Communiqué de presse Article provenant de  Défense nationale et les Forces armées canadiennes

Le chef d'état-major de la Défense commente les résultats du sondage de Statistique Canada sur les inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes

Le 28 novembre 2016, Ottawa (Ottawa) – Défense nationale et Forces armées canadiennes

Le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a commenté aujourd’hui les résultats du sondage sur les inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes (FAC) réalisé par Statistique Canada.

Le sondage à participation volontaire, le premier du genre à être mené au sein des FAC, visait à connaître les expériences et perceptions des militaires au sujet de l’inconduite sexuelle dans les FAC. Il a été réalisé d’avril à juin 2016 à l’aide d’un questionnaire électronique distribué aux membres de la Force régulière et de la Première réserve.

Plus de 43 000 membres de la Force régulière et de la Première réserve ont répondu au sondage, ce qui représente 53 % de l’effectif des FAC.

Le sondage de Statistique Canada vient étayer les conclusions du rapport Deschamps de 2015. La portée de ce sondage dépasse cependant largement celle de l’examen externe de 2015 en raison du nombre de répondants et de la variété des sujets abordés.

Les résultats du sondage offrent aux dirigeants et aux membres des FAC un meilleur portrait de l’étendue, de la prévalence et de la nature des comportements sexuels inappropriés dans les FAC. Acquérir une meilleure compréhension du problème constitue un élément clé de l’opération HONOUR, qui se fonde sur deux principes fondamentaux :

  • Chaque homme et femme qui sert son pays mérite d’être traité avec dignité et respect; rien de moins n’est acceptable;

  • Tout comportement ou toute attitude minant la cohésion et la confiance des militaires en service menace le moral et la préparation opérationnelle des FAC.

Les résultats de l’enquête montrent qu’il y a beaucoup plus d’agressions sexuelles (c.-à-d. attouchements sexuels non désirés, agressions sexuelles avec violence, ou activités sexuelles sans consentement de la victime) au sein des FAC que dans la population canadienne en générale et qu’il y a encore beaucoup trop de nos militaires qui sont victimes de comportements discriminatoires.

Agression sexuelle

  • Au cours des douze mois précédant le sondage, 1.7% (ou 960) membres de la Force régulière des FAC ont été victimes d’une agression sexuelle dans leur milieu de travail militaire ou impliquant des membres militaires. Les attouchements sexuels non désirés représentent la forme d’agression sexuelle la plus répandue, étant signalés par 1,5 %  (ou 840) des membres de la Force régulière.
  • Les femmes membres de la Force régulière étaient plus susceptibles que les hommes d’avoir été victimes d’une agression sexuelle (4,8 % contre 1,2 %) au cours des douze mois précédant le sondage.

Comportements sexualisés et discriminatoires

  • 79 % des membres de la Force régulière ont entendu, ont vu ou ont été personnellement la cible de comportements sexualisés en milieu de travail militaire ou impliquant des militaires, des employés du ministère de la Défense nationale ou des entrepreneurs.

  • Les blagues à caractère sexuel représentent le comportement sexualisé le plus fréquent en milieu de travail, quelque 76 % des membres de la Force régulière en ayant été témoin ou en ayant été la cible.

Connaissance et perception à l’égard des politiques et des réponses relativement à l’inconduite sexuelle

  • En grande majorité, les membres de la Force régulière sont assez ou très au courant de l’opération HONOUR (98 %).

  • 81 % des membres de la Force régulière sont fortement d’accord pour dire que les plaintes liées à des comportements sexuels inappropriés sont (ou seraient) prises au sérieux dans leur unité actuelle, tandis que 78 % disent que les comportements inappropriés ne sont pas tolérés au sein de leur unité.

Les résultats de ce sondage constitueront une référence que notre institution et nos membres pourront utiliser pour évaluer nos efforts et nos interventions dans le cadre de l’opération HONOUR.
Les FAC analyseront les résultats et produiront un plan d’action qui augmentera les efforts déjà mis en place afin de supporter et assister les victimes, augmenter la connaissance et la compréhension de la nature même des comportements sexuels dommageables et inappropriés, ainsi que d’assurer un effet à long terme sur le changement de culture.

Citations 

«  Un nombre sans précédent de membres des FAC a participé au sondage pour s’assurer que nous ayons l’heure juste au sujet de leurs expériences et perceptions en ce qui concerne les comportements sexuels inappropriés, les comportements discriminatoires et les agressions sexuelles dans les Forces armées canadiennes. Cette information est essentielle pour nous aider à comprendre l’étendue et la nature réelles du problème au sein de notre institution, mais aussi les difficultés que les militaires rencontrent encore aujourd’hui et les domaines vers lesquels nous devons réorienter notre plan d’action pour réussir l’opération HONOUR et créer un milieu de travail exempt de harcèlement et de discrimination.

Les comportements sexuels dommageables sont vrais et ils représentent un danger pour notre institution. Ceux qui commettent de tels actes trahissent les valeurs même de notre pays qu’ils ont juré de défendre. L’information que nous offre ce sondage nous permettra d’avoir une meilleure compréhension de l’étendue et de la nature du problème, nous permettant de cibler nos efforts sous l’Opération HONOUR afin d’éliminer ce comportement. »

Général Jonathan Vance, chef d’état-major de la Défense

« Bien que ce soit déconcertant and décevant de savoir que des membres continuent d’être victimisés et qu’ils se sentent menacés dans notre environnement de travail, ce sondage nous fournit les preuves spécifiques dont nous avons besoin pour concentrer nos efforts sur le changement de culture et pour éliminer la menace que ces comportements représentent pour la profession des armes. »

Adjudant-chef Kevin West

- 30 -

Note à l’intention des rédacteurs en chef :

lien vers le sondage sur les inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes réalisé par Statistique Canada

Produits connexes

Contacts

Relation avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

Défense nationale et les Forces armées canadiennes Histoire et science militaire

Date de modification :