secteur de la fabrication, et une source de croissance économique durable pour le secteur des ressources naturelles dans les Prairies et l'Ouest du Canada. L'Accord sur le commerce intérieur du Canada est un fer de lance important de notre économie, en vertu duquel les provinces acceptent de suivre des règles communes et d'harmoniser leur réglementation dans des domaines tels que les systèmes d'acquisition du gouvernement, les normes du travail, les mesures de protection des consommateurs, les règlements en matière d'environnement et la fiscalité. »

— Le président-directeur général des Manufacturiers et Exportateurs Canada, Jayson Myers

Suivez-nous sur Twitter : @industriecanada et faites-nous savoir comment le commerce intérieur touche votre secteur d'affaires en utilisant le mot-clic #commerceintérieur

Renseignements :

Jake Enwright
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Industrie
613-995-9001

Relations avec les médias
Industrie Canada
613-943-2502
relations-medias@ic.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Innovation, Sciences et Développement économique Canada Économie et industrie

Date de modification :