Communiqué de presse Article provenant de  Comité externe d'examen de la Gendarmerie royale du Canada

Archivé - Communiqué du Commissaire - Le harcèlement en milieu de travail

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Ces derniers jours, plusieurs reportages diffusés dans les médias ont fait mention de graves allégations de harcèlement au sein de la GRC et de critiques sévères quant à la façon dont l’organisation traite les plaintes de cette nature.

Bien que plusieurs des incidents en question se soient produits il y a de nombreuses années, ils soulèvent des préoccupations légitimes quant à l’environnement de travail actuel de la GRC et quant à ses politiques et ses pratiques en matière de harcèlement. Je tiens à souligner que l’Équipe de gestion supérieure de la GRC est déterminée à créer et à maintenir un milieu de travail exempt de harcèlement, de discrimination et de conflit, où tous les employés sont traités avec respect.

C’est pourquoi les valeurs et l’éthique sont au cœur des efforts de transformation que nous déployons depuis quatre ans. Plusieurs mesures concrètes ont été prises pour favoriser la santé du milieu de travail et pour encourager, soutenir et exiger un comportement éthique et la prise de décisions fondées sur les valeurs organisationnelles.

Notre politique en matière de harcèlement se fonde sur celle du Conseil du Trésor et cadre avec celles des autres ministères fédéraux. J’encourage toute personne qui estime avoir été harcelée ou avoir été témoin de harcèlement en milieu de travail à recourir à cette politique afin que suite soit donnée à ces affaires très importantes.

Plusieurs voies s’offrent à vous. Exposez la situation à votre superviseur ou montez plus haut dans la hiérarchie. Vous pouvez aussi vous adresser au Bureau de l’éthique de la GRC ou consulter directement le Bureau de l’intégrité professionnelle de la Direction générale. Une autre possibilité serait de communiquer avec votre représentant des relations fonctionnelles, votre syndicat de la fonction publique ou votre conseiller du Programme d’aide aux membres et aux employés, ou encore avec le Commissariat à l’intégrité du secteur public du Canada.

Il est crucial que nous travaillions tous de concert à la réalisation de notre vision du changement, pour faire de la GRC une organisation responsable, digne de confiance et souple, composée d’employés motivés à se démarquer par un leadership exceptionnel et à fournir des services de police de toute première classe. Ce projet ne peut pas réussir sans que nous ayons la confiance du public et que nous nous fassions confiance entre nous. Nous devons tous contribuer à sa concrétisation et à la capacité de la GRC d’exiger des comptes. Votre participation active est essentielle. Si, pour une raison quelconque, vous n’obtenez pas en premier lieu le soutien qu’il vous faut et que vous méritez, je vous encourage fortement à continuer de faire valoir vos préoccupations.

Veuillez consulter les sites InfoWeb des Services de relations en milieu de travail et du Bureau de l’intégrité professionnelle pour de plus amples renseignements sur la façon de composer avec le harcèlement en milieu de travail.

Nous avons à cœur d’offrir un milieu de travail sain, empreint de respect et exempt de harcèlement. Je demande votre aide dans cette importante entreprise.

Le Commissaire,

William J. S. Elliott

Date de modification :