Déclaration Article provenant de  Santé Canada

Mise à jour sur les insecticides de la classe des néonicotinoïdes

L'objectif principal de Santé Canada dans la réglementation des pesticides est de protéger la santé des Canadiens ainsi que leur environnement. Cela comprend la protection de la santé des abeilles et d'autres insectes pollinisateurs en réduisant au minimum leur exposition aux pesticides. Tous les pesticides doivent être soumis à un examen rigoureux fondé sur des principes scientifiques avant que leur vente au Canada ne puisse être autorisée.

Pour atténuer les préoccupations que suscitent de plus en plus l'effet des pesticides sur la santé des abeilles et des insectes pollinisateurs, le Ministère travaille de concert avec l'Environmental Protection Agency des États-Unis et le Department of Pesticide Regulation de la Californie afin d'étudier les risques que pourrait avoir l'exposition des abeilles aux insecticides de la classe des néonicotinoïdes suivants : clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame.

Santé Canada a publié bon nombre de mises à jour à propos de son travail d'enquête sur les risques possibles que présente l'exposition des insectes pollinisateurs à divers insecticides de la classe des néonicotinoïdes, notamment :

  • Une mise à jour sur la réévaluation de la clothianidine, de l'imidaclopride et du thiaméthoxame.
  • Une évaluation préliminaire des risques de l'imidaclopride sur les insectes pollinisateurs. Elle fera l'objet d'une consultation publique d'une durée de 60 jours à compter du 18 janvier 2016. Il s'agit de la première de trois évaluations préliminaires des risques pour les insectes pollinisateurs. Les deux autres, celle de la clothianidine et celle du thiaméthoxame, devraient être soumises à la consultation publique en décembre 2016.
  • Évaluation de la valeur, par Santé Canada, des néonicotinoïdes servant au traitement des semences de maïs et de soja. Elle fait actuellement l'objet d'une consultation publique jusqu'au 6 mars 2016. Cette évaluation de la valeur a été réalisée dans le cadre de la réévaluation de ces néonicotinoïdes.

Par ailleurs, Santé Canada a déjà adopté des mesures de réduction des risques pour aider à protéger les abeilles contre l'exposition aux poussières contaminées par les néonicotinoïdes. Bien que d'autres facteurs, comme les conditions météorologiques favorables, aient pu jouer un rôle dans la réduction des incidents impliquant des mortalités d'abeilles, ces mesures ont fait diminuer le nombre d'incidents par rapport à 2013 de 70 % en 2014 et de 80 % en 2015.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Santé Canada
613-957-2983

Renseignements au public
613-957-2991
1-866-225-0709


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Jane Philpott Santé Canada Agriculture

Date de modification :