Communiqué de presse Article provenant de  Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Archivé - Attirer de nouveaux arrivants qualifiés au Canada

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux collaborent afin de satisfaire aux besoins de main-d’œuvre du Canada grâce au recrutement actif d’immigrants

Ottawa, Le 18 mars 2014 — Les ministres de l’Immigration fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) ont réaffirmé aujourd’hui leur engagement à l’égard du recrutement actif des immigrants de la catégorie économique qui possèdent les compétences répondant le mieux aux besoins de l’économie canadienne.

Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, Chris Alexander, et le ministre albertain de l’Emploi, des Compétences, de la Formation et du Travail, Thomas Lukaszuk, ont coprésidé la réunion des ministres FPT responsables de l’immigration. L’immigration économique a été une priorité principale pour tous les ministres réunis.

Les ministres ont convenu de collaborer à la conception du nouveau modèle de recrutement actif, connu sous le nom de modèle de déclaration d’intérêt (DI). Ce modèle vise à transformer le système d’immigration du Canada pour faire en sorte qu’il réponde mieux aux besoins du marché du travail.

La DI permettra aux gouvernements ainsi qu’aux employeurs canadiens d’avoir accès à des travailleurs étrangers qualifiés et d’accélérer leur entrée au Canada, afin de combler les postes qui ne sont pas pourvus par les gens se trouvant déjà au Canada. Les ministres ont convenu d’engager conjointement et intensivement le dialogue avec les employeurs eu égard à la DI, avant le lancement du nouveau système en janvier 2015.

Les ministres responsables de l’immigration ont également approuvé un plan visant à améliorer les résultats en matière d’établissement des nouveaux arrivants d’un bout à l’autre du Canada. Ce plan prévoit des services améliorés avant l’arrivée, la reconnaissance des titres de compétences étrangers, la formation linguistique des nouveaux arrivants qui ne font pas partie de la population active et l’adoption de mesures pour encourager les nouveaux arrivants à renforcer les liens avec leur collectivité.

Les ministres ont examiné les progrès réalisés à l’égard du Plan d’action concernant la vision FPT, réaffirmant le besoin continu d’harmoniser les niveaux d’immigration à la demande(en immigrants économiques), de mettre en place un système d’immigration économique rapide et souple dont le principal objectif est de répondre aux besoins du marché du travail à l’échelle du Canada, ainsi que d’améliorer les résultats en matière d’intégration sociale et économique des nouveaux arrivants au Canada.

Étant donné que l’immigration demeure essentielle pour l’avenir économique du Canada, les ministres ont convenu de tenir une autre rencontre d’ici la fin de l’année en vue de poursuivre ces travaux importants.

En vertu de l’Accord Canada-Québec relatif à l’immigration et à l’admission temporaire des aubains, le Québec assume pleinement ses responsabilités exclusives en matière de planification des niveaux d’immigration, de sélection, de francisation et d’intégration des immigrants. Dans les domaines relevant de sa compétence, il définit sa politique et ses programmes, légifère, réglemente et établit ses propres normes. Le Québec participe en tant qu’observateur aux réunions FPT.

Les faits en bref

  • La DI viendra compléter le Programme des candidats des provinces (PCP), qui continuera d’être un mécanisme clé permettant aux provinces, aux territoires et aux employeurs de répondre aux besoins du marché du travail régional. Près de 41 000 candidats des provinces (y compris leurs conjoints et les personnes à leur charge) ont été admis au Canada dans le cadre du PCP en 2012, ce qui représente une hausse comparativement à environ 13 500 en 2006.
  • En partie grâce à ce programme, 42 p.100 de tous les immigrants économiques arrivés en 2012 avaient l’intention de s’établir à l’extérieur de Toronto, de Montréal et de Vancouver, par rapport à seulement 20 p.100 environ en 2000.
  • En 2012, 62 p. 100 des immigrants faisaient partie du volet économique. Les gouvernements visent à atteindre au moins les 70 p.100, à l’échelle nationale et par province ou territoire, au cours des années à venir.
  • Les gouvernements FPT sont résolus à faire en sorte que les nouveaux arrivants s’intègrent et contribuent pleinement à l’économie canadienne et à leurs collectivités dans les années à venir.
  • Pour sa part, le gouvernement du Canada investira près de 600 millions de dollars en 2014-2015 afin de répondre aux besoins des nouveaux arrivants en matière d’établissement dans les provinces et les territoires à l’extérieur du Québec.

Citations

« La priorité absolue du gouvernement du Canada demeure la croissance économique et la création d’emplois. L’immigration joue un rôle important dans la prospérité à long terme du Canada, et nous nous efforçons de veiller à la réussite des nouveaux arrivants partout au pays. En collaboration avec nos partenaires provinciaux et territoriaux, nous attendons avec impatience le lancement du système de déclaration d’intérêt l’année prochaine. »

- Chris Alexander, ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada

« L’immigration, ainsi que la sélection au titre des programmes des candidats des provinces, contribue de façon importante à consolider la main-d’œuvre permanente du Canada et à remédier aux pénuries de main-d’œuvre de même qu’aux lacunes sur le plan des compétences dans tout le pays. Les provinces et les territoires continueront de travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral en vue d’élaborer un système d’immigration fondé sur la déclaration d’intérêt qui répond aux besoins régionaux de nos marchés du travail. »

- Thomas Lukaszuk, ministre de l’Emploi, des Compétences, de la Formation et du Travail de l’Alberta

Produits connexes

Suivez-nous sur Twitter (nouvelle fenêtre pour se désabonner ou ouvrir une session) :

twitter.com/CitImmCanada

Des photos du ministre Alexander sont disponibles.

Personnes-ressources

Alexis Pavlich
Cabinet du ministre
Citoyenneté et Immigration Canada
613-954-1064

Relations avec les médias
Direction générale des communications
Citoyenneté et Immigration Canada
613-952-1064
CIC-Media-Relations@cic.gc.ca

Janice Schroeder
Cabinet du ministre
Emploi, Compétences, Formation et Travail Alberta
780-964-0528

Kim Misik
Direction générale des communications
Emploi, Compétences, Formation et Travail Alberta
780-644-1964

Bâtir un Canada plus fort : Citoyenneté et Immigration Canada (CIC) contribue au progrès économique, social et culturel du Canada, et veille à la sécurité des Canadiens tout en gérant l’un des programmes d’immigration les plus vastes et les plus généreux du monde.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :