Communiqué de presse Article provenant de  Affaires mondiales Canada

La ministre Bibeau conclut sa visite au Moyen-Orient et annonce le maintien des efforts du Canada à la conférence des donateurs pour la Syrie à Londres

Le 4 février 2016 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada

La ministre du Développement international et de la Francophonie, l’honorable Marie-Claude Bibeau, a conclu aujourd’hui sa visite au Moyen-Orient et au Royaume-Uni. Elle a réaffirmé l’engagement du Canada à soutenir les personnes et les collectivités touchées par le conflit dans la région, lors de la conférence des donateurs pour la Syrie à Londres.

Lors de sa visite à Amman, en Jordanie, la ministre Bibeau a rencontré le ministre de la Planification et de la Coopération internationale, M. Imad Fakhoury, pour discuter des efforts afin de soutenir la résilience des ménages et des communautés touchés par le conflit. Elle a également visité un projet d’énergie solaire qui fait la promotion de la croissance verte et s’est rendue à la frontière de la Syrie pour assister aux préparatifs d’un convoi d’aide humanitaire de l’ONU. La ministre s’est ensuite rendue au camp de Za’atari, où près de 5 000 bébés sont nés au cours des quatre dernières années et où elle a constaté les conditions dans lesquelles vivent plus de 80 000 réfugiés.

Par la suite, la ministre s’est rendue à Beyrouth, au Liban, où elle a rencontré le ministre des Affaires sociales, M. Rachid Derbas, ainsi que des partenaires humanitaires sur le terrain, pour discuter de la crise syrienne et de ses conséquences pour le Liban. De plus, la ministre a rencontré des étudiants dans une école prise en charge par l’UNICEF à Zgharta, un projet financé par le Canada, et a visité un quartier à proximité qui accueille un grand nombre de réfugiés syriens.

Lors de la conférence des donateurs pour la Syrie à Londres, le 4 février 2016, la ministre a souligné l’engagement du Canada à réinstaller 25 000 réfugiés syriens. Elle a en outre demandé aux pays donateurs d’adopter une approche globale en vue de faire face à la crise. Pour ce faire, il faut non seulement continuer de répondre aux besoins humanitaires, mais aussi s’efforcer d’accroître la résilience des réfugiés et des collectivités d’accueil dans la région. Les réfugiés doivent vivre dans la dignité, travailler et éduquer leurs enfants. Les collectivités d’accueil doivent s’assurer que leur infrastructure peut répondre adéquatement à l’augmentation de leur population.

Citations

« La Jordanie et le Liban démontrent quotidiennement leur générosité sans précédent en accueillant des millions de Syriens dans leurs collectivités. Les défis auxquels ils sont confrontés continuent de croître. Le Canada continuera d'être l’un des principaux donateurs à la réponse humanitaire, en collaboration avec ses partenaires, pour aider les familles vulnérables à subvenir à leurs besoins quotidiens de base.

« Le Canada accroît ses efforts pour appuyer les collectivités d’accueil en renforçant leur résilience et en créant des conditions propices au développement à plus long terme. Compte tenu de l’ampleur du défi auquel nous faisons face à l’échelle internationale, il est impératif que nous travaillions ensemble afin de répondre aux besoins des personnes et des collectivités touchées par le conflit. Le Canada demande à tous les pays d’adopter une approche globale pour répondre à la crise en Syrie. »

- Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Les faits en bref

  • Depuis le début du soulèvement syrien, le Canada a versé plus de 969 millions de dollars destinés à l’aide humanitaire, aux projets de développement et aux initiatives de sécurité et de stabilisation, dont la somme de 100 millions de dollars au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, annoncée le 26 novembre 2015.
  • À ce jour, près de 4,6 millions de personnes ont trouvé refuge dans les pays voisins, principalement en Jordanie, au Liban et en Turquie.
  • Le gouvernement du Canada s’est engagé à réinstaller 25 000 réfugiés syriens.
  • En janvier, le gouvernement a prolongé jusqu’au 29 février 2016 le délai pour contribuer au Fonds de secours d’urgence pour la Syrie. Pour chaque dollar admissible versé par des particuliers canadiens, le gouvernement continuera de verser un dollar au Fonds, jusqu’à concurrence de 100 millions de dollars. La contribution du gouvernement sera investie pour répondre aux besoins de la région.

Liens connexes

Contacts

Le Service des relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca
Suivez-nous sur Twitter : @DevCanada
Aimez-nous sur Facebook : Le développement international du Canada - Affaires mondiales Canada

l’augmentation


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Marie-Claude Bibeau Affaires mondiales Canada Gouvernement et vie politique

Date de modification :