Document d'information Article provenant de  Environnement et Changement climatique Canada

Le Canada à la 21e Conférence des Parties

La déclaration nationale prononcée par le premier ministre Justin Trudeau le 30 novembre 2015 contenait cinq principes sur lesquels se fonderont les mesures que prendra le Canada pour lutter contre les changements climatiques. Le Canada a présenté des mesures concrètes pour chacun de ces principes lors de la 21e Conférence des Parties (COP21).

Le Canada se fondera sur les meilleures données et les meilleurs conseils de la communauté scientifique

Tout au long des négociations, le Canada a appuyé de manière active l’inscription dans l’accord de la nécessité de limiter à bien en deçà de deux degrés Celsius la hausse moyenne de la température mondiale par rapport à la température moyenne d’avant l’ère industrielle, en plus de défendre l’idée de limiter cette hausse à 1,5 degré Celsius. Le Canada a préconisé la reconnaissance de l’urgence de la menace qui pèse sur les petits États insulaires, comme les Îles Marshall, avec qui il est solidaire au sein de la coalition qui favorise des ambitions élevées.

Le Canada appuiera et mettra en place des politiques qui contribuent à une économie à faibles émissions de carbone

Le Canada s’est intégré à la coalition pour le leadership en matière de tarification du carbone, qui rassemble les dirigeants du gouvernement, du milieu des affaires et de la société civile afin d’appuyer la mise en place et l’application de pratiques visant la tarification du carbone partout dans le monde. Le Canada appuie également le communiqué sur la réforme des subventions aux énergies fossiles afin d’accélérer la mise en place de mesures visant à éliminer les subventions inefficaces aux énergies fossiles.

Le Canada travaillera avec les provinces, les territoires, les municipalités et les dirigeants autochtones du Canada

Le Canada a mis l’accent sur une approche concertée et inclusive, en se présentant à la conférence avec une délégation formée de représentants dévoués du gouvernement fédéral, des provinces et des territoires, y compris des premiers ministres et des ministres de l’Environnement des différents ordres de gouvernement, des chefs et membres des partis d’opposition, des dirigeants autochtones, et des représentants des organisations de jeunes, des organisations non gouvernementales environnementales et des membres du milieu des affaires. Tout au long des négociations, le Canada a milité pour l’intégration à l’accord de Paris d’un libellé qui reflète l’importance du respect des droits des peuples autochtones.

Le Canada aidera les pays en développement à faire face aux difficultés qu’apporteront les changements climatiques

Le Canada a promis de verser 2,65 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années afin de soutenir la transition des pays en voie de développement vers des économies à faibles émissions de carbone qui sont à la fois plus écologiques et plus résilientes aux changements climatiques. Il s’agit de la plus importante contribution du Canada au financement de la lutte contre les changements climatiques. Durant la COP21, le Canada a annoncé une aide financière qui s’élève à 275 millions de dollars dédiée au Fonds pour les pays les moins avancés, aux systèmes d’alertes précoces face aux risques posés par le climat, à l’initiative d’assurance contre les risques posés par le climat du G7, à l’initiative pour l’énergie renouvelable en Afrique du G7 et à la lutte contre les polluants de courte durée de vie ayant un effet sur le climat. Le Canada continue à soutenir les pays dans le besoin, et il comprend également le contexte particulier des pays moins avancés et des petits États insulaires en développement.

Le Canada voit les changements climatiques non seulement comme un défi à relever, mais également comme une chance historique de créer une économie durable

Le premier ministre Trudeau, le président de la France, François Hollande, le président des États-Unis, Barack Obama, et Bill Gates se sont unis pour annoncer le lancement de Mission Innovation, une initiative ambitieuse axée sur les technologies propres qui vise à doubler les investissements des gouvernements au cours des cinq prochaines années dans la recherche et le développement d’énergies propres, ainsi qu’à inciter le milieu des affaires à investir dans les technologies propres.


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Catherine McKenna Environnement et Changement climatique Canada Nature et environnement

Date de modification :