Document d'information Article provenant de  Gouvernement du Canada

Écologisation du gouvernement

Le Canada est maintenant un chef de file dans la lutte contre les changements climatiques. Tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale, nous prenons des mesures pour réduire la pollution par le carbone, stimuler l’innovation et créer des emplois durant ce que beaucoup appellent le siècle de l’énergie propre.

Toutefois, le leadership prend naissance à l’intérieur même du gouvernement. Voilà pourquoi nous réduirons les émissions de l’ensemble des activités du gouvernement de 40 % d’ici 2030 et nous nous efforcerons même d’y arriver d’ici 2025. Le gouvernement fédéral utilisera des énergies plus propres et augmentera son efficacité énergétique dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse des bâtiments, des transports ou de l’achat de produits durables. De plus, nous augmenterons le degré de résilience du gouvernement du Canada face aux conséquences des changements climatiques.

La première étape, qui doit être entreprise immédiatement, consiste à réduire nos émissions en utilisant de l’énergie propre pour alimenter nos bâtiments. D’ici 2025, 100 % de l’électricité achetée pour alimenter les bâtiments de Services publics et Approvisionnement Canada devra provenir de sources d’énergie propres. En utilisant de l’énergie propre, nous envoyons un signal fort; un signal qui indique que le gouvernement du Canada entend prêcher par l’exemple.

Comme nous venons de le dire, nos bâtiments utiliseront davantage d’énergie propre, mais nous devons aussi faire en sorte qu’ils consomment moins d’énergie qu’aujourd’hui. Des bâtiments du gouvernement du Canada se trouvent un peu partout au pays, dans les grandes villes comme dans de petites communautés. Lorsque nous les réparons ou que nous les rénovons, nous réduisons la quantité d’énergie qu’ils consomment et les émissions de carbone qui leur sont attribuables et, ainsi, nous économisons l’argent des contribuables par la réduction des factures d’énergie. Nous créons aussi des millions d’emplois bien rémunérés.

C’est pourquoi le budget de 2016 a annoncé l’octroi de 2,1 milliards de dollars pour l’exécution de travaux de réparation, de rénovation et d’écologisation des installations gouvernementales.

Ces gains d’efficacité feront une grande différence. À Ottawa, par exemple, les installations de chauffage et de climatisation qui se trouvent dans plus de 80 bâtiments seront rénovées et modernisées, ce qui permettra de réduire leurs émissions presque de moitié. Des réductions similaires seront vues dans les bâtiments fédéraux aux quatre coins du pays, ce qui permettra d’économiser l’argent des contribuables tout en créant de bons emplois.

Nos actifs, nos activités et nos services doivent aussi être en mesure de résister aux conséquences des changements climatiques, aujourd’hui et demain. Cela nous permettra d’économiser à long terme, car nos actifs posséderont une longue durée de vie et exigeront peu de réparations. Cela fera aussi en sorte que nous allons pouvoir continuer d’offrir des services aux Canadiens en présence de perturbations majeures causées par les changements climatiques, notamment des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les provinces ont également mis en place des mesures vigoureuses pour l’écologisation de leurs activités gouvernementales. Par exemple, depuis 2010, le secteur public de la Colombie-Britannique a fait de grands progrès dans la réduction de ses émissions. En C.-B., des bâtiments comme l’hôpital Memorial de Surrey économisent l’énergie à l’aide de thermopompes air-eau, de dispositifs de commande d’éclairage centralisé et, même, de bornes de recharge pour véhicules électriques.

À Winnipeg, Manitoba Hydro possède le bâtiment avec le plus haut rendement énergétique du Canada. Son nouveau siège social, où travaillent 2 000 employés, a recours à des technologies d’énergie passives et à des mesures d’efficacité énergétique innovatrices pour réduire ses émissions. Les employés travaillant dans ce nouveau bâtiment présentent un faible taux d’absentéisme et une forte productivité.

Le gouvernement fédéral envisage aussi d’investir dans la réduction des émissions produites par ses véhicules. Cela signifie que nous devons changer nos parcs de véhicules gouvernementaux pour des véhicules électriques et hybrides et aménager des bornes de recharge dans les bâtiments gouvernementaux.

Ensemble, ces efforts nous permettront de réaliser des progrès importants dans la réduction des émissions du gouvernement et dans son adaptation aux changements climatiques, ce qui stimulera davantage la prise de mesures pour le développement durable, favorisera la résilience et créera des emplois au cours des décennies à venir.

Pour s’assurer d’atteindre ses objectifs, le gouvernement du Canada crée une nouvelle équipe dont le mandat sera de se pencher sur les mesures pratiques et les actions concrètes dont le gouvernement peut se servir pour être à l’avant-garde en matière d’écologisation des activités. Cette équipe assurera une coordination à travers le gouvernement et fournira le leadership nécessaire pour permettre au gouvernement d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions.

La lutte contre les changements climatiques et l’adoption d’une économie propre entraineront la prise de mesures à l’échelle nationale. En écologisant le gouvernement, nous prêcherons par l’exemple et prendrons des mesures de premier plan pour réduire la pollution, soutenir les énergies renouvelables et favoriser une croissance propre dans les communautés partout au Canada.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les droits de reproduction, veuillez communiquer avec le Centre de renseignements à la population d’Environnement et Changement climatique Canada au 1-800-668-6767 (au Canada seulement) ou 819-997-2800 ou par courriel à ec.enviroinfo.ec@canada.ca.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Scott Brison L'hon. Catherine McKenna Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Environnement et Changement climatique Canada Nature et environnement

Date de modification :