Communiqué de presse Article provenant de  Environnement et Changement climatique Canada

Le Canada promet de verser 150 millions de dollars pour soutenir des investissements dans l'énergie renouvelable en Afrique

Le 7 décembre 2015 – Paris (France) – Environnement et Changement climatique Canada

Aujourd’hui, dans le cadre de la 21e Conférence des Parties sur les changements climatiques (COP21) qui se déroule à Paris, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé que le Canada contribuera 150 millions de dollars canadiens à l’initiative pour l’énergie renouvelable en Afrique du G7 afin de soutenir l’énergie renouvelable.

L’amélioration de l’accès à des services énergétiques abordables peut jouer un rôle important dans l’allègement de la pauvreté et la lutte contre les changements climatiques. Le Canada travaillera avec ses partenaires du G7 pour catalyser les investissements du secteur privé dans l’énergie renouvelable en Afrique, notamment l’énergie éolienne, hydroélectrique ou solaire. L’initiative favorisera l’exploitation du potentiel des énergies renouvelables dans la région.

L’annonce d’aujourd’hui fait partie de la promesse du Canada de verser 2,65 milliards de dollars canadiens au cours des cinq prochaines années afin de lutter contre les changements climatiques dans les pays en développement. Il s’agit de la plus importante contribution canadienne au financement de la lutte contre les changements climatiques.

Citations

« Le Canada croit que le déploiement de technologies énergétiques en Afrique est essentiel à la lutte contre les changements climatiques. Nous sommes prêts à collaborer avec nos partenaires afin d’accroître l'accessibilité à l’énergie renouvelable et à l’électricité en Afrique, où les besoins et les débouchés sont considérables. »
– L’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique
« Le Canada est déterminé à aider les pays de l’Afrique qui ont une capacité limitée en matière de lutte contre les changements climatiques. Nous sommes d’avis que nous devons travailler ensemble au moyen de partenariats novateurs et d’investissements pour obtenir de réels résultats dans la lutte contre les changements climatiques. »
– L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie

Faits en bref

  • En Afrique, environ 645 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Le manque d’accès à des services énergétiques peut se répercuter de façon considérable sur la santé des familles dans les pays en voie de développement, ainsi que sur les possibilités de générer des revenus.
  • La contribution du Canada aide à réaliser l’objectif du G7 qui consiste à soutenir la production de 10 gigawatts (GW) de nouvelle énergie renouvelable d’ici 2020 et de 300 GW d’ici 2030.
  • Une récente analyse de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a montré l’efficacité d’utiliser des fonds publics pour tirer profit d’investissements du secteur privé dans des projets de lutte contre les changements climatiques, notamment en atténuant les risques pour le secteur privé.

Document connexe

Le premier ministre annonce un soutien pour le financement de la lutte contre les changements climatiques

Lien connexe

Financement international de la lutte contre les changements climatiques

Personnes-ressources

Caitlin Workman
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-938-9436

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-934-8008

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook Conserver, restaurer et se rapprocher de la nature

Page Flickr d’Environnement et Changement climatique Canada


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Catherine McKenna Environnement et Changement climatique Canada Nature et environnement

Date de modification :