Communiqué de presse Article provenant de  Emploi et Développement social Canada

Archivé - La ministre Finley prononce le discours principal lors d'une conférence sur le logement et la lutte contre l'itinérance

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

CALGARY (ALBERTA), le 18 février 2009 - Le gouvernement du Canada aide les personnes sans-abri ou à risque de le devenir à se bâtir un avenir meilleur.

Aujourd'hui, la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), l'honorable Diane Finley, a prononcé le discours principal à l'occasion de la seconde conférence nationale sur l'itinérance, intitulée Growing Home: Housing and Homelessness in Canada.

« Notre gouvernement vient en aide à de nombreux Canadiens qui ont des besoins en matière de logement, et respecte son engagement d'appuyer ceux et celles qui cherchent à rompre le cycle de l'itinérance et de la pauvreté, a déclaré la ministre Finley. Voilà pourquoi je suis heureuse que le Plan d'action économique de notre gouvernement annonce des investissements importants pour les Canadiens et Canadiennes à faible revenu, lesquels permettront aux gouvernements de travailler de concert à l'amélioration de la qualité et de l'efficacité énergétique de près de 200 000 unités de logement social pour les Canadiens qui en ont le plus besoin. »

La ministre a pris la parole à la Faculty of Social Work de l'Université de Calgary à l'occasion d'une conférence de trois jours dont l'objectif était de permettre le partage des idées, des expériences, de la recherche et des meilleures pratiques en ce qui a trait à l'itinérance. De nombreuses personnes y ont participé, y compris des personnes qui sont des sans-abri, qui l'ont été ou qui risquent de le devenir, des fournisseurs de service, des décideurs, des enseignants et des étudiants.

« Notre gouvernement s'efforce d'éliminer les obstacles qui empêchent les Canadiens d'être autosuffisants et de participer pleinement à la société », a ajouté la ministre Finley.

En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 1,9 milliard de dollars au cours des cinq prochaines années pour les programmes de logements et de lutte contre l'itinérance à l'intention des Canadiens à faible revenu. Ce financement permettra au gouvernement de continuer d'aider les personnes dans le besoin, y compris les personnes sans-abri et celles qui risquent de le devenir, les Canadiens à faible revenu, les personnes âgées, les personnes ayant une incapacité, les immigrants récents et les Canadiens autochtones.

Le financement a été confirmé dans le Plan d'action économique. En outre, le gouvernement met en place des mesures pour renforcer l'économie canadienne avec un investissement supplémentaire de plus de 2 milliards de dollars sur deux ans pour construire de nouveaux logements sociaux et rénover des logements existants, de même qu'une somme pouvant atteindre 2 milliards de dollars en prêts à faibles coûts pour financer les infrastructures de ces logements sociaux.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance repose sur le principe selon lequel l'accès à un logement stable est essentiel à l'autonomie et favorise une pleine participation à la société canadienne. Elle est axée sur l'offre de logements supervisés et de transition de manière à aider les gens à se sortir de l'itinérance. Assortie d'objectifs bien définis, tels que le renforcement des partenariats, la viabilité accrue des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, elle donne des résultats concrets, appréciables et durables dont profiteront les Canadiens dans le besoin.

En tant qu'agence de logement national, la SCHL profite de plus de 60 années d'expérience pour aider les Canadiens à obtenir un accès à une variété de maisons abordables, respectueuses de l'environnement et de qualité : des maisons qui continueront de créer des communautés et des villes en santé et actives dans tout le pays.

- 30 -

Ce communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le site Web suivant : http://www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la SCHL, visitez le www.cmhc.ca.

Pour plus de renseignements (médias seulement) :

Michelle Bakos
Secrétaire de presse
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau national des relations avec les médias
Ressources humaines et Développement des compétences Canada
819-994-5559


Document d'information


La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un soutien direct à plus de 60 collectivités dans l'ensemble du Canada. La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007 avec un budget de 134,8 millions de dollars pour deux ans. La Stratégie a été prolongée pour deux années additionnelles, soit du 1er avril 2009 au 31 mars 2011.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada propose aux provinces et aux territoires de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, et ainsi offrir aux sans-abri une gamme de mesures de soutien intégrées.

La SPLI regroupe trois initiatives principales : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI), le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la SPLI. Son approche, qui donne la priorité au logement, établit que l'on doit d'abord offrir aux gens un logement de transition ou un logement supervisé.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

  • les collectivités désignées;
  • les collectivités éloignées;
  • les collectivités autochtones;
  • les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer les réseaux et de mettre en commun les pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri permet d'octroyer des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires du secteur sans but lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le site Web suivant : http://www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Le gouvernement du Canada, par l'entremise de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), investit 1 milliard de dollars dans le cadre de l'Initiative en matière de logement abordable (ILA) dans une initiative de collaboration entre les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux.

L'ILA augmente l'offre de logements abordables pour les Canadiens à faibles revenus.

L'ILA est gouvernée par un cadre de référence multilatéral sur le logement élaboré par les ministres du logement des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Ce cadre établissait les grandes lignes des ententes bilatérales concernant le programme de logement abordable signées par chaque province et territoire.

La part du financement fédéral disponible dans chaque province ou territoire, de même que l'ensemble des modalités régissant l'utilisation des fonds sont établis dans les ententes bilatérales. Dans les limites de ces modalités, chaque province ou territoire conçoit ses propres programmes d'habitation et se charge de leur application, y compris le choix des projets d'habitation devant recevoir un financement aux termes de l'ILA.

Aux termes des ententes bilatérales, les provinces et les territoires versent une contribution équivalente pour chaque logement bénéficiant de fonds du fédéral. Des fonds peuvent également provenir d'autres sources telles les municipalités, le secteur privé ou des dons. Ces contributions peuvent prendre la forme d'une subvention, de la valeur actualisée d'une série de subventions permanentes ou de la valeur marchande d'une contribution en nature, par exemple un terrain. L'ILA a créé ou préservé environ 40 000 unités de logement abordables jusqu'à maintenant et a permis de récupérer deux dollars de la part d'autres pour chaque dollar investis.

Programmes de rénovation
Les programmes de rénovation de la SCHL, y compris le Programme d'aide à la remise en état des logements, aident à préserver l'inventaire de logements abordables existants. Ces programmes fournissent une aide financière aux propriétaires et propriétaires-bailleurs afin qu'ils soient en mesure de préserver les logements abordables et s'assurer que les logements occupés par des familles à faible revenu répondent aux normes élémentaires de santé et sécurité. Ils servent aussi à favoriser les modifications et les adaptations requises pour permettre aux personnes âgées et ayant un handicap de vivre de manière indépendante dans leur maison. En outre, ils aident à financer la création ou l'amélioration des refuges pour les victimes de violence familiale, et à préserver les logements pour les personnes qui risquent de devenir sans-abri.

Les programmes de rénovation de la SCHL sont offerts en partenariat avec la plupart des gouvernements provinciaux et territoriaux et ils sont offerts dans toutes les régions du Canada, y compris dans les communautés des Premières nations. Depuis 1973, plus de 800 000 ménages ont profité de l'aide offerte dans le cadre des programmes de rénovation.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Emploi et Développement social Canada Société et culture Personnes Information et communication Gouvernement et vie politique

Date de modification :