Discours Article provenant de  Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Archivé - Annonce d'une entente de contribution de l'ISAD

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Notes d'allocution

L'honorable Denis Lebel, député
Ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et
des Affaires intergouvernementales

Saint-Laurent (Québec)

Le 27 février 2014

La version prononcée fait foi


Bonjour, Mesdames et Messieurs. Merci, Nathalie, pour cette aimable présentation, Merci aussi à CAE de nous accueillir si chaleureusement.

Je suis heureux d'être ici aujourd'hui à Saint-Laurent pour faire cette importante annonce pour l'aérospatiale. Notre province est véritablement le cœur de l'industrie canadienne de l'aérospatiale, une industrie de calibre mondial. CAE représente peut-être mieux que toute autre entreprise le leadership du Canada.

En presque 70 ans d'existence, CAE s'est efforcée de fixer la norme mondiale pour l'innovation dans les simulateurs de vol. Aujourd'hui, votre constante quête d'excellence a contribué à asseoir la position du Canada comme chef de file de la technologie d'avant-garde en matière de simulation.

CAE est une des nombreuses entreprises sur lesquelles nous comptons pour assurer le leadership du Canada. De fait, la domination exercée par notre secteur de l'aérospatiale est une véritable réussite internationale.

L'industrie canadienne de l'aérospatiale est la cinquième plus importante au monde. Elle joue un rôle clé dans l'économie du Canada, employant 170 000 Canadiens et générant des revenus de plus de 27 milliards de dollars par année. Il s'agit de l'un des secteurs au Canada les plus fortement axés sur les exportations : près de 80 % de la production est exportée sur une multitude de marchés des plus diversifiés. Et le Canada est troisième au monde pour la production d'avions civils.

Cependant, par suite de la récession économique mondiale, nous constatons une évolution de la situation concurrentielle dans l'industrie mondiale de l'aérospatiale.

Des pays qui ont toujours été des acteurs de premier plan font face à des priorités changeantes et à des contraintes budgétaires. En même temps, des économies émergentes développent graduellement leur propre industrie de l'aérospatiale.

Il y a aussi une mondialisation croissante des chaînes d'approvisionnement.

Voilà pourquoi notre gouvernement fait tout en son pouvoir pour aider les entreprises canadiennes de l'aérospatiale à s'adapter et à réussir dans ces conditions de marché changeant rapidement. Nous sommes déterminés à faire en sorte que ce secteur dynamique reste vigoureux sur le marché mondial concurrentiel d'aujourd'hui.

Dans cette optique, notre gouvernement a lancé un vaste Examen des programmes et des politiques de l'aérospatiale et de l'espace, dirigé par l'honorable David Emerson. Cet examen en profondeur a étudié les manières dont le gouvernement peut le mieux tirer parti de nos investissements et en maximiser l'incidence afin que le Canada demeure un chef de file dans ce domaine.

L'examen cherchait aussi à déterminer comment le gouvernement, l'industrie et d'autres intervenants importants peuvent aider à relever les défis auxquels font face nos secteurs de l'aérospatiale et de l'espace, notamment, sur les plans de l'innovation, de l'accès aux marchés, du développement des compétences, du bassin de fournisseurs et de l'approvisionnement.

Depuis la publication du rapport sur l'examen des programmes et des politiques de l'aérospatiale et de l'espace, notre gouvernement a pris des mesures concrètes pour mettre en œuvre bon nombre de ses recommandations afin de renforcer et de rehausser la compétitivité et la prospérité à long terme des secteurs de l'aérospatiale et de l'espace.

Un des gestes importants que nous avons posés est de garantir un financement stable de presque 1 milliard de dollars sur cinq ans pour un programme qui connaît un grand succès : notre Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense — ou ISAD. L'ISAD encourage la recherche-développement menant à l'innovation et à de nouveaux produits et services. Elle aide aussi à accroître la compétitivité des entreprises canadiennes du secteur de l'aérospatiale et de la défense. Elle encourage en outre la collaboration entre des établissements de recherche et le secteur privé.

L'ISAD a jusqu'à présent aidé très efficacement à créer une main-d'œuvre hautement qualifiée ici au Québec et partout au pays.

Je suis donc heureux d'annoncer aujourd'hui que nous nous associons à CAE comme partenaires dans son nouveau projet de simulateurs de vol. Notre gouvernement apporte à CAE une contribution remboursable de 250 millions de dollars pour aider à la mise au point de ses plus récents logiciels et systèmes de simulation de vol.

Cette nouvelle technologie aura de vastes incidences, que ce soit en faisant progresser les capacités de formation militaire ou en prolongeant la vie utile des avions, tout en réduisant l'empreinte carbone et les émissions de bruit.

Cette technologie de prochaine génération conférera à CAE un avantage de taille dans une industrie de plus en plus concurrentielle. Mais il y a plus encore. Cet investissement profitera aussi au vaste réseau de fournisseurs canadiens de CAE et créera, pour les étudiants de divers établissements postsecondaires canadiens, des possibilités d'acquérir de l'expérience dans la mise au point de technologies de simulation d'avant-garde.

Ce projet correspond précisément à ce qu'est destinée à soutenir l'Initiative stratégique pour l'aérospatiale et la défense. Au moyen de l'ISAD, notre gouvernement aide les entreprises canadiennes à accélérer l'innovation et encourage l'investissement dans les entreprises canadiennes, partout au pays.

Notre gouvernement tient à créer les conditions propices au succès des entreprises canadiennes. Grâce à des partenariats comme celui qui est annoncé ici aujourd'hui, les entreprises canadiennes continueront de franchir de nouvelles frontières, de mettre au point de nouvelles technologies et d'être concurrentielles sur le marché mondial.

Le Canada a la chance de pouvoir soutenir le développement d'entreprises comme CAE, qui se posent en chefs de file grâce à leur ambition et à leur talent. Je ne doute pas qu'en faisant œuvre commune, nous préserverons la vigueur et le dynamisme de l'industrie québécoise — et canadienne — de l'aérospatiale.

Nous pouvons tous en être très fiers.

Merci.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Innovation, Sciences et Développement économique Canada Économie et industrie

Date de modification :