Communiqué de presse Article provenant de  Commission canadienne de sûreté nucléaire

Archivé - La CCSN approuve la demande d'OPG de dépasser le point d'arrêt de Pickering

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a annoncé aujourd'hui sa décision d'approuver la demande d'Ontario Power Generation (OPG) de dépasser le point d'arrêt de la centrale nucléaire de Pickering, située à Pickering, en Ontario.

La CCSN autorise OPG à exploiter la centrale de Pickering au-delà de 210 000 heures équivalentes pleine puissance (HEPP), jusqu'à 247 000 HEPP. La décision a été prise à la suite d'une audience publique tenue le 7 mai 2014 à Ottawa (Ontario), pendant laquelle la Commission a reçu et examiné des mémoires d'OPG, de 55 intervenants et du personnel de la CCSN.

Le Compte rendu sommaire des délibérations et de la décision peut être obtenu sur demande auprès du Secrétariat de la Commission. Le Compte rendu des délibérations, y compris les motifs de décision, sera publié ultérieurement sur le site Web de la CCSN, à suretenucleaire.gc.ca. La webdiffusion de l'audience est également archivée sur le site Web pendant 90 jours.

La CCSN réglemente l'utilisation de l'énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité des Canadiens, de protéger l'environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l'égard de l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, et d'informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l'énergie nucléaire.

En bref

  • Le permis d'exploitation actuel d'OPG pour la centrale de Pickering est valide jusqu'au 31 août 2018.
  • La Commission a demandé à OPG et au personnel de la CCSN de lui présenter une mise à jour sur un plan détaillé d'atténuation des risques pour la centrale de Pickering, à l'occasion d'une réunion publique de la Commission en août 2014.
  • Du personnel de la CCSN travaille à temps plein sur place afin de réaliser des inspections, d'évaluer les opérations et de vérifier la conformité aux exigences réglementaires et aux conditions de permis.

Centrale nucléaire de Pickering

Information connexe

Information

Aurèle Gervais
Responsable des relations avec les médias et les collectivités
Commission canadienne de sûreté nucléaire
613-996-6860
1-800-668-5284
mediarelations@cnsc-ccsn.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Commission canadienne de sûreté nucléaire Sciences et technologie Nature et environnement Gouvernement et vie politique Économie et industrie

Date de modification :