Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Les ministres Blaney et Anton font l'éloge du Bureau de lutte contre la traite de personnes en C.-B. pour la mise à jour de son programme de formation en ligne

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 14 avril 2014 – Vancouver – Sécurité publique Canada

Aujourd’hui, l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, et l’honorable Suzanne Anton, procureure générale et ministre de la Justice pour la Colombie-Britannique (C.-B.), ont fait l’éloge du Bureau de lutte contre la traite de personnes en Colombie-Britannique (OCTIP) pour le lancement de son cours de formation en ligne mis à jour qui vise à renforcer la capacité des premiers intervenants et des fournisseurs de services dans le but d’appuyer les victimes de la traite des personnes.

La deuxième édition de Traite de personnes : le Canada n’est pas à l’abria été mise à jour afin de fournir une formation aux fournisseurs de services de première ligne et aux premiers intervenants partout au Canada afin d’aider à identifier les personnes victimes de la traite, les appuyer et leur fournir les services de renvoi appropriés pour obtenir aide et protection.

La mise à jour au cours de formation en ligne a été élaborée par l’intermédiaire d’un accord de contribution avec Sécurité publique Canada.

Les faits en bref

  • Depuis avril 2012, près de 8 000 personnes ont accédé à la formation de l’OCTIP.
  • En juin 2012, le gouvernement fédéral a lancé le Plan d’action national de lutte contre la traite de personnes, qui a introduit de nouvelles initiatives dynamiques visant à prévenir la traite des personnes, à identifier les victimes, à protéger les personnes les plus vulnérables et à poursuivre les contrevenants, en plus de consolider les efforts constants du gouvernement fédéral dans la lutte contre la traite des personnes. Le Plan d’action national soutient les organisations d’aide aux victimes et poursuit les activités en s’appuyant sur nos méthodes d’intervention actuelles qui consistent à collaborer avec nos partenaires dans le but de prévenir et de combattre ce crime odieux.
  • OCTIP coordonne la stratégie de la Colombie-Britannique visant à lutter contre la traite des personnes. OCTIP travaille en partenariat avec tous les palliers de gouvernement, les organismes d’application de la loi, les organisations communautaires et les procureurs de la Couronne afin de protéger les victimes de la traite et de prévenir la traite des personnes. En mars 2013, le gouvernement provincial a lancé le Plan d’action de la Colombie-Britannique pour la lutte contre la traite des personnes, qui présente une feuille de route claire des mesures prioritaires sur trois ans visant à prévenir la traite des jeunes, de travailleurs vulnérables ainsi que de jeunes et de femmes autochtones.

Citations

« Notre gouvernement s’est engagé à renforcer les partenariats et la collaboration afin de prévenir et de combattre le crime de traite des personnes. Le cours de formation en ligne de la Colombie-Britannique est un exemple parfait de l’importance de notre collaboration pour lutter contre un crime odieux qui s’attaque aux personnes les plus vulnérables, surtout les femmes et les enfants. Notre Plan d’action national sur la lutte contre la traite des personnes agit en mettant l’accent sur la poursuite des trafiquants, la protection des victimes et la prévention de ces crimes horribles. »
L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Notre province a adopté un rôle de leadership dans la lutte contre la traite des personnes. Les victimes de la traite sont souvent tenues cachées et elles ont très peur de demander de l'aide. Le cours "Traite de personnes : le Canada n’est pas à l’abri" donne des renseignements sur la façon de reconnaître, de protéger et d’aider les victimes de la traite avec les services appropriés et pertinents sur le plan culturel. La version à jour de cette formation répond à une mesure prioritaire de notre Plan d'action de la Colombie-Britannique pour la lutte contre la traite des personnes, soit d'accroître le nombre de fournisseurs de services et de personnel de première ligne formé sur la traite des personnes. »
Suzanne Anton, procureure générale et ministre de la Justice

« La version à jour de cette formation tient compte des changements dans les lois canadiennes sur la traite des personnes, incorpore la voix et les expériences uniques des victimes de la traite au Canada, fournit une attestation de cours et inclut une liste de ressources nationale des organisations qui travaillent dans le domaine de la traite des personnes. Nous invitons tous les travailleurs de première ligne, et toute personne qui s'inquiète de la traite des personnes, de suivre ce cours gratuit en ligne. En d’autres mots, les victimes de la traite ont vu leurs droits fondamentaux de la personne violés et elles ont besoin de notre aide. »
Rosalind Currie, directrice, Bureau de lutte contre la traite des personnes

Si vous avez des renseignements concernant une situation de traite des personnes, veuillez téléphoner à votre service de police local ou le signaler anonymement à Échec au crime au : 1-800-222-8477. En C.-B., faites le 1-888-712-7974, tous les jours, 24 heures sur 24 pour obtenir de l’aide pour assurer la coordination de services destinés aux victimes de la traite.

Personnes-ressources

Jason Tamming
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Communications gouvernementales et engagement public
Ministère de la Justice de Colombie-Britannique
250-213-3602


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Santé et sécurité

Date de modification :