Communiqué de presse Article provenant de  Emploi et Développement social Canada

Le gouvernement du Canada aide les familles de Regina qui sont sans abri ou qui risquent de le devenir

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Regina (Saskatchewan), le 15 mars 2012 — Les participants au programme Regina Drug Treatment Court (RDTC) auront un meilleur accès aux services de soutien en matière de logement, a annoncé aujourd’hui le député de Palliser, Ray Boughen, au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l’honorable Diane Finley.

« En collaboration avec nos partenaires, notre gouvernement contribue à trouver des solutions durables à l’échelle locale pour les personnes qui cherchent à rompre le cycle de l’itinérance et de la pauvreté », a déclaré M. Boughen. « Nous sommes heureux de nous associer au Regina Waterston Centre de l’Armée du Salut pour offrir un cadre de vie stable et supervisé aux femmes qui sont aux prises avec des problèmes de dépendance. Par cet investissement, nous nous attaquons à certaines causes qui sont à l’origine de l’itinérance afin de donner aux femmes ayant des problèmes de dépendance l’occasion d’améliorer leur qualité de vie. »

Le Regina Waterston Centre de l’Armée du Salut reçoit un financement de plus de 500 000 $ dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance. Ce financement permettra de placer les femmes qui participent au programme RDTC dans un établissement résidentiel supervisé. Les femmes se verront offrir un cadre de vie stable ainsi que des services de soutien, comme les services de mentorat et de counseling. Dès que les femmes auront terminé le programme RDTC, elles recevront de l’aide pour trouver un nouveau logement. Le programme RDTC vise à faciliter le traitement des délinquants toxicomanes qui répondent à des critères bien précis et fournit une solution de rechange à l’incarcération en offrant la possibilité de suivre un programme de traitement de la toxicomanie.

 

- 30 -

 

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements (médias seulement) :

Alyson Queen
Directrice des communications
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et Développement des compétences Canada
819-994-5559
Suivez-nous sur Twitter


Document d'information


La Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à contrer l’itinérance en offrant un soutien direct et du financement à 61 collectivités désignées au Canada. La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007; on prévoyait y investir 134,8 millions de dollars par année pendant deux ans. En septembre 2008, le gouvernement s’est engagé à investir plus de 1,9 milliard de dollars sur cinq ans dans des programmes de logement et de lutte contre l’itinérance. Ainsi, la SPLI a été renouvelée jusqu’en mars 2014.

En date du 27 février 2012, 1 764 projets approuvés visant à prévenir et à contrer l’itinérance au Canada ont reçu un financement de plus de 637 millions de dollars dans le cadre de la SPLI.

La SPLI met en place des structures et des mesures de soutien pour aider les sans-abri et les personnes à risque de le devenir à jouir d’une autonomie et à participer pleinement à la société. La SPLI vise à contrer l’itinérance en collaborant avec les provinces et territoires, d’autres ministères fédéraux, les collectivités ainsi que les secteurs privé et sans but lucratif.

La disponibilité de logements stables et sécuritaires ainsi que de services de soutien connexes est un élément important de la lutte contre l'itinérance et de l'aide accordée aux sans-abri pour qu'ils deviennent plus autonomes et améliorent leur qualité de vie.  Les investissements du gouvernement permettent de créer des emplois, de stimuler l’économie locale et d’améliorer la qualité de vie pour de nombreux Canadiens.

En collaborant avec tous nos partenaires, nous optimisons les résultats et nous apportons des changements durables dans la vie des Canadiens vulnérables. La SPLI offre à nos collectivités partenaires le soutien dont elles ont besoin.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance se fonde sur le principe de la priorité au logement, selon lequel la première étape consiste à offrir un logement de transition ou un logement supervisé.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la SPLIet des sept volets de financement, consultez le site www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri

Date de modification :