Communiqué de presse Article provenant de  Santé Canada

Prévention du botulisme chez les nourrissons

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Mise à jour
2011-50
Le 28 mars 2011
Pour diffusion immédiate

OTTAWA - Santé Canada avise les parents et éducatrices d'éviter de servir de miel aux enfants de moins d'un an, le miel étant le seul aliment lié au botulisme infantile au Canada. Les enfants en santé de plus d'un an peuvent manger du miel sans danger parce que le risque de développer le botulisme infantile est très faible.

Le botulisme infantile est une maladie grave qui peut affecter les enfants de moins d'un an. Il est causé par une bactérie appelée Clostridium botulinum, présente dans la nature. La bactérie ne peut ni croître ni produire de toxines dans le miel, mais si un nourrisson avale du miel, des spores peuvent se développer dans la bactérie, produire des toxines dans l'organisme du bébé et entraîner une paralysie.

La bactérie et la toxine qui causent le botulisme sont microscopiques et ne changent ni la couleur, ni l'odeur ni le goût de l'aliment. La cuisson ne détruit pas la bactérie.

Au Canada, 38 cas de botulisme infantile ont été signalés entre 1979 et 2010. Parents et éducatrices peuvent prévenir le botulisme infantile en évitant de servir de miel à un enfant de moins d'un an, d'ajouter du miel à ses aliments ou d'en imbiber sa sucette.

Symptômes du botulisme infantile

Si votre nourrisson avale du miel et qu'il présente l'un des symptômes ci-dessous, communiquez immédiatement avec votre médecin :

  • trop faible pour pleurer ou téter comme d'habitude ;
  • pas de selles, faiblesse musculaire ;
  • muscles du cou trop faibles pour soutenir la tête ;
  • peu d'expression faciale ;
  • bras et jambes faibles ;
  • difficulté à respirer ;
  • n'arrive pas à avaler.

Vous trouverez de plus amples informations, y compris les conseils de Santé Canada sur le botulisme infantile, dans l'article de Votre santé et vous sur le botulisme infantile.

Pour vous renseigner sur le botulisme infantile et la salubrité des aliments :

Liste de conseils du gouvernement du Canada sur le botulisme infantile

Site de l'Agence de la santé publique du Canada sur le botulisme

Faits concernant la salubrité des aliments - botulisme

-30-

Renseignements aux médias
Santé Canada
613-957-2983

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709

Date de modification :