Déclaration Article provenant de  Pêches et Océans Canada

Le ministre Tootoo est ravi de la participation des groupes autochtones au Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives

Le 18 mars 2016

En qualité de ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière, je suis heureux d’annoncer que le Programme de partenariats relatifs à la conservation des pêches récréatives (PPCPR) est maintenant ouvert et accessible à tous les groupes autochtones du Canada.

Il s’agit d’une avancée capitale permettant de nous assurer que nous respectons l’engagement du Premier ministre à renouveler les relations avec les peuples autochtones.

Dans le passé, seules les organisations autochtones de conservation ou de pêche à la ligne pouvaient présenter des demandes de financement dans le cadre du Programme de partenariat. Les mesures que j’ai prises vont élargir le processus de soumission des demandes, afin que tous les groupes autochtones puissent soumettre leurs demandes et bénéficier du financement dans le cadre du programme de 28 millions de dollars. Ce financement appuiera des projets locaux visant à restaurer, à recréer et à conserver les habitats visés par nos pêches pour les générations futures.

Les collectivités autochtones sont riches d’une connaissance spéciale de la terre et de la mer, qu’elles transmettent de génération en génération. C’est désormais l’occasion de mettre à profit ces connaissances et cette expertise traditionnelles.

L’année dernière, le PPCPR a permis de restaurer plus de cinq millions de kilomètres carrés et 3 000 kilomètres d’habitat visé par les pêches récréatives. Près de 5000 bénévoles ont prêté main-forte dans 240 projets financés par le programme. C’est un travail enrichissant qui donne de surcroît des résultats bien concrets.

Vous pouvez apporter une aide précieuse à la reconnexion des voies navigables, à la restauration de la végétation le long des cours d’eau et à la création de hauts-fonds de frai. Le PPCPR fournit entre 20 000 $ et 100 000 $ pour financer les divers projets. La limite de contribution par projet et par an est de 250 000 $. Le PPCPR repose sur des partenariats, et tous les demandeurs sont encouragés à démontrer comment ils travailleront les uns avec les autres pour atteindre leurs objectifs.

Je tiens personnellement à inviter tous les groupes autochtones à soumettre des demandes dans le cadre du PPCPR. Mon ministère communique activement avec tous les groupes autochtones du Canada pour les aider dans le processus de demande. Vous pouvez obtenir plus d’information sur notre site Web.

 

Merci beaucoup / Qujannamiik (koy-ya-na-me)

L’honorable Hunter Tootoo
Ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Lien connexe

- 30 -

Pour plus d’information :

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca 

Patricia Bell
Secrétaire de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Hunter Tootoo Pêches et Océans Canada Société et culture Personnes Nature et environnement Gouvernement et vie politique

Date de modification :