Document d'information Article provenant de  Agence spatiale canadienne

Nouvelles études canadiennes dans le domaine de la recherche sur la santé humaine dans l'espace

L'Agence spatiale canadienne (ASC) finance quatre nouvelles expériences scientifiques qui seront menées sur Terre dans des conditions reproduisant celles de l'espace, et ce, dès l'hiver 2015-2016. Ces études ont été choisies en fonction de leur pertinence par rapport aux problèmes de santé engendrés par les voyages dans l'espace et les retombées positives anticipées sur Terre.

Ces projets ont tout d'abord été sélectionnés dans le cadre de deux avis d'offre de participation de l'Agence spatiale européenne (ESA), suivis d'un avis d'offre de participation où la pertinence des projets pour le Canada a été évaluée sous la direction de l'ASC.

Les recherches seront menées dans les stations de recherche Concordia et Halley situées en Antarctique, sous la direction de l'ESA et du British Antarctic Survey, respectivement, et à l'Institut de médecine et de physiologie spatiales (MEDES), en France, sous la direction de l'ESA.

ExpérienceDescriptionFonctionnementApplications sur Terre

Surveillance de l'état psychologique par analyse du contenu et analyse acoustique-phonétique du comportement oral

Peter Suedfeld, Université de la Colombie-Britannique

Le projet consiste en un examen des aspects psychologiques de l'isolement inhérents aux vols spatiaux. Menées dans deux stations situées en Antarctique, les recherches permettront d'élaborer des outils et des protocoles uniques visant à évaluer comment les personnes interagissent lorsqu'elles sont dans un milieu isolé et confiné.

Les résultats permettront de déterminer les signes précoces de détresse ou de mauvaise adaptation, et ce, pour que les interventions puissent commencer rapidement afin d'améliorer le bien-être dans l'astronef.

Les membres du personnel qui passent l'hiver aux stations de recherche Concordia et Halley fourniront des enregistrements de conversations, de journaux oraux et de textes lus à voix haute.

Le contenu et les aspects techniques (rythme, vitesse, intonation, volume, etc.) de leur discours seront analysés pour évaluer le stress, les émotions positives et négatives, les problèmes et les solutions, les relations interpersonnelles, etc.

Les effets psychologiques de l'isolement, tel qu'ils sont étudiés dans ce projet, s'appliquent aussi dans le cas des collectivités et des milieux de travail en région éloignée du Canada, ainsi que pour les personnes âgées isolées.

Changements subis par la moelle osseuse par suite d'un alitement prolongé : impact sur un organe cible et rétablissement personnalisé

Guy Trudel, Université d'Ottawa

Les conditions qui enlèvent la charge sur le corps ont un effet néfaste sur les populations cellulaires de la moelle osseuse ainsi que sur leur fonction. En microgravité et durant un alitement prolongé, on note une augmentation des cellules adipeuses dans la moelle osseuse, ce qui limite le volume disponible pour les cellules d'une importance vitale qui entrent dans la composition du sang.

Une telle situation peut notamment causer une anémie.

À l'aide de l'imagerie médicale et d'analyses biochimiques, l'équipe mesurera la teneur en matière grasse dans la moelle osseuse de sujets soumis à une période d'alitement de 60 jours aux installations de MEDES et évaluera la dynamique et la fonction des cellules sanguines.

La recherche pourrait déboucher sur de nouvelles stratégies de contremesures visant les changements lipidiques des os et permettre d'obtenir de l'information utile sur l'anémie.

Les aînés et les personnes ayant subi un traumatisme, comme une lésion à la moelle épinière, pourraient également tirer profit des résultats de cette étude.

Prévention du déconditionnement musculosquelettique durant un alitement à l'aide de suppléments ciblés de micronutriments

Bernard Jasmin, Université d'Ottawa

La microgravité a des effets néfastes sur la structure et la fonction musculosquelettiques. Une atrophie musculaire est liée à une diminution de la qualité de vie et de l'espérance de vie. Cette étude vise à comprendre les aspects génétiques, cellulaires et moléculaires associés à l'atrophie musculaire ainsi que sa relation avec l'inactivité.

Les résultats seront utilisés pour mettre au point de nouvelles façons de traiter et de prévenir la détérioration de la masse musculaire durant un voyage dans l'espace.

L'étude permettra l'analyse d'échantillons de deux types de muscles de la jambe avant et après une période prolongée d'alitement aux installations de MEDES. Des techniques biochimiques et génétiques seront utilisées pour analyser la fonction des gènes des muscles ainsi que la production et la dégradation des protéines. L'équipe comparera aussi le niveau de tissu adipeux intramusculaire avant et après une période prolongée en position couchée.

Une atrophie musculaire se produit en fonction de divers facteurs, dont la microgravité, l'inactivité, une immobilisation, un mode de vie sédentaire et la malnutrition.

La recherche permettra de découvrir de nouvelles cibles pour la mise au point d'interventions thérapeutiques visant à contrer l'atrophie musculaire causée par une maladie ou par la non-utilisation des muscles sur Terre.

Effets d'une immobilisation par alitement sur le contrôle et la régulation cardioposturaux

Andrew Blaber, Université Simon Fraser

Après leur retour sur Terre, les astronautes ressentent souvent des étourdissements et des vertiges quand ils se tiennent debout, parfois au point de perdre connaissance et de tomber. Cette recherche vise à étudier les interactions entre le contrôle des contractions des muscles de la posture et la régulation du système cardiovasculaire lorsque la tension artérielle varie en position debout.

À long terme, les résultats de l'étude seront appliqués à la mise au point de contre-mesures pour les astronautes.

La position couchée vise à simuler les changements physiologiques qui surviennent chez l'humain durant les vols spatiaux. Ses effets sur les interactions entre le système cardiovasculaire et le système postural seront évalués avant et après une période d'alitement aux installations de MEDES. Durant la période d'alitement, les changements touchant la régulation cardiovasculaire seront aussi surveillés pour déterminer leur contribution au processus global du déconditionnement durant un vol spatial. Les changements cardiovasculaires qui surviennent durant un vol spatial sont semblables à ceux du processus du vieillissement. Par conséquent, la recherche améliorera la compréhension des facteurs sous-jacents aux chutes et pourrait favoriser la mise au point de stratégies pour prévenir les chutes chez les personnes âgées.

Recherche d'information connexe par mot-clés

Agence spatiale canadienne Sciences et technologie

Date de modification :