Communiqué de presse Article provenant de  Sécurité publique Canada

Archivé - Le Canada, la Colombie-Britannique et la Ville de Vancouver annoncent un cadre conjoint de dédommagement

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Se rapportant aux femmes portées disparues et assassinées, associées actes criminels de Robert Pickton.

Le 18 mars 2014 – Ottawa (Ontario) – Sécurité publique Canada

L'honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, l'honorable Suzanne Anton, procureure générale de la Colombie-Britannique et ministre de la Justice, et M. Gregor Robertson, maire de Vancouver, ont annoncé aujourd'hui un protocole d'entente (PE) visant à établir une cadre conjoint de dédommagement pour les 98 enfants vivants de femmes portées disparues et assassinées de la Colombie-Britannique qui sont associées aux actes criminels de Robert Pickton et identifiées dans le rapport final de la Commission d'enquête sur les femmes portées disparues de la Colombie-Britannique.

Les paiements de 50 000 $ sont offerts pour faire suite au rapport final de la Commission d'enquête sur les femmes portées disparues de la Colombie-Britannique.

Les faits en bref

  • Le gouvernement du Canada et la GRC fourniront 40 %; la Colombie-Britannique 40 %; et la Ville de Vancouver 20 %.
  • La province de la Colombie-Britannique administrera le cadre conjoint de dédommagement.
  • La province communiquera avec les personnes admissibles afin de les aviser de la façon dont elles peuvent obtenir leur paiement.

Citations

« Le gouvernement du Canada reconnaît la profonde souffrance et le grand désarroi que les actes criminels horribles de Robert Pickton ont causés. Chacun des 98 enfants vivants des femmes portées disparues et assassinées de la Colombie-Britannique associées aux actes de Robert Pickton et énumérées dans le rapport final de la Commission d'enquête sur les femmes portées disparues de la Colombie-Britannique, aura droit à un paiement de 50 000 $ ».
– L'honorable Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Canada

« Le commissaire Oppal a exposé en détail notre responsabilité partagée aux circonstances exceptionnelles et troublantes qui ont contribué à la disparition et au décès de douzaines de femmes de la Colombie-Britannique. Par ailleurs, il a demandé que nous dédommagions leurs enfants, ce que nous ferons parce qu'il convient de le faire. »

« J'espère aussi que leurs familles trouveront un réconfort dans notre réponse actuelle à la suite des recommandations de la Commission d'enquête sur les femmes portées disparues, ce qui fait avancer la sécurité des femmes vulnérables et qui assure que le terme “disparue” ne signifie pas “abandonnée” dans la province de la Colombie-Britannique. ».
– L'honorable Suzanne Anton, procureure générale de la Colombie-Britannique et ministre de la Justice, Colombie-Britannique

« Nous reconnaissons le chemin très long et difficile des enfants des femmes portées disparues et assassinées de la Colombie-Britannique, et l'échec collectif de tous les paliers de gouvernement pour empêcher ces actes horribles. Ce fonds de dédommagement est une étape petite, mais importante, et bien que l'enquête soit terminée, notre travail à la Ville ne l'est pas. Il reste encore beaucoup à faire pour améliorer la sécurité des filles et des femmes vulnérables, et de veiller à ce que des tragédies comme celles-ci ne se reproduisent jamais. »
– Maire Gregor Robertson, ville de Vancouver

« La GRC s'engage à apprendre des expériences du passé, en apportant les changements nécessaires et en allant de l'avant. Au cours des dernières décennies, conformément aux nombreuses recommandations de l'enquête, nous avons mis à jour nos politiques, nos normes d'enquête et notre formation. Nous continuerons à chercher de meilleures pratiques et à les mettre en œuvre dans la mesure du possible afin d'améliorer notre prestation de services dans l'ensemble du pays. »
– Bob Paulson, commissaire de la GRC

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jason Tamming
Attaché de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile
613-991-2924

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657

Relations avec les médias
Ministère de la Justice de la Colombie-Britannique
250-213-3602

Suivez Sécurité publique Canada sur Twitter (@Securite_Canada) sur Twitter.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web www.securitepublique.gc.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Sécurité publique Canada Santé et sécurité Gouvernement et vie politique

Date de modification :