Communiqué de presse Article provenant de  Agence de santé publique du Canada

Archivé - Le gouvernement Harper accroît la sûreté des greffes de tissus et d'organes au Nouveau Brunswick

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le Réseau de santé Horizon participera à un projet pilote sur la déclaration des greffes

Saint John (Nouveau-Brunswick) - Les greffes de tissus et d’organes sauvent des vies et améliorent la santé de Canadiens.

Aujourd’hui, à l’hôpital St. Joseph’s de Saint John, le député Rodney Weston a annoncé, au nom de l’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, l’octroi de 228 000 $ au Réseau de santé Horizon pour lui permettre d’améliorer les mesures visant à garantir la sûreté des greffes de tissus et d’organes au Nouveau-Brunswick.

Ce projet pilote conjoint de l’Agence de la santé publique du Canada et de la banque d’yeux et de tissus du Réseau de santé Horizon vise à informer les professionnels de la santé du Nouveau Brunswick de la façon de détecter et de signaler les événements indésirables liés aux greffes pratiquées dans la province et à établir un processus normalisé de collecte de données sur les événements indésirables.

Le projet est financé par l’entremise du Programme de contributions pour la sûreté du sang de l’Agence de la santé publique du Canada, qui subventionne des projets de surveillance des événements indésirables liés aux transfusions et aux greffes. Ces projets améliorent la santé des Canadiens grâce à la détection et à la prévention des événements indésirables liés aux greffes de tissus et d’organes et aux transfusions sanguines.

Quelques chiffres

  • Le Programme de contributions pour la sûreté du sang alloue plus de 2,1 millions de dollars par an pour la réalisation de projets dans toutes les provinces et tous les territoires.
  • Au Nouveau-Brunswick, il n’existe aucun outil de collecte de données sur les événements indésirables liés aux greffes d’organes.
  • Les données recueillies par le Réseau de santé Horizon permettront d’améliorer le Système de surveillance des cellules, des tissus et des organes (SSCTO) de l’Agence.
  • Le SSCTO est mis à l’essai dans cinq régions du Canada, à savoir l’Alberta, l’Ontario, le Québec, la Nouvelle Écosse et le Nouveau Brunswick.
  • La banque d’yeux et de tissus du Nouveau Brunswick est un endroit tout à fait particulier, car c’est la seule banque d’yeux et de tissus combinés du Canada atlantique.

Citations

« Les greffes sauvent des vies, et nous sommes déterminés à améliorer tous les aspects du système de greffes de tissus et d’organes afin de veiller à la santé des Canadiens. Le gouvernement du Canada est heureux d’appuyer les efforts déployés par le Réseau de santé Horizon pour améliorer notre programme de surveillance des greffes. »

Rona Ambrose,
Ministre de la Santé

« Dans cette région et partout au pays, les Canadiens font confiance au système de greffes de tissus et d’organes. Grâce à ce projet, notre gouvernement sera plus en mesure de concevoir et de mener à bien des initiatives de surveillance provinciale et territoriale, et de les améliorer. Nous pourrons aussi mieux protéger les Canadiens et leur procurer une tranquillité d’esprit. »

Rodney Weston
Député fédéral de Saint John

« Ces fonds additionnels doteront nos professionnels de la santé d’outils supplémentaires pour améliorer les pratiques de déclaration concernant les dons de tissus et d’organes effectués dans la province. Au bout du compte, ce sont les familles, les donneurs et les receveurs qui en bénéficieront le plus. »

John McGarry,
Président et directeur général
Réseau de santé Horizon

« Un processus normalisé de déclaration permettra aux autres professionnels de la santé du Canada de comprendre et peut-être de prévenir la survenue d’événements indésirables chez le patient à la suite d’une greffe. Plus nous recueillons et diffusons rapidement les renseignements, plus nous pourrons améliorer les résultats pour nos patients. »

Mary Gatien
Directrice du programme d’acquisition d’organes et de tissus du Nouveau-Brunswick
Réseau de santé Horizon
Responsable du projet

Personnes-ressources

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre fédérale de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983


Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence de santé publique du Canada Santé et sécurité

Date de modification :