Déclaration Article provenant de  Environnement et Changement climatique Canada

Le Canada en faveur de l'inclusion d'un libellé sur les droits de la personne dans l'accord de Paris

Ottawa (Ontario) – 5 décembre 2015 – Au nom du gouvernement du Canada, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a réitéré aujourd’hui la ferme conviction du Canada selon laquelle l’accord sur les changements climatiques, dont les négociations sont en cours à Paris, devrait contenir un libellé précis sur l’importance du respect des droits de la personne, y compris des droits des Premières Nations, des Métis et des Inuit.

« Dans la déclaration nationale du Canada qu’il a prononcée le 30 novembre 2015 dans le cadre de la Conférence sur le climat à Paris (la COP21), le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau, a souligné les cinq principes qui orienteront les mesures prises par le gouvernement du Canada au chapitre de la lutte contre les changements climatiques. L’un de ces principes est notre engagement à travailler de concert avec des chefs autochtones. Ces derniers prennent des mesures de la lutte contre les changements climatiques, et nous reconnaissons que nous avons beaucoup à apprendre d’eux lorsqu’il s’agit de prendre soin de notre planète. 

« C’est pourquoi j’ai personnellement invité un certain nombre de représentants d’organisations autochtones nationales du Canada à se joindre à moi, au sein de la délégation canadienne, présente à Paris, dans le cadre de la COP21.

« Des chefs autochtones sont ici pour nous donner des conseils, à mon équipe de négociation et à moi. Nous faisons ainsi entendre leurs principales préoccupations dans le cadre des négociations.

« J’ai demandé à la négociatrice en chef du Canada en matière de changements climatiques et à son équipe de plaider vigoureusement en faveur de l’inclusion dans l’accord de Paris d’un libellé qui tient compte de l’importance du respect des droits des peuples autochtones. Nous avons également souligné l’importance de prendre en considération les connaissances traditionnelles des peuples autochtones de même que les analyses scientifiques.

« Les négociations se poursuivent jusqu’au 11 décembre 2015, et le texte de l’Accord en tant que tel continuera d’évoluer d’ici là. Tout au long de ces négociations et après la COP21, nous continuerons à travailler de concert avec nos partenaires aux échelons national et international pour défendre les droits des collectivités autochtones au Canada. »

Personnes-ressources

Caitlin Workman
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
819-938-9436

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-934-8008


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Catherine McKenna Environnement et Changement climatique Canada Nature et environnement

Date de modification :