Communiqué de presse Article provenant de  Instituts de recherche en santé du Canada

Archivé - Renforcer la recherche en santé au Québec

Contenu archivé

L'information archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Lancement d’une unité de soutien pour établir les bases de la recherche axée sur le patient

25 mai 2015 – Montréal (Québec) – Instituts de recherche en santé du Canada

Le député de Lotbinière−Chutes-de-la-Chaudière, Jacques Gourde, au nom de la ministre de la Santé du Canada, Rona Ambrose, et le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, le Dr Gaétan Barrette, accompagnés du Dr Alain Beaudet, président des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et du Dr Renaldo Battista, directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec – Santé, ont annoncé le lancement de l’unité de soutien à la recherche axée sur le patient du Québec.

Les unités de soutien sont des centres provinciaux ou régionaux reliant les patients, les chercheurs, les responsables des politiques, les bailleurs de fonds et les professionnels de la santé dans le but d’attirer, de former et d’encadrer des professionnels de la santé et des chercheurs dont les travaux sont axés sur le patient.

Le but ultime des unités de soutien est d’améliorer les résultats cliniques des patients. Elles offriront l’infrastructure nécessaire pour améliorer les traitements, les politiques et les pratiques en matière de soins de santé, et contribueront à la mise en pratique d’approches diagnostiques et thérapeutiques novatrices adaptées aux besoins pour en faire profiter les patients canadiens.

L’unité de soutien du Québec réunit des établissements de recherche et des fournisseurs de soins de santé des quatre coins de la province. Elle collaborera avec ses partenaires pour déterminer les priorités des patients et s’y attaquer. À titre d’exemple de collaboration, mentionnons l’adaptation, la mise en œuvre et l’évaluation du Programme de sensibilisation à la santé cardiovasculaire au Québec en vue de réduire les maladies cardiovasculaires chez les personnes âgées.

En bref

  • La SRAP est une coalition nationale de partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux (défenseurs des patients, autorités provinciales de la santé, centres de santé universitaires, organismes caritatifs, organisations philanthropiques, secteur pharmaceutique, etc.) voués à l’intégration de la recherche aux soins. Les IRSC dirigent ces efforts au nom du gouvernement du Canada.
  • La SRAP vise à faire en sorte que le patient reçoive les bons soins au bon moment.
  • L’unité de soutien du Québec recevra 32,4 millions de dollars du gouvernement du Canada et du gouvernement du Québec et de ses partenaires. Les fonds seront consacrés aux pratiques, aux thérapies et aux politiques en matière de soins de santé afin d’améliorer les soins offerts aux patients.
  • Les unités de soutien aideront à déterminer les changements à apporter au système pour répondre aux besoins de santé locaux et à soutenir la conception de méthodes de recherche nouvelles et novatrices.
  • Chaque unité de soutien mettra sur pied des systèmes de données pour accélérer la recherche clinique et la recherche sur les services de santé.
  • L’ensemble des provinces et des territoires collaborent à cette initiative canadienne dans le cadre de laquelle des unités de soutien seront établies pour couvrir toutes les régions du pays.
  • Le gouvernement du Canada est le plus important investisseur dans la recherche en santé au pays. Les IRSC appuient actuellement plus de 13 700 chercheurs et stagiaires en santé au Canada.

Citations

« La Stratégie de recherche axée sur le patient permet au gouvernement du Canada de s’associer aux provinces et aux territoires pour favoriser le transfert des innovations en recherche du laboratoire au chevet du patient. Ensemble, nous amenons les innovations et les découvertes en santé aux premières lignes des soins de santé, partout au pays, en ayant comme but ultime d’améliorer les résultats sur la santé des Canadiens. »

– Jacques Gourde
Député de Lotbinière−Chutes-de-la-Chaudière

« En favorisant la collaboration et l’innovation dans le domaine de la recherche axée sur le patient, l’unité de soutien du Québec contribuera de belle façon à l’amélioration des soins et des services offerts par notre réseau de santé et de services sociaux. C’est la principale raison pour laquelle mon ministère accueille favorablement sa création et lui accorde un appui financier de 10,57 millions de dollars sur 5 ans. D’autant que l’unité veillera prioritairement à soutenir les projets de recherche sur les soins et services de première ligne, qui sont une de nos grandes priorités. »

– Gaétan Barrette, M.D.
Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

« L’unité de soutien du Québec permettra aux patients de profiter de traitements novateurs, éprouvés et adaptés régionalement. Elle fournira les connaissances et l’assistance nécessaires pour mener à bien la recherche qui permettra d’améliorer les soins de santé et leur prestation. Les IRSC sont ravis de collaborer à cette importante initiative avec le Québec, ses établissements académiques et d’autres parties intéressées. »

– Alain Beaudet, M.D., Ph.D.
Président des Instituts de recherche en santé du Canada

« Le FRQS est très heureux de soutenir la mise en place de l’unité de soutien du Québec. Grâce à la collaboration de l’ensemble des partenaires, dont les IRSC, le MSSS, les réseaux universitaires intégrés de santé et aussi l’entreprise Merck, ce projet générera des retombées positives sur la santé des patients. »

– Renaldo Battista, M.D., Ph.D.
Directeur scientifique, Fonds de recherche du Québec – Santé

« C’est avec enthousiasme que l’équipe québécoise de l’unité soutien se lance dans cette initiative. Le réseau québécois est prêt à accueillir une unité de recherche comme celle-ci et grâce à l’appui de l’Université de Montréal, ainsi que des universités Laval, McGill et de Sherbrooke, c’est maintenant une réalité. Nous tenons également à remercier l’ensemble de nos partenaires gouvernementaux et institutionnels. »

– Marie-Dominique Beaulieu, M.D.
Conseil des unités de soutien de la SRAP – Québec

Produits complémentaires

Liens connexes

Renseignements

Michael Bolkenius
Cabinet de l’honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563
relationsaveclesmedias@irsc-cihr.gc.ca

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l’organisme du gouvernement du Canada chargé d’investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d’en favoriser l’application en vue d’améliorer la santé, d’offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 700 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.


Recherche d'information connexe par mot-clés

Instituts de recherche en santé du Canada Santé et sécurité

Date de modification :