Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement du Canada appuie les efforts mondiaux en santé

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Prise de mesures concertées en matière de santé des mères et des enfants, de prévention de la violence, de résistance aux antimicrobiens et d’urgences de santé publique

L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a participé à la 67e Assemblée mondiale de la Santé (AMS) à Genève la semaine dernière. Pendant les séances plénières, les réunions des comités et les activités organisées en marge de l’AMS, la ministre Ambrose a fait progresser les objectifs de santé et de développement du Canada auprès de chefs de file mondiaux de la santé.

La ministre Ambrose s’est adressée à l’Assemblée lundi en soulignant l’importance de l’immunisation pour combattre la menace des maladies infectieuses et freiner leur propagation dans un monde où les interconnexions se multiplient. Elle a aussi parlé du nombre inacceptable de femmes et d’enfants qui meurent chaque année dans les pays en développement – des morts que de l’eau potable, des aliments nutritifs et des vaccins auraient pu prévenir – et a réaffirmé l’engagement continu du Canada à faire progresser les priorités en santé des mères, des nouveau-nés et des enfants à l’échelle mondiale.

C’est avec plaisir que le Canada a appuyé et coparrainé diverses résolutions à l’AMS la semaine dernière.

  • La lutte pour traiter le problème mondial de la violence, en particulier de la violence à l’encontre des femmes et des enfants, par le renforcement de l’intervention du secteur de la santé. La violence est un problème de santé publique, et le système de santé a un rôle prépondérant à jouer pour combattre la violence et appuyer les victimes.
  • Le plan d’action Chaque nouveau-né, qui vise à améliorer et à appuyer la planification et la mise en œuvre coordonnées de mesures pour améliorer la santé des nouveau-nés. Le plan correspond aux efforts du Canada pour se faire le champion de mesures internationales en vue de mettre fin à la mort de mères et d’enfants âgés de moins de 5 ans, comme l’Initiative de Muskoka en 2010 et le Sommet mondial sur la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants que tiendra le premier ministre Harper à Toronto du 28 au 30 mai.
  • Des efforts exhaustifs et coordonnés pour la prise en charge des troubles du spectre autistique (TSA). Le gouvernement du Canada est déterminé à améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec des TSA et leurs familles au moyen d’investissements en surveillance, en recherche et en innovation dans le domaine des traitements et des soins, ainsi qu’au moyen d’investissements à l’appui de programmes de formation professionnelle et de nouveaux emplois pour des personnes vivant avec des TSA.
  • Un plan d’action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens. Le gouvernement du Canada est d’avis qu’une collaboration nationale et internationale en matière de surveillance, de recherche, de transfert et d’échange des connaissances ainsi que de détermination des pratiques exemplaires est nécessaire pour aborder efficacement cette préoccupation croissante en santé publique.
  • L’utilisation de la Stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle comme fondement de programmes nationaux de médecine traditionnelle et de médecine douce. La résolution fait suite à la reconnaissance croissante de la médecine traditionnelle et de la médecine douce et de l’importance de l’assurance de la qualité, de l’innocuité, d’une utilisation adéquate et de l’efficacité.

La ministre Ambrose a participé à plusieurs activités axées sur l’amélioration de la santé des mères et des enfants et la réduction du fardeau de la démence, dont celles qui suivent.

  • Une table ronde coorganisée par Melinda Gates, coprésidente de la Fondation Bill et Melinda Gates, et par Carole Presern, directrice générale du Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant, visant à discuter des stratégies décrites dans le plan d’action Chaque nouveau-né.
  • Un groupe de spécialistes coorganisé par le Canada et le Cameroun sur le travail avec les collectivités pour veiller à ce que les mères et les enfants les plus vulnérables aient accès à des services de santé qui pourraient leur sauver la vie. La ministre Ambrose a parlé de la nécessité d’harmoniser les efforts, de réunir le savoir-faire et de suivre les résultats. Elle a aussi annoncé un financement canadien de 36 millions de dollars sur sept ans pour un projet de recherche sur la santé des mères, des nouveau‑nés et des enfants en Afrique subsaharienne.
  • Un groupe de spécialistes organisé par le Royaume-Uni pour poursuivre la collaboration établie lors du Sommet du G8 sur la démence, tenu en décembre dernier à Londres, où les pays du G8 ont convenu de travailler ensemble pour s’occuper de la démence. Le Canada et la France coorganiseront une activité de suivi à l’automne 2014 afin d’explorer comment les chercheurs et l’industrie peuvent travailler ensemble pour transformer d’importantes découvertes issues de la recherche en solutions intéressantes pour les personnes vivant avec une démence, leurs familles et les personnes qui en prennent soin.


La ministre Ambrose a aussi rencontré des collègues internationaux pour discuter de certaines des priorités sanitaires mondiales du Canada.

  • Kathleen Sebelius, secrétaire de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, et Mercedes Juan, secrétaire de la Santé du Mexique, pour discuter de la sécurité sanitaire mondiale et signer la Déclaration d’intention pour la coordination des communications publiques au sujet des urgences sanitaires, qui appuiera l’efficacité et l’uniformité de l’information et des communications publiques lors d’urgences nord‑américaines de santé publique.
  • Jeremy Hunt, secrétaire d’État à la Santé du Royaume-Uni, et Dame Sally Davies, médecin hygiéniste en chef de l’Angleterre, pour discuter de collaboration en matière d’innovation en santé, de démence, de prévention de la violence et de résistance aux antimicrobiens.
  • Wang Guoqiang, vice-ministre de la Commission nationale chinoise de la santé et de la planification familiale et commissaire de l’Administration nationale de la médecine traditionnelle chinoise de Chine, pour discuter d’une coopération par rapport aux pratiques exemplaires relatives à la réglementation et à la formation dans le domaine de la médecine traditionnelle chinoise.
  • Le Dr Chiu Wen-Ta, ministre de la Santé et du Bien-être du Taipei chinois, pour explorer une collaboration entre nos pays en matière de réglementation et de normes techniques à l’appui de l’innocuité des produits pharmaceutiques et de la salubrité des aliments.
  • Le Dr Mansour Al-Howasi, vice-ministre des Affaires sanitaires du Royaume d’Arabie saoudite, pour traiter de la formation d’étudiants saoudiens en médecine par des institutions canadiennes et de l’élaboration de plans de travail pour guider la collaboration relative à des questions d’intérêt mutuel, notamment la prévention des infections, la lutte contre les infections, la sécurité en laboratoire et la formation du personnel médical.
  • Shinako Tsuchiya, vice-ministre principale de la Santé, du Travail et du Bien-être du Japon, pour discuter de la prochaine réunion des ministres de l’Initiative de sécurité sanitaire mondiale, que tiendra le Japon en décembre 2014.
  • La Dre Margaret Chan, directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), pour discuter des priorités en santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, de l’intervention canadienne contre l’éclosion de fièvre d’Ebola en Guinée et de questions sanitaires mondiales émergentes.
  • La Dre Carissa Etienne, directrice de l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS), sur le leadership du Canada par rapport aux questions sanitaires dans la région, dont la contribution par le Canada de son expérience de promotion d’un poids santé à un plan d’action de l’OPS pour la prévention de l’obésité chez les enfants et les adolescents.

Des faits en bref

  • La 67e séance de l’Assemblée mondiale de la Santé (AMS) a lieu à Genève du 19 au 24 mai 2014. L’AMS est le principal organe directeur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui représente plus de 194 pays. Le Canada est membre de l’OMS depuis sa création en 1948.
  • Le Canada est un chef de file mondial de la promotion de la santé des femmes et des enfants dans les pays en développement et de la réduction des taux de mortalité inacceptables au sein de ces populations vulnérables. Le Canada tiendra à Toronto du 28 au 30 mai 2014 le sommet international Sauvons chaque femme, chaque enfant : Un objectif à notre portée, qui façonnera l’avenir des collaborations en santé des mères et des enfants au Canada et partout au monde.
  • Le Programme d’innovation pour la santé des mères et des enfants d’Afrique, une collaboration entre le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD), le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), fournira la somme de 36 millions de dollars sur sept ans pour d’importants travaux de recherche dans neuf pays d’Afrique subsaharienne pour relever des défis de santé publique pressants et pour améliorer les soins de santé primaires relatifs à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants.
  • La Déclaration d’intention pour la coordination des communications publiques au sujet des urgences sanitaires est l’une des multiples ententes entre les États-Unis, le Canada et le Mexique, partenaires en vertu du Plan nord-américain contre l’influenza animale et la pandémie d’influenza, qui vise à appuyer une intervention coordonnée aux urgences sanitaires.

Citations

« Les questions sanitaires mondiales continuent d’évoluer. C’est pourquoi la participation du Canada à des réunions internationales comme l’AMS est utile pour veiller à ce qu’ensemble, nous cernions des mesures et des priorités sanitaires mondiales afin d’équilibrer nos efforts entre l’achèvement d’importants travaux cernés au cours des années précédentes – en particulier les objectifs du Millénaire pour le développement liés à la santé visant l’amélioration de la santé des femmes et des enfants — et les priorités émergentes. »

L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé

« La mort évitable de mères et d’enfants dans les pays en développement est l’une des plus grandes tragédies du 21e siècle, surtout considérant que beaucoup de ces vies auraient pu être sauvées par un accès à de l’eau potable, à des aliments nutritifs ou à des soins de santé de base. Bien que des interventions comme l’Initiative de Muskoka et les mesures mondiales subséquentes aient contribué au déclin des taux de mortalité des mères et des enfants, il nous reste encore fort à faire. Le Canada continuera à mettre la santé des mères, des nouveau‑nés et des enfants en tête des priorités mondiales. »

L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé



Liens associés

La ministre Ambrose participera à l’Assemblée mondiale de la Santé, à Genève :
Elle présentera le point de vue du Canada à l’égard d’enjeux de santé mondiale, comme la santé des mères et des enfants

Notes d’allocution pour l’honorable Rona Ambrose ministre de la Santé – Allocution durant une séance plénière de l’Assemblée mondiale de la Santé, le 19 mai 2014 à Genève (Suisse)

Le leadership du Canada contribue à améliorer la vie des femmes et des enfants en Afrique subsaharienne :
Le Programme d’innovation pour la santé des mères et des enfants en Afrique contribuera à accélérer les progrès relatifs à la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants dans neuf pays d’Afrique subsaharienne

Déclaration d’intention pour la coordination des communications publiques au sujet des urgences sanitaires entre les États-Unis, le Canada et le Mexique

67e Assemblée mondiale de la Santé de l’Organisation mondiale de la Santé

Sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant : Un objectif à notre portée

 

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200
 
Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983



Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :