Déclaration Article provenant de  Gouvernement du Canada

Archivé - La Commission canadienne des droits de la personne est en faveur d'une loi visant à interdire la discrimination génétique

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Par suite du dépôt du projet de loi C‑68, Loi sur la protection contre la discrimination génétique, la Commission canadienne des droits de la personne (CHRC) déclare ce qui suit :

« La Commission canadienne des droits de la personne est en faveur de l’adoption du projet de loi sur la protection contre la discrimination génétique.

« À l’heure actuelle, il n’existe aucune loi au Canada qui interdit précisément la discrimination génétique.

« Il faut s’en inquiéter parce qu’il existe un risque que les employeurs utilisent les résultats de tests génétique de façon discriminatoire. Par exemple, un employeur pourrait refuser d’embaucher une personne si un test génétique indique une forte probabilité qu’elle développe une maladie.

« La modification proposée à la Loi canadienne sur les droits de la personne représente un grand pas dans la bonne direction, soit de bien faire comprendre que chaque personne a le droit d’être traitée équitablement peu importe ses caractéristiques génétiques. »

 

Lien connexe

Projet de loi C-68, Loi sur la protection contre la discrimination génétique

 

Pour rester branché

Suivez-nous sur Twitter @DroitPersonneCa et sur Facebook

Coordonnées pour les médias

Relations avec les médias

613-943-9118

www.chrc-ccdp.gc.ca


Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Peter MacKay Commission canadienne des droits de la personne Droit

Date de modification :