Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le gouvernement fédéral appuie la Nouvelle-Écosse dans sa lutte contre le crime

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Programme de prévention du crime financé par le fédéral en vue d’aider les jeunes hommes à risque et d’assurer des collectivités plus sécuritaires pour tous

Le 11 avril 2014, Dartmouth, Nouvelle-Écosse, Sécurité publique Canada

L’honorable Peter MacKay, ministre régional de la Nouvelle-Écosse, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd’hui, au nom de l’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, un financement fédéral de 2 088 176 $ en faveur du projet de prévention du crime CeaseFire qui aidera 120 jeunes hommes âgés de 16 à 25 ans qui participent ou qui sont hautement susceptibles de participer à des activités criminelles dans la municipalité régionale de Halifax. L’honorable Lena Diab, procureure générale et ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse a également participé à l’annonce d’aujourd’hui.

Le projet, dirigé par la Community Justice Society de la Nouvelle-Écosse, repose sur le principe que la violence est un comportement acquis ou appris. Il vise à détecter et à interrompre la violence liée aux activités de gangs en fournissant des services de réduction de la violence sous la forme d’une thérapie individuelle, d’un soutien aux études et à l’emploi, ainsi que de loisirs pour les participants et leur famille. Ce projet aidera les jeunes à éviter les activités criminelles associées aux gangs ou à sortir d’un gang, à solidifier leurs liens communautaires, ainsi qu’à acquérir les compétences leur permettant de mieux contribuer à la société et de se réaliser.

Les faits en bref

  • D’avril 2012 à mars 2013, notre gouvernement a financé 105 projets communautaires pluriannuels actifs axés sur la prévention du crime, par l’intermédiaire du Centre national de prévention du crime, et plus de 16 000 jeunes à risque y ont participé.
  • Depuis la création du Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes en 2007, le gouvernement fédéral a approuvé un montant de 27,9 millions de dollars en financement pour un total de 19 projets dans l’ensemble du Canada.
  • Notre gouvernement s’est engagé à fournir un financement permanent à l’appui du Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes. Ce fonds permet d’investir dans les collectivités où les gangs de jeunes sont une menace actuelle ou émergente et vient appuyer les initiatives qui visent précisément les jeunes dans des gangs ou ceux qui sont le plus à risque d’en faire partie.

Citations

« La sécurité de nos collectivités est un effort nécessitant la participation de tous les membres de notre société, dont les jeunes vulnérables aux crimes. Notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec nos partenaires ici, à Halifax, et dans l’ensemble du pays pour renforcer la sécurité publique et outiller les jeunes afin qu’ils se réalisent et contribuent de manière positive à la société. En soutenant de tels projets, nous donnons suite à notre promesse faite aux Néo-Écossais en aidant les jeunes à ne pas se laisser entraîner dans des activités criminelles et en faisant en sorte que les familles et collectivités soient mieux protégées. Ensemble, nous pouvons bâtir un pays plus solide et plus sécuritaire pour les générations à venir. »
– L’honorable Peter MacKay, ministre régional de la Nouvelle-Écosse, ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Nous nous attaquons au crime et nous bâtissons des collectivités plus sécuritaires pour les Canadiens. La réduction de la criminalité nécessite un effort soutenu et conjoint du gouvernement, des organismes d’application de la loi, ainsi que des personnes et des organisations qui forment nos collectivités. Des projets tels que CeaseFire renforcent la sécurité dans nos rues et nos collectivités, tout en fournissant aux jeunes des outils pour les aider à faire des choix intelligents. »
L’honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile

« Tous les Néo-Écossais veulent vivre dans des collectivités sécuritaires sans violence. Pour favoriser l’atteinte de ce but, nous devons apprendre à éloigner les jeunes de la violence. En travaillant avec des partenaires tels que la Community Justice Society et nos collègues fédéraux, nous espérons que le programme CeaseFire permettra de réduire la violence armée et de sauver la vie de nos jeunes dans la province. »
– L’honorable Lena Metlege Diab, ministre de la Justice et procureure générale de la Nouvelle-Écosse

« La Community Justice Society est enchantée et enthousiaste à l’idée d’avoir l’occasion de prendre part à ce projet unique qu’est CeaseFire/Cure Violence pour lequel un modèle de santé publique visant à mettre fin aux fusillades et aux tueries est utilisé. Le modèle combine la sensibilisation du milieu scientifique et dans la rue pour assurer le suivi des endroits où la violence fait irruption, en vue d’atténuer la situation. Le but ultime est de sauver des vies – nous croyons que ce projet aura des incidences positives sur nos collectivités. »
– Yvonne Atwell, directrice exécutive de la Community Justice Society.

Liens connexes

Personnes-ressources

Paloma Aguilar
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Justice
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter : (@Securite_Canada)

Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web www.securitepublique.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Santé et sécurité

Date de modification :